Home | ForumFiches casinosAgenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct | 


Inscription
Problème d'identification ?

Actualités
Archives 2014
Archives 2013
Archives 2012
Archives 2011
Archives 2010
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003
Archives 2002
Archives 2001
Archives 2000
Archives 1999
Archives 1998
Classements
2011/2012
2010/2011
2009/2010
2008/2009
2007/2008
2006/2007
2005/2006
2004/2005
2003/2004
2002/2003
2001/2002
2000/2001
1999/2000
1998/1999
1997/1998
Documentation
Les jeux d’argent en France - Avril 2014
Arrêté du 6 décembre 2013 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Arjel - Rapport d'activité 2012
Arjel Mars 2013
Régulation du secteur des jeux en ligne et nouvelles technologies
Arrêté du 28 février 2013 modifiant l'arrêté du 29 octobre 2010 relatif aux modalités d'encaissement, de recouvrement et de contrôle des prélèvements spécifiques aux jeux de casinos
Arrêté du 14 février 2013 modifiant les dispositions de l'arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2012-685 du 7 mai 2012 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Rapport d'information de M. François TRUCY, fait au nom de la commission des finances n° 17 (2011-2012) - 12 octobre 2011
Les niveaux et pratiques des jeux de hasard et d’argent en 2010
Décret no 2011-906 du 29 juillet 2011 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Décret no 2010-605 du 4 juin 2010 relatif à la proportion maximale des sommes versées en moyenne aux joueurs par les opérateurs agréés de paris hippiques et de paris sportifs en ligne
LOI no 2010-476 du 12 mai 2010 relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Fédération Suisse des Casinos - Rapport 2009
Arrêté du 29 juillet 2009 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Projet de Loi du 30 mars 2009 relatif à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Arrêté du 24 décembre 2008 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Rapport Bauer - Juin 2008 - Jeux en ligne et menaces criminelles
Rapport Durieux - MARS 2008 - Rapport de la mission sur l’ouverture du marché des jeux d’argent et de hasard
Rapport d'information du 6 février 2008 - le monopole des jeux au regard des règles communautaires
Étude de législation comparée n° 180 - décembre 2007 - Les instances de contrôle du secteur des jeux
Arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos (JO du 17 mai 2007)
Loi n° 2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance
Décret no 2006-1595 du 13 décembre 2006 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 et relatif aux casinos
Décret n° 2006- 1386 du 15 novembre 2006
Rapport Trucy

Evolution des jeux de hasard



Jeudi 27 novembre 2003 : Meyrin souffle la mise à Divonne.



L’arrivée du Groupe Partouche pèse sur le résultat des casinos en France voisine.

Comme l’on pouvait s’y attendre, l’ouverture du Casino de Meyrin est venue bousculer la donne en France voisine. Les établissements de jeux qui ceinturent Genève (Evian, Annemasse, Divonne) affichent tous des résultats à la baisse. Un effet de la concurrence accentué par une conjoncture défavorable. D’ici à quelques jours, le classement officiel des casinos français sera publié. Quelques informations ont déjà filtré. Et notamment en ce qui concerne le Casino de Divonne-les-Bains qui recule de la deuxième à la troisième place (Evian glisserait de la dixième à la seizième place). Après avoir été longtemps classé en tête du hit-parade des établissements de jeux français, le vaisseau amiral du groupe Didot-Bottin affiche un produit net des jeux en recul de près de 6%. En 2002, le casino avait pu se maintenir à la deuxième place avec un jackpot de 71 millions d’euros. Entre-temps, la roue a tourné. Le produit net des jeux traditionnels est en recul de près de 25% et, pour la première fois, celui des 355 machines à sous ne progresse pas (environ -1%).

Un deuxième semestre difficile

Pour l’instant, la Société touristique thermale et hôtelière de Divonne (STTH) refuse de confirmer ou de commenter ces chiffres. La direction annonce que le PDG, Claude Blot, tiendra une conférence de presse le 16 décembre prochain pour présenter "les objectifs et la stratégie globale du domaine de Divonne à l’occasion des cinquante ans du Casino". La situation de l’établissement de jeux divonnais s’est détériorée au cours du deuxième semestre 2003, juste après l’ouverture du Casino de Meyrin. L’arrivée d’un premier contingent de machines à sous au Casino de Saint-Julien-en-Genevois a également contribué à redistribuer les cartes parmi les trois établissements de jeux du groupe Didot-Bottin: Divonne, Annemasse et le nouveau Casino de Saint-Julien-en-Genevois. S’il est moins fort à Divonne, le casinotier garde encore quelques atouts dans son jeu. Avec le Casino de Saint-Julien-en-Genevois qui vient de déposer une demande d’extension de son parc de machines à sous. Avec aussi, à quelque 80 kilomètres de Genève, le Casino d’Hauteville qui recevra normalement en 2004 son premier contingent de bandits manchots.

En France le marché s’essouffle

Pas de quoi impressionner le puissant Groupe Partouche qui est bien décidé à prendre sa part du juteux marché des jeux dans le bassin franco-suisse. Le groupe français, qui a investi près de 30 millions de francs dans le Casino du Lac, a capté une partie de la clientèle suisse en mettant en avant la gratuité d’accès aux tables de jeux et l’absence de taxes sur les gains. En juillet dernier, la direction du casino misait sur une recette brute annuelle des jeux de l’ordre de 25 à 30 millions de francs. "Globalement, on sera au-dessus des objectifs", confirme l’établissement par la voie de son service de presse. "Le marché est porteur", confirme-t-on. S’il a pris une partie de la clientèle du Casino de Divonne, le Casino du Lac attire également une nouvelle clientèle de proximité avec ses 150 machines à sous. Le directeur de l’établissement, Yassine Ben Abdessalem, détaillera ces premiers résultats à l’occasion d’une conférence de presse le 4décembre prochain. Nul doute que l’ambiance sera à la fête.

Au classement national, le Lyon Vert remonte à la deuxième place derrière Enghien-les-Bains. Pénalisé en 2002 par une fermeture administrative et l’ouverture d’un nouvel établissement dans le centre de Lyon (Le Pharaon), le casino du Groupe Partouche regagne du terrain en 2003, Nice se hissant à la quatrième place. D’une manière générale l’année écoulée marque un coup d’arrêt. Pour la première fois depuis la mise en service des machines à sous, les casinos français peinent à attirer de nouveaux joueurs. Outre les effets de la crise internationale, certains évoquent "un changement d’habitude des consommateurs" et peut-être un effet de seuil du marché français.

(source : tdg.ch/Alain Jourdan)


Share |

Réagissez - Laisser un commentaire :

Charte des commentaires


S'inscrire Vous devez être inscrits pour poster un commentaire.



En bref

Cession du Casino d’Hauteville Lompnes
05-02-2014|La famille Ramousse rachète le casino d'Hauteville-Lompnes au groupe Partouche pour pour 1,45 M€

Saint-Amand-les-Eaux: un gagnant empoche 1,7 M€ au Pasino
01-02-2014|La dernière gagnante aux « bandits manchots » en réseau des casinos Partouche avait déjà mis la main sur une belle somme. Le dimanche 21 juillet 2013, elle était repartie avec un chèque de plus de 780 000 € du Pasino de Saint-Amand. En cette fin d’après-midi, un autre joueur a fait exploser la cagnotte ! Doublant plus que la mise cette fois, avec un gain de 1,7 million d’euros. Pour être tout à fait précis, la machine a craché un jackot (un mégapot, dans le jargon des casinotiers) de 1,763 041,15 €. Le principe du mégapot est celui-ci : des machines à sous sont reliées entre elles au sein d’un même casino, et elles cotisent à un jackpot commun bien supérieur à celui d’une machine isolée. L’établissement précise : « Il avait simplement misé 2 € ! » Heureux homme...(lavoixdunord.fr)

Jackpot de 162 134 € au casino Barrière d'Enghien
12-12-2013|Un homme de 57 ans demeurant à Ville D'Avray a fait tombé un jackpot de 162 134€ sur une machine à poker à 2€, dans le casino du Val-d'Oise.

Le groupe Partouche a mis en vente l’hôtel Hilton de Lyon
04-07-2013|Pour se désendetter, le groupe Partouche qui possède le casino de la Cité Internationale de Lyon (6e) a mis en vente l’hôtel Hilton. Selon Le Progrès, cela concerne les murs du bâtiment de 21 000 mètres carrés et le fonds de commerce. Dans le quotidien, le président du directoire se dit confiant sur une future transaction. Le groupe Hilton a de son coté indiqué vouloir continuer à être présent à Lyon.

Deauville : jackpot de 50 954 € au casino Barrière
27-11-2012|Dimanche à 19h35, un jackpot d’un montant de 50 954 € a été remporté au casino Barrière de Deauville. L’heureux gagnant qui a souhaité garder l’anonymat, est un habitant de Deauville.

annonces tardives croupiers decouvrir agitation generale telephonique detourner jugement michalle
Les + commentés
1,3 million d'investissement pour les casinos du groupe Joa commenté : 1 fois
Les casinos perdent gros en Belgique commenté : 1 fois
Casinos de La Seyne et Sanary: Partouche justifie son recours commenté : 8 fois
L'ouverture des casinos de Sanary et de la Seyne annulée commenté : 4 fois
Le sort des casinos scellé le 6 février commenté : 1 fois
Casino d'Enghien : la roulette électronique arrive au casino commenté : 1 fois

Forum
Bonjour à tous par : Admin - vendredi 08 juin 2012 16:17



Agenda Evènement ? me contacter

Home | Fiches casinos | Agenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct


INTERDICTION VOLONTAIRE DE JEUX
Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.