Home | ForumFiches casinosAgenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct | 


Inscription
Problème d'identification ?

Actualités
Archives 2014
Archives 2013
Archives 2012
Archives 2011
Archives 2010
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003
Archives 2002
Archives 2001
Archives 2000
Archives 1999
Archives 1998
Classements
2011/2012
2010/2011
2009/2010
2008/2009
2007/2008
2006/2007
2005/2006
2004/2005
2003/2004
2002/2003
2001/2002
2000/2001
1999/2000
1998/1999
1997/1998
Documentation
Les jeux d’argent en France - Avril 2014
Arrêté du 6 décembre 2013 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Arjel - Rapport d'activité 2012
Arjel Mars 2013
Régulation du secteur des jeux en ligne et nouvelles technologies
Arrêté du 28 février 2013 modifiant l'arrêté du 29 octobre 2010 relatif aux modalités d'encaissement, de recouvrement et de contrôle des prélèvements spécifiques aux jeux de casinos
Arrêté du 14 février 2013 modifiant les dispositions de l'arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2012-685 du 7 mai 2012 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Rapport d'information de M. François TRUCY, fait au nom de la commission des finances n° 17 (2011-2012) - 12 octobre 2011
Les niveaux et pratiques des jeux de hasard et d’argent en 2010
Décret no 2011-906 du 29 juillet 2011 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Décret no 2010-605 du 4 juin 2010 relatif à la proportion maximale des sommes versées en moyenne aux joueurs par les opérateurs agréés de paris hippiques et de paris sportifs en ligne
LOI no 2010-476 du 12 mai 2010 relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Fédération Suisse des Casinos - Rapport 2009
Arrêté du 29 juillet 2009 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Projet de Loi du 30 mars 2009 relatif à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Arrêté du 24 décembre 2008 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Rapport Bauer - Juin 2008 - Jeux en ligne et menaces criminelles
Rapport Durieux - MARS 2008 - Rapport de la mission sur l’ouverture du marché des jeux d’argent et de hasard
Rapport d'information du 6 février 2008 - le monopole des jeux au regard des règles communautaires
Étude de législation comparée n° 180 - décembre 2007 - Les instances de contrôle du secteur des jeux
Arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos (JO du 17 mai 2007)
Loi n° 2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance
Décret no 2006-1595 du 13 décembre 2006 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 et relatif aux casinos
Décret n° 2006- 1386 du 15 novembre 2006
Rapport Trucy

Evolution des jeux de hasard



Mercredi 02 mai 2012 : Illiko, ça banque illico ? 



Gambling  France: jeux de grattage, loteries instantanées Française des jeux, marque, stratégie marketing, crise économique…

Illiko, ça banque illico ? 

La Française des jeux lance  une nouvelle  marque  ombrelle - Illiko - pour promouvoir ses jeux instantanés, fidéliser sa clientèle, trouver de nouveaux joueurs. « Petite » révolution marketing dans les jeux de grattage ou adaptation à la crise ?

-----

  • Jean-Pierre G. Martignoni-Hutin ( sociologue)

-----

Depuis quelques semaines la Française des jeux ( 11,4 milliards de CA en 2011) a complètement « rénové » (1) sa gamme de jeux instantanés. Ces cartes à gratter à forte notoriété ( Banco, Millionnaire, Astro, Vegas, Cash…) comportent désormais un « nom de famille commun » – Illiko - inscrit en haut du ticket , sur fond mauve foncé. La FDJ espère, à travers cette nouvelle stratégie marketing, « séduire un public plus féminin, plutôt jeune de 25-40 ans » comme l’a indiqué à l’AFP (2) le directeur général adjoint de la FDJ, Patrick Buffard. Elle souhaite également augmenter son volume d’affaires en matière de jeux de grattage. Une vingtaine - très connus – ( confer annexe 1) sont disponibles dans les 35 000 points de vente « en dur » de l’opérateur et autant - moins connus – ( confer annexe 2) qu’on trouve uniquement sur internet (exclu web). Ces jeux ont pesé plus de 5 milliards d’euros l’année dernière, en progression de 17 % sur un an et de 50 % sur trois ans.

Une stratégie de marque

Offensif, l’opérateur national vise 1 million de nouveaux gratteurs dans les trois prochaines années pour des jeux qui attirent déjà 23 millions de joueurs et représentent 44 % des ventes. Ambitieux. On ne voit pas en effet par quelle magie une « marque et une couleur commune » suffiraient pour attirer de nouveaux joueurs. A suivre.

Certes, les Français sont « champions du grattage «  ( 3) - 1,9 milliards de tickets vendus en 2011 ! - mais il n’est pas certain que cette « petite » révolution - qui apparaît comme une pure « stratégie de marque » - donne « un nouvel élan grand public »  à cette gamme de jeux comme l’espère l’opérateur. Certes, la couleur retenue est tendance. Mais elle a été choisie depuis plusieurs années déjà par d’autres opérateurs de jeux, par exemple Joacasinos. Elle commence donc peut-être à dater. Certes, le nom de la marque commune «  aux gratteux » français (4) – Illiko - souligne tout à la fois :

  • la rapidité ludique : ces jeux sont généralement gratter « rapidement »t sur le lieu de vente ou à proximité immédiate et jonchent souvent les trottoirs de nos villes…

  • la rapidité d’encaissement : le joueur gagnant est payé cash et sur le champ pour les petites sommes. Pour promouvoir son jeu «  Banco », FDJ avait déjà utilisé il y a quelques années le vocable illico dans sa forme orthographique correcte, pour souligner cette rapidité du « tout, tout de suite » qui caractérise les loteries « instantanées »( «Banco, ça banque illico ».)

Le risque de phagocyter l’identité de chaque jeu

Mais dans le même temps cet habillage commun prend le risque de phagocyter « l’identité de chaque jeu » pris séparément. Identité et notoriété fortes qui associent immédiatement chaque jeu de grattage à un univers ludique ou symbolique particulier, immédiatement capté par le joueur et auquel il s’était habitué progressivement Le milieu du jeu, le monde des casinos et de Las Vegas pour « Black Jack, Brando & Brenda, Vegas, Poker ». L’univers du foot pour Goal. La figure emblématique du riche et de la richesse pour « Millionnaire » etc...

Les publicités pour ces différents jeux - souvent très réussies - participaient grandement à ces associations. La FDJ ne fera désormais plus de pub télé spécifique sur un jeu particulier. Economies. Traduction en jargon marketing : « un territoire publicitaire pour chaque marque produit c’est terminé ». Problème : les jeux de grattage de la FDJ se ressemblent désormais tous un peu, même si sur le ticket « la marque illiko » apparaît en second plan par rapport au nom de chaque jeu. La FDJ semble penser qu’en « capitalisant sur une marque », le bénéfice va rejaillir sur tous les produits de la marque. A voir. L’opérateur affirme également « qu’il est devenu difficile de promouvoir individuellement chaque jeu ». On aimerait bien comprendre pourquoi. Les publicités pour ces différents jeux ont largement contribué à leur succès, outre leur intérêt ludique spécifique.

Miaou, wouah wouah !!... le succès de « Poils à gratter »

L’avenir dira si l’opérateur historique a fait une bonne pioche marketing avec ce relookage et cette stratégie d’homogénisation, ou au contraire s’il a pris des risques et a «  misé lourd » (5) sur Illiko en bousculant les habitudes des joueurs qui ont des manies, des croyances, des coups de cœur et aiment bien naviguer dans un « univers ludique connu en partie maitrisé », même s’ils ne sont pas forcément rétrogrades en matière de nouveautés, comme le prouve le succès de « Poils à gratter ». Commercialisé en janvier 2012, ce jeu exploite l’univers des deux principaux animaux domestiques nationaux : le chien et le chat . Il se situe donc ( du moins à un premier niveau d’analyse) aux antipodes des symboliques ludiques traditionnelles exploitées par la Française des jeux ( or, argent, croyance, richesse, las Vegas le monde du jeu et des casinos…). Il s’est pourtant vendu à 78 millions d’exemplaires en quelques mois !

Pour juguler le recul constant du nombre de joueurs, de nouveaux jeux de grattage où l’on gagne plus souvent

Conscient sans doute des risques de ce plan ambitieux concocté dès 2009 et doté d’un budget de 5 millions d’euros, la FDJ ne s’est pas contentée d’une «  une marque ombrelle » et d’une couleur commune . Elle va lancer de nouveaux jeux, en supprimer certains ( Morpion, Dédé), en relooker d’autres ( Banco le sera en juin). Le « premier jeu de la gamme Illiko » (6) est sorti en avril 2012. Il se nomme « 12 mois Extra », coute 2 euros et permet de gagner 100, 200, 500 euros chaque mois pendant un an. Point important : il sera le jeu à la fréquence de gain la plus élevée de la gamme  (une chance sur 3,1. )

La se trouve sans doute l’information significative expliquant cette «  petite » révolution effectuée par la FDJ sur ses jeux de grattage . Les joueurs auront plus de chance de gagner. Un ticket gagnant sur trois, contre un sur quatre auparavant. En contrepartie les gains seront moins impressionnants et parfois étalés dans le temps comme nous venons de le voir avec « 12 mois extra ». Signe des temps, signe de crise ? Sans doute.

L’excellente performance globale des jeux de grattage de 2008 à 2011 ( +52%) masquerait une réalité structurelle moins rose. « On observe une baisse de l’attractivité des jeux de grattage, de leur notoriété et en particulier un recul constant du nombre de joueurs depuis plusieurs années » (7) qu’explique Sophie Renault ( Chef de groupe marketing jeux de grattage & intercatifs à la FDJ) Ces jeux n’échapperaient donc pas au marasme économique ambiant qui perdure et grèverait progressivement « le pouvoir d’achat » et « le pouvoir de jouer » des français.

Fidéliser les joueurs de grattage qui sont avant tout des occasionnels

Le succès des jeux de grattage proviendrait en réalité surtout « des jeux de grattage à durée de vie éphémères » alors que les jeux pérennes souffrent de désaffection. Outre un cout important ( notamment en matière d’investissement publicitaire) cette politique de « coups marketing » a un inconvénient. Elle ne fidélise pas suffisamment. Conséquence, 60 % des joueurs de grattage sont des « occasionnels » et l’opérateur doit constamment séduire de nouveaux clients pour combler ce turn over. Cette nouvelle marque ombrelle vise donc principalement ces joueurs occasionnels particulièrement volatiles. « Il faut leur ( re) donner envie de jouer, rester présent à leur esprit et leur proposer plus d’occasions de jouer » précise Sophie Renault. (8)

Pour mettre toutes les chances de sont coté la société dirigée par Christophe Blanchard Dignac va accompagner le lancement de la marque dédiée aux jeux de grattage, d’un vaste plan de communication ( publicité TV, site internet dédié…) et de nombreuses opérations de proximité ou le réseau de l’opérateur historique ( détaillants, courtiers) sera fortement sollicité.

L’avenir dira si le lancement d’une marque ombrelle est suffisante pour redynamiser l’offre en matière de jeux de grattage ou si au contraire cette stratégie purement marketing n’est pas progressivement rattrapée par la crise, y compris désormais pour des jeux instantanés basés sur l’achat spontané. En attendant chacun peut découvrir :

  • actuellement  la publicité pour la marque Illiko à la télévision, qui met en scène les différents jeux de grattage de manière amusante 

  • prochainement de nouveaux petits « tickets du bonheur » qui apparaitront chez les détaillants de la FDJ : « Jules Ces’or » en juin (3euros) « Londres en 2012 » en mai ( 5 euros)

-------

© JP Martignoni , Lyon, France, mai 2012, 211.doc

Notes


  1. « La FDJ rénove sa gamme de jeux de grattage pour lui donner un nouvel élan »  ( Dépêche AFP du 14 mars 2012)

  2. «  La FDJ rénove sa gamme de jeux de grattage pour gagner de nouveaux joueurs «  (Dépêche AFP du 14 mars 2012)

  3. Vincent Montgaillard : «  Les Français champions du grattage «  ( Le Parisien, aujourd’hui en France du 14 mars 2012,30)

  4. Nom des jeux de grattage dans le jargon populaire du Québec, pays ou sont fabriqués les jeux de grattage de la FDJ

  5. Jean Yves Guerin, « La Française des jeux mise lourd sur illiko » ( lefigaro.fr du 13/3/2012)

  6. « Lancement du premier jeu de la nouvelle gamme Illiko » ( dépêche AFP du 17 avril 2012)

  7. Sophie Renault « Illiko : une nouvelle marque pour promouvoir les jeux instantanés « ( actualité FDJ publié le 13 mars 2012 sur groupefdj.com)

  8. Sophie Renault, ibidem

------------- annexes-------------------------------------------------------

Annexe 1 : les 18 jeux de grattage disponible désormais chez les revendeurs de la  FDJ sous la marque Illiko

nom

Prix en euros

TDR : taux de redistribution

Chance de gagner

12 mois extra

2

66%

1 sur 3,O9

2012 année de la richesse

3

68%

1 sur 4,55

7 extra

10

75%

1 sur 4

Astro

2

66%

1 sur 3,12

Banco

1

63%

1 sur 4,1

Bingo

2

66%

1 sur 4,36

Black jack

2

66%

1 sur 4,59

Cash 500 0000 euros

5

75%

1 sur 3,83

Goal

1

63%

1 sur 4,83

Jour de chance

3

68%

1 sur 4,6

Ligue 1objectifs 50 000 euros

3

68%

1 sur 4,2

Milles bornes

5

72%

1 sur 3,41

Millionnaires

10

74,21%

1 sur 3,83

Morpion

1

63%

1 sur 4,2

Mots croisés

3

68%

1 sur 4,52

N° Fétiche

2

63%

1 sur 4,45

Poils à gratter

2

65%

Non disponible

Solitaire

2

66%

1 sur 3,4

Vegas

3

70%

1 sur 4,34

Annexe 2 : les 19 jeux de grattage « exclu web » disponibles uniquement sur internet ( FDJ.FR). Le taux de redistribution est commun à tous les jeux (70%) sauf pour « dédé sur le net «  ( 66%). Le joueur peut miser 0,5, 1 ou 2 euros sur ces jeux qui ressemblent en réalité… à des machines à sous ! :

1000 carats

Cash 20000 euros

Chambre Forte

Coup double

Dédé sur le net

Défi naval

Eldorado

Happy flowers

Lagon paradis

La ruée vers l’or

Les trois gongs

Les kumulos

Mine d’or

Pièce d’Or

Precuis Aurus

Salsa explosion

Space color

Star fortune


Share |

Réagissez - Laisser un commentaire :

Charte des commentaires


S'inscrire Vous devez être inscrits pour poster un commentaire.



Autre(s) Article(s)


02-05-2012 | Illiko, ça banque illico ? 

En bref

Un Francilien remporte plus de 200 000 euros au casino d'Enghien
04-09-2014|Ce dimanche, un joueur a réussi à faire retentir les sirènes des machines à sous du Casino Barrière d’Enghien-les-Bains. Agé de 45 ans, ce Francilien à empoché la coquette somme de 217 890 euros en jouant sur une machine à sous « Joker Poker ». Une belle plus value pour une mise de départ de deux euros. (vosnews.fr)

Cession du Casino d’Hauteville Lompnes
05-02-2014|La famille Ramousse rachète le casino d'Hauteville-Lompnes au groupe Partouche pour pour 1,45 M€

Saint-Amand-les-Eaux: un gagnant empoche 1,7 M€ au Pasino
01-02-2014|La dernière gagnante aux « bandits manchots » en réseau des casinos Partouche avait déjà mis la main sur une belle somme. Le dimanche 21 juillet 2013, elle était repartie avec un chèque de plus de 780 000 € du Pasino de Saint-Amand. En cette fin d’après-midi, un autre joueur a fait exploser la cagnotte ! Doublant plus que la mise cette fois, avec un gain de 1,7 million d’euros. Pour être tout à fait précis, la machine a craché un jackot (un mégapot, dans le jargon des casinotiers) de 1,763 041,15 €. Le principe du mégapot est celui-ci : des machines à sous sont reliées entre elles au sein d’un même casino, et elles cotisent à un jackpot commun bien supérieur à celui d’une machine isolée. L’établissement précise : « Il avait simplement misé 2 € ! » Heureux homme...(lavoixdunord.fr)

Jackpot de 162 134 € au casino Barrière d'Enghien
12-12-2013|Un homme de 57 ans demeurant à Ville D'Avray a fait tombé un jackpot de 162 134€ sur une machine à poker à 2€, dans le casino du Val-d'Oise.

Le groupe Partouche a mis en vente l’hôtel Hilton de Lyon
04-07-2013|Pour se désendetter, le groupe Partouche qui possède le casino de la Cité Internationale de Lyon (6e) a mis en vente l’hôtel Hilton. Selon Le Progrès, cela concerne les murs du bâtiment de 21 000 mètres carrés et le fonds de commerce. Dans le quotidien, le président du directoire se dit confiant sur une future transaction. Le groupe Hilton a de son coté indiqué vouloir continuer à être présent à Lyon.

Casino de Charbonnières charbonnieres salvagny communes syndicat recettes situation autorisation regionale
Les + commentés
Les trois casinos indépendants des Pyrénées-Orientales en difficulté financière commenté : 1 fois
De nouvelles machines à sous en exclusivité Européenne au casino d'Enghien commenté : 1 fois
La Trinité-sur-Mer : Le casino Partouche reste ouvert commenté : 1 fois
La "crise" des casinos français inquiète le sénateur spécialiste des jeux commenté : 6 fois
La roulette automatique arrive au casino du Tréport commenté : 4 fois
1,3 million d'investissement pour les casinos du groupe Joa commenté : 1 fois

Forum
avis casino d'hyeres les palmiers par : HYPE - jeudi 14 août 2014 04:49
Bonjour à tous par : Admin - vendredi 08 juin 2012 16:17



Agenda Evènement ? nous contacter

Home | Fiches casinos | Agenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct


INTERDICTION VOLONTAIRE DE JEUX
Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.