Home | ForumFiches casinosAgenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct | 


Inscription
Problème d'identification ?

Actualités
Archives 2019
Archives 2018
Archives 2017
Archives 2016
Archives 2015
Archives 2014
Archives 2013
Archives 2012
Archives 2011
Archives 2010
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003
Archives 2002
Archives 2001
Archives 2000
Archives 1999
Archives 1998
Classements
2011/2012
2010/2011
2009/2010
2008/2009
2007/2008
2006/2007
2005/2006
2004/2005
2003/2004
2002/2003
2001/2002
2000/2001
1999/2000
1998/1999
1997/1998
Documentation
Cour des comptes - La régulation des jeux d’argent et de hasard
Décret n° 2015-669 du 15 juin 2015 relatif aux prélèvements sur le produit des jeux dans les casinos
Arrêté du 15 mai 2015 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2015-540 du 15 mai 2015 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D.321-13 du code de la sécurité intérieure
Arrêté du 30 décembre 2014 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007
Décret no 2014-1726 du 30 décembre 2014 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D. 321-13 du code de la sécurité intérieure
Décret no 2014-1724 du 30 décembre 2014 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Les jeux d’argent en France - Avril 2014
Arrêté du 6 décembre 2013 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Arjel - Rapport d'activité 2012
Arjel Mars 2013
Régulation du secteur des jeux en ligne et nouvelles technologies
Arrêté du 28 février 2013 modifiant l'arrêté du 29 octobre 2010 relatif aux modalités d'encaissement, de recouvrement et de contrôle des prélèvements spécifiques aux jeux de casinos
Arrêté du 14 février 2013 modifiant les dispositions de l'arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2012-685 du 7 mai 2012 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Rapport d'information de M. François TRUCY, fait au nom de la commission des finances n° 17 (2011-2012) - 12 octobre 2011
Les niveaux et pratiques des jeux de hasard et d’argent en 2010
Décret no 2011-906 du 29 juillet 2011 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Décret no 2010-605 du 4 juin 2010 relatif à la proportion maximale des sommes versées en moyenne aux joueurs par les opérateurs agréés de paris hippiques et de paris sportifs en ligne
LOI no 2010-476 du 12 mai 2010 relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Fédération Suisse des Casinos - Rapport 2009
Arrêté du 29 juillet 2009 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Projet de Loi du 30 mars 2009 relatif à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Arrêté du 24 décembre 2008 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Rapport Bauer - Juin 2008 - Jeux en ligne et menaces criminelles
Rapport Durieux - MARS 2008 - Rapport de la mission sur l’ouverture du marché des jeux d’argent et de hasard
Rapport d'information du 6 février 2008 - le monopole des jeux au regard des règles communautaires
Étude de législation comparée n° 180 - décembre 2007 - Les instances de contrôle du secteur des jeux
Arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos (JO du 17 mai 2007)
Loi n° 2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance
Décret no 2006-1595 du 13 décembre 2006 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 et relatif aux casinos
Décret n° 2006- 1386 du 15 novembre 2006
Rapport Trucy

Evolution des jeux de hasard


mots clefs : tranchant


Samedi 22 mai 2004 : " Les casinos des villes s’attaquent aux couches populaires "



Jean-Pierre Cormerais, ethno-sociologue à l’université de Paris-VII (Jussieu), prépare une thèse sur les personnes dépendantes du jeu, en particulier les machines à sous.

Correspondant particulier.

La dépendance au jeu est-elle comparable à la toxicomanie ?

Jean-Pierre Cormerais. C’est exactement la même chose. L’individu se détruit de façon identique. Depuis 1980, l’association des psychiatres des États-Unis considère l’addiction au jeu comme une maladie. L’OMS aussi voit là un problème de santé. Parmi les dix critères qui définissent cet état pathologique, on peut citer la dépression : un joueur compulsif en période de sevrage devient le plus souvent dépressif. Une des thérapeutiques disponibles consiste à organiser des jeux à blanc, sans argent, pour les personnes dépendantes. Mais le taux de réussite ne dépasse pas 30 %.

Pourquoi affirmez-vous que les casinos des grandes villes sont plus dangereux que ceux des stations thermales ou balnéaires ?

Jean-Pierre Cormerais. Les casinos ont été créés au XIXe siècle pour occuper les classes aisées qui venaient prendre les eaux dans les stations thermales et qui s’y ennuyaient. L’argent perdu sur le tapis vert par de riches héritiers était " un impôt librement consenti ". Pour pénétrer dans un casino, il fallait être bien habillé, c’était élitiste. Les classes populaires ne se sentaient pas à l’aise dans ces lieux et ne les fréquentaient pas. En 1987, le ministre de l’Intérieur, Charles Pasqua, autorise les machines à sous dans les casinos. L’année suivante, l’amendement Chaban-Delmas permet à ces établissements de s’installer dans la commune principale d’une agglomération de plus de 500 000 habitants. Aujourd’hui, les casinos et leurs machines à sous attirent surtout des retraités à faibles revenus, des érémistes, des chômeurs et des étudiants. Des populations, et c’est d’autant plus dramatique, qui viennent perdre ici leurs maigres ressources.

Quelles sont les conséquences pour ces populations ?

Jean-Pierre Cormerais. Il n’est pas rare que des joueurs accumulent une dette de 50 000 euros, alors que leurs revenus ne dépassent pas 1 000 euros par mois. Ces personnes vont souvent s’enfermer dans une sorte d’entêtement : elles s’absentent de leur travail pour aller jouer et finissent par perdre leur emploi. Ces situations engendrent violences conjugales, maltraitances à enfants, divorces. Le joueur surendetté va escroquer ses amis, se fâcher avec eux, se désocialiser. On voit des joueurs vendre leur voiture et leur montre sur le parking même du casino. Récemment, une femme a été surprise dérobant des bagues dans des bijouteries toulousaines : elle avait besoin d’argent pour aller jouer au casino de Salies-du-Salat. En France, les joueurs dépendants seraient au nombre de 400 000, voire plus. Le taux de suicide chez eux atteint 20 %. Mais aucune étude précise n’a été effectuée.

Quelle différence entre ceux qui jouent au PMU ou au Loto et ceux qui préfèrent les machines à sous ?

Jean-Pierre Cormerais. En une semaine, un joueur dépense en moyenne 5 euros à la Française des jeux, 15 euros au PMU et 45 euros au casino. Les bandits manchots ont produit une nouvelle catégorie de joueurs, des joueurs compulsifs qui ne peuvent s’empêcher de tenter leur chance, hypnotisés par la machine. Chacun est persuadé qu’il va pouvoir dominer le hasard, la destinée. La machine à sous est un jeu rapide et cette rapidité contribue à l’accoutumance, au vertige. À l’hôpital de Nice, des consultations médicales, avec psychiatre, ont été créées en 2002 pour les personnes sous l’emprise des machines à sous implantées dans les casinos de la ville.

Quelles sont les grandes villes françaises concernées par l’implantation d’un casino ?

Jean-Pierre Cormerais. De telles implantations ont déjà eu lieu à Bordeaux, au Havre et à Lyon. Des projets existent à Nantes, Lille et Toulouse.

Que pensez-vous du lieu choisi par la mairie de Toulouse pour construire un casino ?

Jean-Pierre Cormerais. C’est le plus mauvais endroit possible ! C’est un endroit à haut risque ! L’emplacement choisi se situe à côté du quartier populaire d’Empalot, de la cité universitaire Daniel-Faucher, et du Stadium, où ont lieu des matches de foot. Si cet établissement attire plus de monde que ceux des quartiers bourgeois, alors tous les casinos viendront s’installer dans les quartiers populaires. Mais mesure-t-on alors le coût social ?

Les périodes de crise économique, de chômage, favorisent-elles l’éclosion de nouveaux casinos ?

Jean-Pierre Cormerais. Après la crise de 1929 sont apparus, comme sortis d’un chapeau, des jeux d’argent. Le PMU a été créé en 1931 et la Loterie nationale en 1933. Après la crise de 1973-1974 a été lancé le Loto, qui a remplacé peu à peu la Loterie nationale. Les super vainqueurs sont médiatisés, alors qu’ils sont très rares. Le jeu a toujours été considéré comme un moyen de régulation sociale. En période de crise, le jeu incite à avoir d’autres centres d’intérêt que la contestation de l’ordre social. Les plus démunis pensent ainsi pouvoir se procurer l’argent manquant par " des chemins de traverse ". Il se produit le même phénomène avec les jeux télévisés, qui produisent eux aussi une part de rêve. Le jeu, c’est la croyance de pouvoir s’en sortir sans effort.

Le monde des casinotiers possède-t-il des relais dans les milieux politiques ?

Jean-Pierre Cormerais. Georges tranchant, l’un des premiers casinotiers français, a été député (1). Charles Pasqua avait de grands amis parmi les casinotiers implantés au Gabon.

Les casinos sont-ils des lieux de blanchiment de l’argent de la drogue ?

Jean-Pierre Cormerais. Beaucoup moins qu’avant. Il est possible que de petites sommes soient encore blanchies dans les casinos mais ces établissements sont maintenant très surveillés. Les casinos appartiennent de plus en plus à des groupes capitalistes dont le but est d’obtenir des profits, pas des problèmes.

Entretien réalisé par B. V.

(1) Georges tranchant a été député RPR des Hauts-de-Seine de 1978 à 1993. Il possède vingt-quatre casinos et fut le premier en France à importer des machines à sous. Une des cent premières fortunes françaises, il déclarait au Monde (2 avril 2004) : " C’est vrai, je suis copain avec les trois quarts du gouvernement actuel. "

(source : .humanite.presse.fr)


Share |

Réagissez - Laisser un commentaire :

Charte des commentaires


S'inscrire Vous devez être inscrits pour poster un commentaire.



En bref

Le casino de Plombière relancé pour quinze ans
31-07-2017|Une nouvelle convention entre la Ville de Plombières et le casino vient d’être signée, dans une ambiance détendue mais solennelle. Le scellement du mariage est prévu pour quinze ans.

Le casino fait ses jeux à Grasse
20-01-2016|Conseil municipal La Ville a donné hier son agrément au trio de repreneurs de l'établissement de jeux fermé depuis un an. Mais pas à l'unanimité… A la déception du maire
La première étape vers la réouverture du casino vient d'être franchie

Tournage au casino de Bourbonne-les-Bains
11-05-2015|Une équipe de tournage de "Sept à huit", l'émission d'Harry Roselmack, vient de passer une semaine à Bourbonne-les-Bains pour préparer un reportage sur la vie d'un casino rural.(jhm.fr)

Un Francilien remporte plus de 200 000 euros au casino d'Enghien
04-09-2014|Ce dimanche, un joueur a réussi à faire retentir les sirènes des machines à sous du Casino Barrière d’Enghien-les-Bains. Agé de 45 ans, ce Francilien à empoché la coquette somme de 217 890 euros en jouant sur une machine à sous « Joker Poker ». Une belle plus value pour une mise de départ de deux euros. (vosnews.fr)

Cession du Casino d’Hauteville Lompnes
05-02-2014|La famille Ramousse rachète le casino d'Hauteville-Lompnes au groupe Partouche pour pour 1,45 M€

G. MARTIGNONI-HUTIN privatisation gulation nationale martignoni pendante palierse sociologue incestueux
Vos derniers commentaires
Le bus de Partouche pour transporter les joueurs du casino n’attire pas encore les foules commenté : 1 fois
Toujours plus de sécurité au casino d’Enghien commenté : 1 fois
Casinos : Joa va racheter les 8 établissements d'Emeraude commenté : 1 fois
Nicolas Sarkozy entre au conseil d'administration de Barrière commenté : 3 fois
Nicolas Sarkozy entre au conseil d'administration de Barrière commenté : 3 fois
Nicolas Sarkozy entre au conseil d'administration de Barrière commenté : 3 fois

Forum
Etude sur les pratiques de jeux de hasard et d'argent en Fra par : gargarumf - lundi 08 Octobre 2018 13:38
saumur par : nollach - mercredi 13 juin 2018 15:45
matériels pour l'événementiel par : Magic66 - samedi 28 avril 2018 10:50
Attention par : LGM - mercredi 22 novembre 2017 02:04
demande d 'aide par : l epingleur - mardi 26 septembre 2017 19:04



Agenda Evènement ? nous contacter

Home | Fiches casinos | Agenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct


INTERDICTION VOLONTAIRE DE JEUX
Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.