Home | ForumFiches casinosAgenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct | 


Inscription
Problème d'identification ?

Actualités
Archives 2014
Archives 2013
Archives 2012
Archives 2011
Archives 2010
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003
Archives 2002
Archives 2001
Archives 2000
Archives 1999
Archives 1998
Classements
2011/2012
2010/2011
2009/2010
2008/2009
2007/2008
2006/2007
2005/2006
2004/2005
2003/2004
2002/2003
2001/2002
2000/2001
1999/2000
1998/1999
1997/1998
Documentation
Les jeux d’argent en France - Avril 2014
Arrêté du 6 décembre 2013 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Arjel - Rapport d'activité 2012
Arjel Mars 2013
Régulation du secteur des jeux en ligne et nouvelles technologies
Arrêté du 28 février 2013 modifiant l'arrêté du 29 octobre 2010 relatif aux modalités d'encaissement, de recouvrement et de contrôle des prélèvements spécifiques aux jeux de casinos
Arrêté du 14 février 2013 modifiant les dispositions de l'arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2012-685 du 7 mai 2012 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Rapport d'information de M. François TRUCY, fait au nom de la commission des finances n° 17 (2011-2012) - 12 octobre 2011
Les niveaux et pratiques des jeux de hasard et d’argent en 2010
Décret no 2011-906 du 29 juillet 2011 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Décret no 2010-605 du 4 juin 2010 relatif à la proportion maximale des sommes versées en moyenne aux joueurs par les opérateurs agréés de paris hippiques et de paris sportifs en ligne
LOI no 2010-476 du 12 mai 2010 relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Fédération Suisse des Casinos - Rapport 2009
Arrêté du 29 juillet 2009 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Projet de Loi du 30 mars 2009 relatif à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Arrêté du 24 décembre 2008 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Rapport Bauer - Juin 2008 - Jeux en ligne et menaces criminelles
Rapport Durieux - MARS 2008 - Rapport de la mission sur l’ouverture du marché des jeux d’argent et de hasard
Rapport d'information du 6 février 2008 - le monopole des jeux au regard des règles communautaires
Étude de législation comparée n° 180 - décembre 2007 - Les instances de contrôle du secteur des jeux
Arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos (JO du 17 mai 2007)
Loi n° 2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance
Décret no 2006-1595 du 13 décembre 2006 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 et relatif aux casinos
Décret n° 2006- 1386 du 15 novembre 2006
Rapport Trucy

Evolution des jeux de hasard



Jeudi 4 mars 2004 : Partie de poker menteur au Casino de Divonne.



Un parfum de scandale entoure les troublantes accusations d’une ancienne cliente.

A l’origine de l’affaire, une lettre transmise à la justice et diffusée auprès de quelques journalistes. Son contenu vient ternir l’image feutrée et respectable du Casino de Divonne. Sans doute une vengeance. Jusque-là tenue sous le coude, l’affaire qui embarrasse aujourd’hui l’établissement de jeu divonnais contrôlé par le groupe Didot-Bottin (Divonne, Annemasse, Saint-Julien, Crans-Montana) n’est peut-être qu’un pétard mouillé. Curieusement, elle tombe au plus mauvais moment pour le Casino qui tente de reprendre le dessus après une année difficile. En cause, les agissements d’un cadre employé des salles de jeux qui aurait détourné des jetons des machines à sous. Des accusations d’une gravité extrême que l’intéressé dément avec vigueur en criant à la calomnie.

Dans une lettre adressée à la direction des douanes et au Parquet de Bourg-en-Bresse, une ancienne habituée des lieux témoigne d’agissements coupables. Des confidences écrites qu’aurait encouragé le responsable d’une entreprise de convoyage de fonds. Le scénario se confond avec celui d’une mauvaise pièce de boulevard: chambre à l’étage, couverts aux meilleures tables le soir et détective privé le lendemain. Voilà pour le décor.

L’histoire s’emballe quand l’ancienne groupie des salles de jeux se met à évoquer des vols auxquels elle aurait participé en tant que complice. Là, plus personne ne rit. Et pour cause. Même fausses, ces accusations peuvent avoir de lourdes conséquences pour l’établissement d’autant que la police des jeux n’a été alertée que tardivement du problème. Une maladresse qui risque de coûter cher. Soumis à des contrôles très stricts, les Casinos doivent rendre compte à leur autorité de tutelle du moindre incident.

Un scénario "rocambolesque"

Hier, la direction de la Société thermale touristique et hôtelière de Divonne (STTH) confiait n’avoir découvert que très récemment que l’un de ses employés faisait l’objet de graves mises en cause. Pour tout dire, on semblait tomber des nues. S’agissant d’un cadre n’ayant jamais eu de problèmes et occupant un poste sensible on se veut prudent. On prie plutôt pour que l’affaire s’élucide le plus rapidement possible. L’intéressé promet quant à lui de porter plainte dès qu’il saura d’où le coup est parti. L’ambiance est celle d’une veillée d’armes.

"Extravagant", "rocambolesque", suggère un spécialiste des jeux. Ce dernier affirme qu’il est quasiment impossible de détourner des jetons dans un casino. D’abord parce que les employés de salles de jeux ont les poches cousues, ensuite parce que les caméras sont omniprésentes, enfin parce que personne, en principe, n’a accès seul aux coffres. Impossible de ne pas se faire prendre la main dans le sac. Il y a quelques année un employé indélicat du Casino de Divonne-les-Bains l’a appris à ses dépens. Voilà sans doute qui valait exemple.

D’une manière générale, les établissements de jeux ne peuvent se payer le luxe de couvrir de tels agissements. Du côté de la direction de la STTH on assure qu’on aurait aucun état d’âme à débarquer sur-le-champs un employé malhonnête. Reste le contexte de ces révélations et la façon un peu brouillonne de les livrer à la justice. Si les faits sont vérifiés, le casino risque de se retrouver un genou à terre. En revanche, si toutes les allégations proférées sur papier se révèlent mensongères se poseront inéluctablement un certain nombre de questions. Outre les poursuites en diffamation auxquelles seront exposés les auteurs, il faudra forcément faire la lumière sur cette affaire. Et en dénouer les fils. Pour n’y trouver peut-être qu’une sombre vengeance personnelle ou une tentative plus sournoise de déstabilisation d’un Casino retombé à la troisième place au classement national des établissements de jeux.


2003: une année "médiocre"

Jouissant d’une excellente réputation auprès d’une richissime clientèle internationale, le Casino Divonne-les-Bains a longtemps occupé la première place au hit-parade des casinos français. Grace à son parc de 355 machines à sous, l’établissement divonnais, a vu son produit brut des jeux progresser plusieurs années de suite jusqu’à ce que l’écart se resserre avec le Lyon Vert et Enghien. En 2003, Divonne a reculé à la troisième place affichant des résultats à la baisse. 26 % pour les jeux traditionnels (11millions d’euros), 0,85 % pour les machines à sous (55millions d’euros). Une année "médiocre" mise sur le compte de la conjoncture internationale qui a éloigné les gros joueurs, souvent originaires du Proche-Orient.

Autre explication: l’arrivée du Groupe Partouche à Meyrin. Une concurrence frontale. Depuis son ouverture en juillet dernier, le casino suisse ne désempli pas. Le PDG du groupe Didot-Bottin, Claude Blot, a bien tenté de minimiser la portée des mauvais résultats enregistrés en 2003. En guise de riposte, Divonne prévoit de fêter avec faste le 50eanniversaire de sa réouverture. Le prétexte à une vaste opération de reconquête commerciale de la clientèle suisse.

(source : tdg.ch/ALAIN JOURDAN)



>>> 

En savoir plus


Réagissez - Laisser un commentaire :

Charte des commentaires


S'inscrire Vous devez être inscrits pour poster un commentaire.



En bref

Un Francilien remporte plus de 200 000 euros au casino d'Enghien
04-09-2014|Ce dimanche, un joueur a réussi à faire retentir les sirènes des machines à sous du Casino Barrière d’Enghien-les-Bains. Agé de 45 ans, ce Francilien à empoché la coquette somme de 217 890 euros en jouant sur une machine à sous « Joker Poker ». Une belle plus value pour une mise de départ de deux euros. (vosnews.fr)

Cession du Casino d’Hauteville Lompnes
05-02-2014|La famille Ramousse rachète le casino d'Hauteville-Lompnes au groupe Partouche pour pour 1,45 M€

Saint-Amand-les-Eaux: un gagnant empoche 1,7 M€ au Pasino
01-02-2014|La dernière gagnante aux « bandits manchots » en réseau des casinos Partouche avait déjà mis la main sur une belle somme. Le dimanche 21 juillet 2013, elle était repartie avec un chèque de plus de 780 000 € du Pasino de Saint-Amand. En cette fin d’après-midi, un autre joueur a fait exploser la cagnotte ! Doublant plus que la mise cette fois, avec un gain de 1,7 million d’euros. Pour être tout à fait précis, la machine a craché un jackot (un mégapot, dans le jargon des casinotiers) de 1,763 041,15 €. Le principe du mégapot est celui-ci : des machines à sous sont reliées entre elles au sein d’un même casino, et elles cotisent à un jackpot commun bien supérieur à celui d’une machine isolée. L’établissement précise : « Il avait simplement misé 2 € ! » Heureux homme...(lavoixdunord.fr)

Jackpot de 162 134 € au casino Barrière d'Enghien
12-12-2013|Un homme de 57 ans demeurant à Ville D'Avray a fait tombé un jackpot de 162 134€ sur une machine à poker à 2€, dans le casino du Val-d'Oise.

Le groupe Partouche a mis en vente l’hôtel Hilton de Lyon
04-07-2013|Pour se désendetter, le groupe Partouche qui possède le casino de la Cité Internationale de Lyon (6e) a mis en vente l’hôtel Hilton. Selon Le Progrès, cela concerne les murs du bâtiment de 21 000 mètres carrés et le fonds de commerce. Dans le quotidien, le président du directoire se dit confiant sur une future transaction. Le groupe Hilton a de son coté indiqué vouloir continuer à être présent à Lyon.

casino de Mers-les-Bains restaurant histoire coursives graffiti grapheurs poursuivaient linformateur leclaireur
Les + commentés
Les trois casinos indépendants des Pyrénées-Orientales en difficulté financière commenté : 1 fois
De nouvelles machines à sous en exclusivité Européenne au casino d'Enghien commenté : 1 fois
La Trinité-sur-Mer : Le casino Partouche reste ouvert commenté : 1 fois
La "crise" des casinos français inquiète le sénateur spécialiste des jeux commenté : 6 fois
La roulette automatique arrive au casino du Tréport commenté : 4 fois
1,3 million d'investissement pour les casinos du groupe Joa commenté : 1 fois

Forum
avis casino d'hyeres les palmiers par : HYPE - jeudi 14 août 2014 04:49
Bonjour à tous par : Admin - vendredi 08 juin 2012 16:17



Agenda Evènement ? me contacter

Home | Fiches casinos | Agenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct


INTERDICTION VOLONTAIRE DE JEUX
Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.