Home | ForumFiches casinosAgenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct | 


Inscription
Problème d'identification ?

Actualités
Archives 2014
Archives 2013
Archives 2012
Archives 2011
Archives 2010
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003
Archives 2002
Archives 2001
Archives 2000
Archives 1999
Archives 1998
Classements
2011/2012
2010/2011
2009/2010
2008/2009
2007/2008
2006/2007
2005/2006
2004/2005
2003/2004
2002/2003
2001/2002
2000/2001
1999/2000
1998/1999
1997/1998
Documentation
Les jeux d’argent en France - Avril 2014
Arrêté du 6 décembre 2013 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Arjel - Rapport d'activité 2012
Arjel Mars 2013
Régulation du secteur des jeux en ligne et nouvelles technologies
Arrêté du 28 février 2013 modifiant l'arrêté du 29 octobre 2010 relatif aux modalités d'encaissement, de recouvrement et de contrôle des prélèvements spécifiques aux jeux de casinos
Arrêté du 14 février 2013 modifiant les dispositions de l'arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2012-685 du 7 mai 2012 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Rapport d'information de M. François TRUCY, fait au nom de la commission des finances n° 17 (2011-2012) - 12 octobre 2011
Les niveaux et pratiques des jeux de hasard et d’argent en 2010
Décret no 2011-906 du 29 juillet 2011 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Décret no 2010-605 du 4 juin 2010 relatif à la proportion maximale des sommes versées en moyenne aux joueurs par les opérateurs agréés de paris hippiques et de paris sportifs en ligne
LOI no 2010-476 du 12 mai 2010 relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Fédération Suisse des Casinos - Rapport 2009
Arrêté du 29 juillet 2009 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Projet de Loi du 30 mars 2009 relatif à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Arrêté du 24 décembre 2008 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Rapport Bauer - Juin 2008 - Jeux en ligne et menaces criminelles
Rapport Durieux - MARS 2008 - Rapport de la mission sur l’ouverture du marché des jeux d’argent et de hasard
Rapport d'information du 6 février 2008 - le monopole des jeux au regard des règles communautaires
Étude de législation comparée n° 180 - décembre 2007 - Les instances de contrôle du secteur des jeux
Arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos (JO du 17 mai 2007)
Loi n° 2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance
Décret no 2006-1595 du 13 décembre 2006 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 et relatif aux casinos
Décret n° 2006- 1386 du 15 novembre 2006
Rapport Trucy

Evolution des jeux de hasard



Jeudi 4 août 2005 : Le secteur des casinos, en phase de normalisation et de consolidation.



Le monde des casinos est en pleine phase de consolidation en Europe, signe de sa transformation en une industrie comme les autres, alors que s'annonce le rachat des casinos de Didot-Bottin par Partouche, numéro deux français.

Grand nom du secteur, côté à la Bourse de Paris, Groupe Partouche compte une quarantaine de casinos en France et en Europe. Fondée par Isidore Partouche, un rapatrié d'Algérie, en 1973, l'entreprise au départ familiale annonce aujourd'hui 5.000 salariés et a réalisé en 2003-2004 un bénéfice de 20,1 millions d'euros.

La reprise des casinos de Divonne SA (Groupe Didot-Bottin), qui devrait être annoncée "dans les dix jours", apportera dans son escarcelle quelque 100 millions d'euros de chiffre d'affaires supplémentaire.

Divonne SA contrôle en effet les casinos de Divonne-les-Bains, Hauteville-Lompnès (Ain), Annemasse, et Saint-Julien en Genevois (Haute-Savoie), ainsi que celui de Cran-Montana (Suisse).

Les comités d'entreprise ont "donné un avis favorable" au rachat, les conseils d'administration devant se prononcer mercredi après-midi, a indiqué à l'AFP Jacques-Pierre Château, directeur général de Divonne SA.

Déjà, l'accord entre le Groupe Accor et la famille Barrière-Desseigne, donnant naissance à un groupe de dimension européenne, avait marqué un tournant en décembre.

Le groupe formé avec le fonds américain Colony Capital représente aujourd'hui un milliard d’euros de chiffre d'affaires, et contrôle un tiers du marché français, avec 37 casinos dont Deauville (Calvados), Enghien (Val d'Oise), La Baule (Loire-Atlantique), Bordeaux, Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), Nice, et Montreux (Suisse).

Partouche, qui a déjà racheté en 2002 la Compagnie Européenne de Casino, a même envisagé sa propre cession: en 2004, le groupe avait accordé à deux sociétés d'investissement américaines un droit de préférence pour son rachat, mais avait jugé leurs offres insuffisantes.

Partout en Europe, le ralentissement de la croissance et la limitation des opportunités de créations ou d'extensions de casinos poussent notamment à cette consolidation, entraînant la transformation du secteur en une industrie comme les autres.

Le produit brut des jeux (PBJ) en Europe s'élève à quelque 8 milliards d'euros par an, la France venant en tête avec 31,5%, suivie de l'Allemagne (14,4%), la Grande-Bretagne (13%), l'Italie (8,7%), les Pays Bas (8%).

En Grande-Bretagne, pays à fort potentiel, Caesars Entertainment, gérant du mythique palace de Las Vegas, a investi 330 millions de dollars pour le Caesars Wembley, qui ouvrira en 2008 à Londres. Son rival, MGM Mirage, va s'implanter à Newcastle (nord de l'Angleterre), Sheffield (centre) et Londres.

Les Pays Bas sont également un marché intéressant avec la privatisation de Holland Casinos, soit quelque 50% de parts du marché local.

Le rapprochement permet d'importantes synergies, des économies d'échelle, une meilleure résistance à la pression fiscale ou la réglementation en matière de sécurité, de bruit ou de tabagisme, selon les experts du secteur.

Signe supplémentaire d'une "normalisation industrielle", les casinos, qui procurent 17.000 emplois directs en France, ont négocié avec les syndicats, qui avaient déclenché une grève en décembre dans les 188 établissements français, les conditions du travail de nuit par exemple, ou participent à la lutte contre l'"abus de jeux", l'addiction.

Une évolution effectuée parallèlement à l'autorisation progressive dans les années 1990 des machines à sous, aujourd'hui source principale des revenus avec 20.000 machines assurant 93,38% du revenu des jeux.

Des petits groupes existent encore, comme celui de Georges Tranchant, avec 24 casinos, ou Mofiflor (une vingtaine), à capitaux anglo-saxons, et d'autres encore de dimension plus réduite. Mais loin derrière Barrière et Partouche.

(source : journaldunet.com/AFP)


Share |

Réagissez - Laisser un commentaire :

Charte des commentaires


S'inscrire Vous devez être inscrits pour poster un commentaire.



En bref

Un Francilien remporte plus de 200 000 euros au casino d'Enghien
04-09-2014|Ce dimanche, un joueur a réussi à faire retentir les sirènes des machines à sous du Casino Barrière d’Enghien-les-Bains. Agé de 45 ans, ce Francilien à empoché la coquette somme de 217 890 euros en jouant sur une machine à sous « Joker Poker ». Une belle plus value pour une mise de départ de deux euros. (vosnews.fr)

Cession du Casino d’Hauteville Lompnes
05-02-2014|La famille Ramousse rachète le casino d'Hauteville-Lompnes au groupe Partouche pour pour 1,45 M€

Saint-Amand-les-Eaux: un gagnant empoche 1,7 M€ au Pasino
01-02-2014|La dernière gagnante aux « bandits manchots » en réseau des casinos Partouche avait déjà mis la main sur une belle somme. Le dimanche 21 juillet 2013, elle était repartie avec un chèque de plus de 780 000 € du Pasino de Saint-Amand. En cette fin d’après-midi, un autre joueur a fait exploser la cagnotte ! Doublant plus que la mise cette fois, avec un gain de 1,7 million d’euros. Pour être tout à fait précis, la machine a craché un jackot (un mégapot, dans le jargon des casinotiers) de 1,763 041,15 €. Le principe du mégapot est celui-ci : des machines à sous sont reliées entre elles au sein d’un même casino, et elles cotisent à un jackpot commun bien supérieur à celui d’une machine isolée. L’établissement précise : « Il avait simplement misé 2 € ! » Heureux homme...(lavoixdunord.fr)

Jackpot de 162 134 € au casino Barrière d'Enghien
12-12-2013|Un homme de 57 ans demeurant à Ville D'Avray a fait tombé un jackpot de 162 134€ sur une machine à poker à 2€, dans le casino du Val-d'Oise.

Le groupe Partouche a mis en vente l’hôtel Hilton de Lyon
04-07-2013|Pour se désendetter, le groupe Partouche qui possède le casino de la Cité Internationale de Lyon (6e) a mis en vente l’hôtel Hilton. Selon Le Progrès, cela concerne les murs du bâtiment de 21 000 mètres carrés et le fonds de commerce. Dans le quotidien, le président du directoire se dit confiant sur une future transaction. Le groupe Hilton a de son coté indiqué vouloir continuer à être présent à Lyon.

Groupe Partouche exploitation sauvegarde partouche procedure desendettement redressement commente baissiere
Les + commentés
Les trois casinos indépendants des Pyrénées-Orientales en difficulté financière commenté : 1 fois
De nouvelles machines à sous en exclusivité Européenne au casino d'Enghien commenté : 1 fois
La Trinité-sur-Mer : Le casino Partouche reste ouvert commenté : 1 fois
La "crise" des casinos français inquiète le sénateur spécialiste des jeux commenté : 6 fois
La roulette automatique arrive au casino du Tréport commenté : 4 fois
1,3 million d'investissement pour les casinos du groupe Joa commenté : 1 fois

Forum
avis casino d'hyeres les palmiers par : HYPE - jeudi 14 août 2014 04:49
Bonjour à tous par : Admin - vendredi 08 juin 2012 16:17



Agenda Evènement ? me contacter

Home | Fiches casinos | Agenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct


INTERDICTION VOLONTAIRE DE JEUX
Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.