Home | ForumFiches casinosAgenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct | 


Inscription
Problème d'identification ?

Actualités
Archives 2014
Archives 2013
Archives 2012
Archives 2011
Archives 2010
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003
Archives 2002
Archives 2001
Archives 2000
Archives 1999
Archives 1998
Classements
2011/2012
2010/2011
2009/2010
2008/2009
2007/2008
2006/2007
2005/2006
2004/2005
2003/2004
2002/2003
2001/2002
2000/2001
1999/2000
1998/1999
1997/1998
Documentation
Les jeux d’argent en France - Avril 2014
Arrêté du 6 décembre 2013 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Arjel - Rapport d'activité 2012
Arjel Mars 2013
Régulation du secteur des jeux en ligne et nouvelles technologies
Arrêté du 28 février 2013 modifiant l'arrêté du 29 octobre 2010 relatif aux modalités d'encaissement, de recouvrement et de contrôle des prélèvements spécifiques aux jeux de casinos
Arrêté du 14 février 2013 modifiant les dispositions de l'arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2012-685 du 7 mai 2012 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Rapport d'information de M. François TRUCY, fait au nom de la commission des finances n° 17 (2011-2012) - 12 octobre 2011
Les niveaux et pratiques des jeux de hasard et d’argent en 2010
Décret no 2011-906 du 29 juillet 2011 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Décret no 2010-605 du 4 juin 2010 relatif à la proportion maximale des sommes versées en moyenne aux joueurs par les opérateurs agréés de paris hippiques et de paris sportifs en ligne
LOI no 2010-476 du 12 mai 2010 relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Fédération Suisse des Casinos - Rapport 2009
Arrêté du 29 juillet 2009 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Projet de Loi du 30 mars 2009 relatif à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Arrêté du 24 décembre 2008 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Rapport Bauer - Juin 2008 - Jeux en ligne et menaces criminelles
Rapport Durieux - MARS 2008 - Rapport de la mission sur l’ouverture du marché des jeux d’argent et de hasard
Rapport d'information du 6 février 2008 - le monopole des jeux au regard des règles communautaires
Étude de législation comparée n° 180 - décembre 2007 - Les instances de contrôle du secteur des jeux
Arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos (JO du 17 mai 2007)
Loi n° 2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance
Décret no 2006-1595 du 13 décembre 2006 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 et relatif aux casinos
Décret n° 2006- 1386 du 15 novembre 2006
Rapport Trucy

Evolution des jeux de hasard



Vendredi 30 décembre 2011 : Casinos vendéens : pas tous à la même enseigne



Quasiment voisins, les casinos de Saint-Gilles-Croix-de-Vie et Saint-Jean-de-Monts s'en tirent plutôt bien au regard de la crise. Visiblement mieux que leurs collègues vendéens.

Le Royal Concorde, sur les berges de la Vie à Saint-Gilles, se satisfait de stabiliser son chiffre d'affaires dans un contexte morose. Pas beaucoup d'évolution donc pour cet établissement qui table toujours sur les animations musicales et un service de restauration soigné pour conserver sa clientèle. Car si le chiffre d'affaires a légèrement baissé de 0,5% pour ce casino classé au 70e rang sur près de 200 en France, la fréquentation a quant à elle progressé de 1,7% sur l'année alors qu'elle double durant la période estivale.

La Pastourelle, à Saint-Jean-de-Monts, continue de recueillir les fruits des investissements consentis en 2010 : 15% du parc de machines à sous rénové avec des machines neuves, innovations au bar, au restaurant, à la discothèque... Le nombre de machines passe aussi de 100 à 119 durant l'été, du 15 juin au 15 septembre, période durant laquelle trois tables de jeux supplémentaires sont ouvertes.

Activités périphériques

Le directeur a changé en mai, « mais pas la dynamique du groupe ». Yann Pasquiou, qui succède à Dylan Peyras parti diriger un autre casino en Côte d'Or, a notamment mis en place les machines à carte avec code-barres.

Des innovations, de l'animation et une ouverture toujours plus importante sur des activités périphériques comme l'accueil de séminaires, et le bilan est anachronique en temps de crise avec plus de 9 % de progression du chiffre d'affaires et 10,5 % de la fréquentation.

Aux Pins, la saison permet de sauver l'année

Avec la neige, les gens étaient restés chez eux. Le Casino des Pins, derrière le lac de Tanchet aux Sables-d'Olonne, est le plus gros du département. Il dit avoir beaucoup souffert des intempéries fin 2010. « Novembre et décembre ont été très mauvais », indique Pascal Bardouil, nouveau directeur depuis le printemps.

La tendance de l'année ? Rattrapée grâce à l'été. « On limite les dégâts avec une bonne saison estivale. » Le produit brut des jeux ne baisse « que » de 2 %. Le nombre de visiteurs est presque stable avec 326 000, soit moins 1 %. « En juillet, on a fait fort, se souvient Pascal Bardouil. Mais dès août, les effets de la crise se sont de nouveau fait sentir. Les gens viennent moins et réduisent leur budget. »

Dans ce contexte, le casino a enlevé des machines, pour passer de 146 à 139. « Un test pour offrir plus d'espace et plus de confort, assure le directeur. Mais le résultat est mitigé. On va peut-être en remettre. » Après 275 000 € l'an passé, 300 000 € sont prévus en 2012 pour de nouvelles machines, justement. « Innover et investir », résume Pascal Bardouil. Même si les budgets restent modestes pour un tel établissement, « face à la crise, c'est la solution que nous avons choisie ».

Aux Atlantes, les gens dépensent moins

Hervé Le Cam, directeur. « Le casino fait toujours rêver. Mais le pouvoir d'achat est plus faible. »

Autant de visiteurs que l'année dernière : 153 000. Mais moins de rentrées d'argent. C'est la tendance au casino des Atlantes, à l'extrémité du remblai des Sables-d'Olonne. Un établissement du groupe Barrière, qui fête ses 100 ans en 2012. « Depuis cinq ans, comme beaucoup, nous connaissons une décroissance », constate Hervé Le Cam, directeur. Mais lors du dernier exercice, entre octobre 2010 et octobre 2011, la baisse du produit brut des jeux a été moins importante que l'an passé. Le poker, par exemple, cartonne : « C'est 45 % du chiffre pour les tables. »

Les explications à cette morosité persistante ? D'abord, la crise repartie de plus belle. « Le casino fait toujours rêver, mais les gens doivent faire des choix. Les retraitésaident leur famille. » Et puis, le contexte local. Les travaux du front de mer ont modifié les habitudes. « Normalement, c'est la balade traditionnelle, en voiture. Avec les changements de circulation, il y a moins de monde. »

Si les réformes passées sont digérées, l'impact est toujours là. Fin du tabac, contrôle des entrées... « Dans un groupe, il y en a souvent un qui n'a pas ses papiers. On est obligés de refuser. » La lutte contre les addictions ? « On doit aussi protéger nos clients. Le personnel a été formé. »

A La Faute, toujours les suites de Xynthia

« La crise, plus les conséquences de Xynthia. C'est la double peine. » A La Faute-sur-Mer, dans un contexte évidemment très particulier, le casino continue de souffrir. 63 000 visiteurs entre octobre 2010 et octobre 2011, soit mille de moins que sur l'exercice précédent. « On détruit des maisons, c'est autant de résidants principaux et secondaires qui partent, constate Gia-Khanh Pham, le directeur. Au final, beaucoup moins de passage. » Au moment de la tempête Joachim, avec l'alerte orange, « tout le monde est resté chez soit, on n'a eu personne ».

A 2,85 millions d'euros, le produit brut des jeux est en baisse de 5 %. Plus généralement, le directeur attribue aussi cette situation à la morosité ambiante. « On ne peut pas allumer sa télé sans être assommé de mauvaises nouvelles ! Les gens ne consomment pas, ils se font un bas de laine. »

Les solutions de l'établissement ? « La convivialité, le côté familial. Je suis le dernier casino indépendant de Vendée. »

(source :maville.com/Ouest-France)


Share |

Réagissez - Laisser un commentaire :

Charte des commentaires


S'inscrire Vous devez être inscrits pour poster un commentaire.



Autre(s) Article(s)


30-12-2011 | Casinos vendéens : pas tous à la même enseigne

En bref

Un Francilien remporte plus de 200 000 euros au casino d'Enghien
04-09-2014|Ce dimanche, un joueur a réussi à faire retentir les sirènes des machines à sous du Casino Barrière d’Enghien-les-Bains. Agé de 45 ans, ce Francilien à empoché la coquette somme de 217 890 euros en jouant sur une machine à sous « Joker Poker ». Une belle plus value pour une mise de départ de deux euros. (vosnews.fr)

Cession du Casino d’Hauteville Lompnes
05-02-2014|La famille Ramousse rachète le casino d'Hauteville-Lompnes au groupe Partouche pour pour 1,45 M€

Saint-Amand-les-Eaux: un gagnant empoche 1,7 M€ au Pasino
01-02-2014|La dernière gagnante aux « bandits manchots » en réseau des casinos Partouche avait déjà mis la main sur une belle somme. Le dimanche 21 juillet 2013, elle était repartie avec un chèque de plus de 780 000 € du Pasino de Saint-Amand. En cette fin d’après-midi, un autre joueur a fait exploser la cagnotte ! Doublant plus que la mise cette fois, avec un gain de 1,7 million d’euros. Pour être tout à fait précis, la machine a craché un jackot (un mégapot, dans le jargon des casinotiers) de 1,763 041,15 €. Le principe du mégapot est celui-ci : des machines à sous sont reliées entre elles au sein d’un même casino, et elles cotisent à un jackpot commun bien supérieur à celui d’une machine isolée. L’établissement précise : « Il avait simplement misé 2 € ! » Heureux homme...(lavoixdunord.fr)

Jackpot de 162 134 € au casino Barrière d'Enghien
12-12-2013|Un homme de 57 ans demeurant à Ville D'Avray a fait tombé un jackpot de 162 134€ sur une machine à poker à 2€, dans le casino du Val-d'Oise.

Le groupe Partouche a mis en vente l’hôtel Hilton de Lyon
04-07-2013|Pour se désendetter, le groupe Partouche qui possède le casino de la Cité Internationale de Lyon (6e) a mis en vente l’hôtel Hilton. Selon Le Progrès, cela concerne les murs du bâtiment de 21 000 mètres carrés et le fonds de commerce. Dans le quotidien, le président du directoire se dit confiant sur une future transaction. Le groupe Hilton a de son coté indiqué vouloir continuer à être présent à Lyon.

Groupe Partouche exploitation sauvegarde partouche procedure desendettement redressement commente baissiere
Les + commentés
Les trois casinos indépendants des Pyrénées-Orientales en difficulté financière commenté : 1 fois
De nouvelles machines à sous en exclusivité Européenne au casino d'Enghien commenté : 1 fois
La Trinité-sur-Mer : Le casino Partouche reste ouvert commenté : 1 fois
La "crise" des casinos français inquiète le sénateur spécialiste des jeux commenté : 6 fois
La roulette automatique arrive au casino du Tréport commenté : 4 fois
1,3 million d'investissement pour les casinos du groupe Joa commenté : 1 fois

Forum
avis casino d'hyeres les palmiers par : HYPE - jeudi 14 août 2014 04:49
Bonjour à tous par : Admin - vendredi 08 juin 2012 16:17



Agenda Evènement ? me contacter

Home | Fiches casinos | Agenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct


INTERDICTION VOLONTAIRE DE JEUX
Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.