Home | ForumFiches casinosAgenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct | 


Inscription
Problème d'identification ?

Actualités
Archives 2014
Archives 2013
Archives 2012
Archives 2011
Archives 2010
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003
Archives 2002
Archives 2001
Archives 2000
Archives 1999
Archives 1998
Classements
2011/2012
2010/2011
2009/2010
2008/2009
2007/2008
2006/2007
2005/2006
2004/2005
2003/2004
2002/2003
2001/2002
2000/2001
1999/2000
1998/1999
1997/1998
Documentation
Les jeux d’argent en France - Avril 2014
Arrêté du 6 décembre 2013 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Arjel - Rapport d'activité 2012
Arjel Mars 2013
Régulation du secteur des jeux en ligne et nouvelles technologies
Arrêté du 28 février 2013 modifiant l'arrêté du 29 octobre 2010 relatif aux modalités d'encaissement, de recouvrement et de contrôle des prélèvements spécifiques aux jeux de casinos
Arrêté du 14 février 2013 modifiant les dispositions de l'arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2012-685 du 7 mai 2012 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Rapport d'information de M. François TRUCY, fait au nom de la commission des finances n° 17 (2011-2012) - 12 octobre 2011
Les niveaux et pratiques des jeux de hasard et d’argent en 2010
Décret no 2011-906 du 29 juillet 2011 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Décret no 2010-605 du 4 juin 2010 relatif à la proportion maximale des sommes versées en moyenne aux joueurs par les opérateurs agréés de paris hippiques et de paris sportifs en ligne
LOI no 2010-476 du 12 mai 2010 relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Fédération Suisse des Casinos - Rapport 2009
Arrêté du 29 juillet 2009 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Projet de Loi du 30 mars 2009 relatif à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Arrêté du 24 décembre 2008 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Rapport Bauer - Juin 2008 - Jeux en ligne et menaces criminelles
Rapport Durieux - MARS 2008 - Rapport de la mission sur l’ouverture du marché des jeux d’argent et de hasard
Rapport d'information du 6 février 2008 - le monopole des jeux au regard des règles communautaires
Étude de législation comparée n° 180 - décembre 2007 - Les instances de contrôle du secteur des jeux
Arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos (JO du 17 mai 2007)
Loi n° 2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance
Décret no 2006-1595 du 13 décembre 2006 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 et relatif aux casinos
Décret n° 2006- 1386 du 15 novembre 2006
Rapport Trucy

Evolution des jeux de hasard



Lundi 21 novembre 2011 : Le casino Barrière accompagne les joueurs dépendants



70 personnes ont demandé en 2010 à être interdites de casino en Haute-Garonne. Le casino Barrière a mis en place un programme pour accompagner les joueurs qui présentent des troubles.

Au casino Barrière, sur l'île du Ramier à Toulouse, on ne badine pas avec les joueurs compulsifs. Les clients qui présentent des troubles (ivresse, agressivité, dépenses excessives…) sont repérés et sollicités pour participer à un programme spécifique de « désintoxication ».

« Nous voulons protéger nos clients, explique le directeur du casino Barrière, David Parré. Nous avons formé notre personnel, du croupier à l'agent de sécurité en passant par le barman, à détecter les personnes en difficulté. Si quelqu'un a un problème, il ne va pas le dire dans la salle de jeu. Il se confiera plutôt au bar ou au vestiaire. »

Les joueurs pathologiques sont dirigés vers le programme « Jeu responsable » supervisé par Alice Tafforin, la psychologue clinicienne salariée du casino. Leur cas est examiné une fois par mois par une commission à laquelle prennent part deux psychologues des hôpitaux de Toulouse.

Le casino propose à ces joueurs invétérés diverses formules, du refus des chèques ou de la carte bleue à la limitation volontaire d'accès (LVA), qui fixe à l'avance la fréquence des visites. La commission accompagne un peu moins de trois cents personnes chaque année, dont une trentaine est placée « en observation bienveillante ». La direction peut aller jusqu'à interdire définitivement l'accès de l'établissement à l'un de ses clients. « C'est extrêmement rare, affirme David Parré. Jusqu'ici, ce n'est arrivé qu'une seule fois. » Le casino préfère proposer du jeu à dose homéopathique.

« Le client choisit un certain nombre de visites sur une durée déterminée, précise Alice Tafforin. Ainsi, il n'est pas complètement sevré de jeu. Il peut encore le contrôler. » Selon les experts des addictions, ces programmes d'accompagnement sont loin d'être des gadgets. Ce serait même plus efficace que les demandes d'interdiction déposées auprès des services de police judiciaire, une démarche accomplie par environ 70 personnes en Haute-Garonne, en 2010. « Deux tiers des joueurs qui se font interdire rechutent. En revanche, la surveillance de gré à gré entre le casino et le joueur peut être une solution. Je n'y croyais pas mais ça marche bien. Dès qu'il y a dialogue, il y a régulation de la pratique » observe Pierre Perret, directeur de l'Institut du jeu excessif (IJE).

"PAS DE L'ESBROUFE"

Pour la direction du casino, pas question de tuer le business. « Si un joueur s'endette, il finira par ne plus jouer du tout. Aujourd'hui, les clients de casino se renouvellent moins qu'avant. Il faut les bichonner » considère Jean-Michel Costes, expert auprès de l'Observatoire français des drogues et toxicomanies (ODFT).

« C'est un vrai travail, pas de l'esbroufe », martèle David Parré, reconnaissant toutefois que « développer un chiffre d'affaires, c'est garder un client et pas le perdre ». D'autant que dans un contexte de crise généralisée, le casino Barrière rame depuis son ouverture il y a quatre ans. Malgré une progression de 3 à 5 % de plus par an, son chiffre d'affaires est inférieur de moitié aux prévisions du business plan. Par ailleurs, David Parré peut difficilement compter sur des rois du pétrole ou des stars de cinéma pour faire tourner la boutique : « L'immense majorité de nos clients ont un budget et ne dépensent pas plus. La dépense moyenne est extrêmement faible, de l'ordre de 30 €».

Institut du jeu excessif (IJE) : 0 800 11 33 90. www.infos-jeux-argent.com


Le chiffre : 60

interdits volontaires de casino> En Haute-Garonne entre le 1er janvier et le 25 juillet 2011. Ils étaient 72 l'année dernière dans le département. Ils sont recensés par le service Course et jeu de la police judiciaire. 39 000 personnes sont interdites de casino en France.

fréquentation> Un million de visiteurs par an au casino Barrière. La dépense moyenne est de 30€.


"Une vieille dame a perdu 160 000 € en un mois"

Courses, casino, jeux à gratter, jeux en ligne… Les addictions au jeu ont explosé. À Toulouse, il existe même deux services spécialisés dans les hôpitaux, à La Grave et Joseph-Ducuing. « Ce sont souvent des patients qui nous sont adressés par leur famille parce qu'ils empruntent de l'argent à tout le monde. Certains dépensent uniquement leur salaire ; d'autres l'argent du ménage. Un jeune homme de 19 ans avait ainsi dilapidé tout son héritage, dépensant 30 000 € en trois mois » explique une addictologue de Ducuing, Francis Saint-Dizier. Une mère raconte : « Mon fils ne pensait plus qu'à jouer. Je lui ai dit : Si tu te fais interdire de casino, je te paie une voiture. Il a accepté. Il continue à jouer aux cartes mais plus pour de l'argent ». À l'Institut du jeu excessif, le directeur, Pierre Perret, conseille plus d'un millier de personnes chaque année, pour l'essentiel des joueurs de casino. « Beaucoup se demandent comment se faire interdire l'accès des casinos ; les autres voudraient que le jeu leur coûte moins cher. En moyenne, ils perdent entre 25 000 et 30 000€. » L'interdiction peut avoir des conséquences négatives : « A la veille de se faire interdire, une vieille dame est allée jouer une dernière fois. Elle a claqué 160 000 € en un mois ». Un ancien joueur repenti se souvient : « Quand j'ai décidé d'arrêter, j'allais au casino une fois par mois plutôt que cinq fois par semaine. Et je perdais encore plus ! Comme je savais que je n'allais pas y retourner de sitôt, je claquais… » Selon Pierre Perret, « le joueur arrive difficilement à faire le deuil de l'argent perdu. Il est toujours sûr de pouvoir se refaire. C'est un véritable engrenage ».

(source : ladepeche.fr/SÉBASTIEN MARTI)


Share |

Réagissez - Laisser un commentaire :

Charte des commentaires


S'inscrire Vous devez être inscrits pour poster un commentaire.



Autre(s) Article(s)


09-09-2012 | Suisse : La manne des casinos a un arrière-goût amer
21-11-2011 | Le casino Barrière accompagne les joueurs dépendants
30-06-2011 | Pokerstars : "nous partirons de France si la taxe ne baisse pas"
13-05-2011 | La lutte contre l’addiction aux jeux en ligne devra être renforcée
07-04-2011 | Allemagne / Addiction : Désarmer les bandits manchots
17-03-2006 | Moscou veut s'attaquer à ses bandits manchots
05-01-2006 | Le contrôle d'identité obligatoire à l'entrée des casinos
23-11-2004 | Groupe Partouche : Fortis dédramatise les rumeurs de législation plus stricte.
07-10-2004 | Toulouse : Fronde tenace contre les bandits manchots.
19-06-2004 | Le personnel a l'oeil sur les accros.
22-05-2004 | " Les casinos des villes s’attaquent aux couches populaires "
19-04-2004 | Le casino d'Enghien veut soigner les malades du jeu.
01-02-2004 | Un Observatoire pour mieux comprendre ces comportements.
16-12-2003 | Jouer avec le jeu, une pathologie à l'étude
11-11-2003 | Pour un observatoire des jeux en France.

En bref

Cession du Casino d’Hauteville Lompnes
05-02-2014|La famille Ramousse rachète le casino d'Hauteville-Lompnes au groupe Partouche pour pour 1,45 M€

Saint-Amand-les-Eaux: un gagnant empoche 1,7 M€ au Pasino
01-02-2014|La dernière gagnante aux « bandits manchots » en réseau des casinos Partouche avait déjà mis la main sur une belle somme. Le dimanche 21 juillet 2013, elle était repartie avec un chèque de plus de 780 000 € du Pasino de Saint-Amand. En cette fin d’après-midi, un autre joueur a fait exploser la cagnotte ! Doublant plus que la mise cette fois, avec un gain de 1,7 million d’euros. Pour être tout à fait précis, la machine a craché un jackot (un mégapot, dans le jargon des casinotiers) de 1,763 041,15 €. Le principe du mégapot est celui-ci : des machines à sous sont reliées entre elles au sein d’un même casino, et elles cotisent à un jackpot commun bien supérieur à celui d’une machine isolée. L’établissement précise : « Il avait simplement misé 2 € ! » Heureux homme...(lavoixdunord.fr)

Jackpot de 162 134 € au casino Barrière d'Enghien
12-12-2013|Un homme de 57 ans demeurant à Ville D'Avray a fait tombé un jackpot de 162 134€ sur une machine à poker à 2€, dans le casino du Val-d'Oise.

Le groupe Partouche a mis en vente l’hôtel Hilton de Lyon
04-07-2013|Pour se désendetter, le groupe Partouche qui possède le casino de la Cité Internationale de Lyon (6e) a mis en vente l’hôtel Hilton. Selon Le Progrès, cela concerne les murs du bâtiment de 21 000 mètres carrés et le fonds de commerce. Dans le quotidien, le président du directoire se dit confiant sur une future transaction. Le groupe Hilton a de son coté indiqué vouloir continuer à être présent à Lyon.

Deauville : jackpot de 50 954 € au casino Barrière
27-11-2012|Dimanche à 19h35, un jackpot d’un montant de 50 954 € a été remporté au casino Barrière de Deauville. L’heureux gagnant qui a souhaité garder l’anonymat, est un habitant de Deauville.

Casino de Toulouse croupier barriere toulouse immobilise deplacer designant possible gagnantes
Les + commentés
Les trois casinos indépendants des Pyrénées-Orientales en difficulté financière commenté : 1 fois
De nouvelles machines à sous en exclusivité Européenne au casino d'Enghien commenté : 1 fois
La Trinité-sur-Mer : Le casino Partouche reste ouvert commenté : 1 fois
La "crise" des casinos français inquiète le sénateur spécialiste des jeux commenté : 6 fois
La roulette automatique arrive au casino du Tréport commenté : 4 fois
1,3 million d'investissement pour les casinos du groupe Joa commenté : 1 fois

Forum
Bonjour à tous par : Admin - vendredi 08 juin 2012 16:17



Agenda Evènement ? me contacter

Home | Fiches casinos | Agenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct


INTERDICTION VOLONTAIRE DE JEUX
Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.