Home | ForumFiches casinosAgenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct | 


Inscription
Problème d'identification ?

Actualités
Archives 2014
Archives 2013
Archives 2012
Archives 2011
Archives 2010
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003
Archives 2002
Archives 2001
Archives 2000
Archives 1999
Archives 1998
Classements
2011/2012
2010/2011
2009/2010
2008/2009
2007/2008
2006/2007
2005/2006
2004/2005
2003/2004
2002/2003
2001/2002
2000/2001
1999/2000
1998/1999
1997/1998
Documentation
Les jeux d’argent en France - Avril 2014
Arrêté du 6 décembre 2013 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Arjel - Rapport d'activité 2012
Arjel Mars 2013
Régulation du secteur des jeux en ligne et nouvelles technologies
Arrêté du 28 février 2013 modifiant l'arrêté du 29 octobre 2010 relatif aux modalités d'encaissement, de recouvrement et de contrôle des prélèvements spécifiques aux jeux de casinos
Arrêté du 14 février 2013 modifiant les dispositions de l'arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2012-685 du 7 mai 2012 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Rapport d'information de M. François TRUCY, fait au nom de la commission des finances n° 17 (2011-2012) - 12 octobre 2011
Les niveaux et pratiques des jeux de hasard et d’argent en 2010
Décret no 2011-906 du 29 juillet 2011 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Décret no 2010-605 du 4 juin 2010 relatif à la proportion maximale des sommes versées en moyenne aux joueurs par les opérateurs agréés de paris hippiques et de paris sportifs en ligne
LOI no 2010-476 du 12 mai 2010 relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Fédération Suisse des Casinos - Rapport 2009
Arrêté du 29 juillet 2009 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Projet de Loi du 30 mars 2009 relatif à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Arrêté du 24 décembre 2008 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Rapport Bauer - Juin 2008 - Jeux en ligne et menaces criminelles
Rapport Durieux - MARS 2008 - Rapport de la mission sur l’ouverture du marché des jeux d’argent et de hasard
Rapport d'information du 6 février 2008 - le monopole des jeux au regard des règles communautaires
Étude de législation comparée n° 180 - décembre 2007 - Les instances de contrôle du secteur des jeux
Arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos (JO du 17 mai 2007)
Loi n° 2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance
Décret no 2006-1595 du 13 décembre 2006 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 et relatif aux casinos
Décret n° 2006- 1386 du 15 novembre 2006
Rapport Trucy

Evolution des jeux de hasard


mots clefs : investisseurs


Mardi 13 février 2007 : Les choix stratégiques du groupe Lucien Barrière



Entretien avec Dominique Desseigne, président du conseil de surveillance

Le «Fouquet’s Barrière Marrakech» ouvrira ses portes en 2008. Une enseigne de prestige qui a choisi Marrakech pour sa première sortie à l’international en dehors de ses bases européennes et n’exclut pas d’autres développements au Maroc. Les travaux de l’établissement dans la cité ocre ont été lancés le week-end dernier, après un retard de 5 ans. Dominique Desseigne, président du conseil de surveillance du groupe en explique les raisons et aussi la nouvelle configuration du projet qui réunit aujourd’hui un tour de table important (Lucien Barrière, CMKD, CFG, Axa et RMA Watanya)

· L’Economiste: Vous avez annoncé le projet de Marrakech en 2002 et ce n’est qu’en 2007 que vous donnez le 1er coup de pioche. Qu’est-ce qui a retardé le projet?
- Dominique Desseigne: Je voudrais d’abord souligner que l’implantation du groupe au Maroc n’est pas anodine et est le fruit d’une réflexion et d’un travail de plus de cinq ans. Tout est parti d’une volonté d’aller vers une ville, Marrakech en l’occurrence, et de saisir une opportunité pour monter un investissement d’un hôtel de luxe sur un terrain dans la médina.

En 2001, le groupe s’était positionné sur ce terrain en association avec d’autres promoteurs dont Jean Pierre Lamic.

Le Groupe Barrière devait être actionnaire à hauteur de 35% et avoir le contrat de management. Finalement, nos deux anciens partenaires ne pouvaient pas s’engager sur les fonds nécessaires pour l’investissement (ndlr: 480 millions de DH) et donc il fallait reconfigurer le projet. Ceci étant, il y a eu aussi quelques erreurs de jugement que nous avons pu rectifier entre-temps.

· Lesquelles?
- Il fallait revoir nos ambitions. Tel qu’il a été pensé en 2002, le projet comportait un hôtel de luxe de 150 chambres en plus des espaces de loisirs.

Or, en raison du prix du foncier, l’équation économique ne correspondait pas. D’où l’intégration de la composante ryads-villas de 200 à 400 m2 avec des piscines privatives…

Le nombre de chambres de l’hôtel a été ramené à 86 suites. Nous avons gardé les mêmes espaces pour les loisirs (spa, Kid’s club) et le Fouquet’s.

· C’est un concept d’hôtel de luxe adossé à un projet immobilier, une nouveauté pour votre groupe. Est-ce parce que c’est à la mode ou est-ce une nouvelle orientation du groupe?
- Ce n’est pas vraiment une nouveauté pour le groupe. Historiquement, le fondateur du groupe s’est appuyé sur la promotion immobilière pour développer les espaces de loisirs comme les golfs.

Pour le projet de Marrakech, la composante immobilière existe, mais pas du point de vue classique… Le groupe Lucien Barrière assure la gestion locative des ryads qui seront gérés comme des chambres et sous contrôle du personnel de l’établissement. Le room service, les espaces de l’hôtel font partie des prestations proposées. Ce qui nous ramène à 250 chambres au total qui incluent les suites de l’hôtel et les chambres des villas.

Une des grandes caractéristiques du projet de Marrakech est cet équilibre que nous avons voulu pour les quatre produits qui se complètent: l’établissement, les ryads, le spa et le restaurant Fouquet’s.

· Entre 2002 et 2007, le montage du projet a changé et aujourd’hui, vous avez à vos côtés une pléiade d’actionnaires: CFG, CMKD, Axa, RMA Wataniya. Etait-il difficile de réunir un tour de table pareil?
- C’est le CFG qui a monté ce tour de table. Et pour lui, ce fut l’un des placements les plus faciles à réaliser et pour lequel il y a eu très peu de discussions.

Dans ce tour de table, nous sommes actionnaire principal à 35%. Les 65% restants sont partagés à parts égales entre les 4 autres actionnaires.

Lucien Barrière a un contrat de management avec Ryad Resort développement, promoteur du projet.

· Quels en sont les termes?
- Les termes habituels selon les conditions du marché. N’oubliez pas que le Groupe Barrière est actionnaire principal de ce projet. Il est donc responsable au même titre que les autres actionnaires de la bonne marche du projet.

· Marrakech est votre premier investissement hors Europe. Le Caire est aussi en projet. Qu’est-ce qui justifie cet intérêt pour des pays arabes, notamment comme le Maroc?
- Il s’agit de profiter des opportunités de développement. Le Maroc est un pays très courtisé par les investisseurs touristiques.

Nous ne pouvions rester en dehors du circuit. Aujourd’hui, nous avons lancé notre projet. Nous avons même trouvé des acquéreurs pour les 30 ryads.

Par ailleurs, le groupe et son enseigne le Fouquet’s sont étroitement liés au monde du cinéma avec le festival de cannes, celui de Deauville, le festival du film britannique de Dinard. On espère l’être aussi avec le festival de films de Marrakech.

· Justement, votre groupe, plus connu par ses casinos que ses hôtels en dehors de celui de Cannes, serait-il intéressé par un développement dans ce secteur au Maroc?
- Pourquoi pas. Nous suivrons le marché notamment dans les villes marocaines qui bougent le plus. Je vous rappelle que toute opportunité est bonne à saisir.

· Enfin, qu’est-ce qu’a pu changer l’entrée d’Accor et Colony dans le capital de Lucien Barrière?
- Nous avons doublé de taille en intégrant les établissements d’Accor casinos, en plus du cash flow, qui reste le nerf de la guerre.

Nous avons restructuré le management et nous développons rapidement le concept en France avec le dernier hôtel Fouquet’s Barrière à Paris et à l’international.

Le Groupe Barrière conserve la majorité et nous sommes aujourd’hui numéro 1 en Europe.


1,9 milliard d’euros

C’est sur 22.000 m2 que le groupe Lucien Barrière va monter son méga-complexe pour un investissement de 450 millions de DH financé à hauteur de 180 millions par la Banque centrale populaire (BCP) et la Banque populaire Marrakech-Béni Mellal.

Les travaux ont été lancés officiellement vendredi dernier en présence de l’ensemble des actionnaires ainsi que du ministre du Tourisme, Adil Douiri, et des autorités de la ville de Marrakech.

Rappelons que le groupe Lucien Barrière hôtels et casinos, détenu à 51% par la famille Desseigne-Barrière, a dans son portefeuille aujourd’hui 15 hôtels de luxe, 37 casinos et 90 restaurants. Son dernier-né est l’hôtel Fouquet’s Barrière Paris.

Le groupe a réalisé un volume d’affaires à fin 2006 de 1,9 milliard d’euros dont 950 millions d’euros pour le produit des jeux. Le groupe a terminé l’année avec près de 500.000 nuitées pour ses établissement et plus de 2,3 millions de couverts.

(source : leconomiste.com/Propos recueillis par Badra BERRISSOULE)


Share |

Réagissez - Laisser un commentaire :

Charte des commentaires


S'inscrire Vous devez être inscrits pour poster un commentaire.



En bref

Un Francilien remporte plus de 200 000 euros au casino d'Enghien
04-09-2014|Ce dimanche, un joueur a réussi à faire retentir les sirènes des machines à sous du Casino Barrière d’Enghien-les-Bains. Agé de 45 ans, ce Francilien à empoché la coquette somme de 217 890 euros en jouant sur une machine à sous « Joker Poker ». Une belle plus value pour une mise de départ de deux euros. (vosnews.fr)

Cession du Casino d’Hauteville Lompnes
05-02-2014|La famille Ramousse rachète le casino d'Hauteville-Lompnes au groupe Partouche pour pour 1,45 M€

Saint-Amand-les-Eaux: un gagnant empoche 1,7 M€ au Pasino
01-02-2014|La dernière gagnante aux « bandits manchots » en réseau des casinos Partouche avait déjà mis la main sur une belle somme. Le dimanche 21 juillet 2013, elle était repartie avec un chèque de plus de 780 000 € du Pasino de Saint-Amand. En cette fin d’après-midi, un autre joueur a fait exploser la cagnotte ! Doublant plus que la mise cette fois, avec un gain de 1,7 million d’euros. Pour être tout à fait précis, la machine a craché un jackot (un mégapot, dans le jargon des casinotiers) de 1,763 041,15 €. Le principe du mégapot est celui-ci : des machines à sous sont reliées entre elles au sein d’un même casino, et elles cotisent à un jackpot commun bien supérieur à celui d’une machine isolée. L’établissement précise : « Il avait simplement misé 2 € ! » Heureux homme...(lavoixdunord.fr)

Jackpot de 162 134 € au casino Barrière d'Enghien
12-12-2013|Un homme de 57 ans demeurant à Ville D'Avray a fait tombé un jackpot de 162 134€ sur une machine à poker à 2€, dans le casino du Val-d'Oise.

Le groupe Partouche a mis en vente l’hôtel Hilton de Lyon
04-07-2013|Pour se désendetter, le groupe Partouche qui possède le casino de la Cité Internationale de Lyon (6e) a mis en vente l’hôtel Hilton. Selon Le Progrès, cela concerne les murs du bâtiment de 21 000 mètres carrés et le fonds de commerce. Dans le quotidien, le président du directoire se dit confiant sur une future transaction. Le groupe Hilton a de son coté indiqué vouloir continuer à être présent à Lyon.

Casino de Boulogne frequentation partouche exercice etablissement concessionnaire obligatoire visiteurs boulogne
Les + commentés
Les trois casinos indépendants des Pyrénées-Orientales en difficulté financière commenté : 1 fois
De nouvelles machines à sous en exclusivité Européenne au casino d'Enghien commenté : 1 fois
La Trinité-sur-Mer : Le casino Partouche reste ouvert commenté : 1 fois
La "crise" des casinos français inquiète le sénateur spécialiste des jeux commenté : 6 fois
La roulette automatique arrive au casino du Tréport commenté : 4 fois
1,3 million d'investissement pour les casinos du groupe Joa commenté : 1 fois

Forum
avis casino d'hyeres les palmiers par : HYPE - jeudi 14 août 2014 04:49
Bonjour à tous par : Admin - vendredi 08 juin 2012 16:17



Agenda Evènement ? nous contacter

Home | Fiches casinos | Agenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct


INTERDICTION VOLONTAIRE DE JEUX
Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.