Home | ForumFiches casinosAgenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct | 


Inscription
Problème d'identification ?

Actualités
Archives 2019
Archives 2018
Archives 2017
Archives 2016
Archives 2015
Archives 2014
Archives 2013
Archives 2012
Archives 2011
Archives 2010
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003
Archives 2002
Archives 2001
Archives 2000
Archives 1999
Archives 1998
Classements
2011/2012
2010/2011
2009/2010
2008/2009
2007/2008
2006/2007
2005/2006
2004/2005
2003/2004
2002/2003
2001/2002
2000/2001
1999/2000
1998/1999
1997/1998
Documentation
Cour des comptes - La régulation des jeux d’argent et de hasard
Décret n° 2015-669 du 15 juin 2015 relatif aux prélèvements sur le produit des jeux dans les casinos
Arrêté du 15 mai 2015 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2015-540 du 15 mai 2015 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D.321-13 du code de la sécurité intérieure
Arrêté du 30 décembre 2014 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007
Décret no 2014-1726 du 30 décembre 2014 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D. 321-13 du code de la sécurité intérieure
Décret no 2014-1724 du 30 décembre 2014 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Les jeux d’argent en France - Avril 2014
Arrêté du 6 décembre 2013 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Arjel - Rapport d'activité 2012
Arjel Mars 2013
Régulation du secteur des jeux en ligne et nouvelles technologies
Arrêté du 28 février 2013 modifiant l'arrêté du 29 octobre 2010 relatif aux modalités d'encaissement, de recouvrement et de contrôle des prélèvements spécifiques aux jeux de casinos
Arrêté du 14 février 2013 modifiant les dispositions de l'arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2012-685 du 7 mai 2012 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Rapport d'information de M. François TRUCY, fait au nom de la commission des finances n° 17 (2011-2012) - 12 octobre 2011
Les niveaux et pratiques des jeux de hasard et d’argent en 2010
Décret no 2011-906 du 29 juillet 2011 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Décret no 2010-605 du 4 juin 2010 relatif à la proportion maximale des sommes versées en moyenne aux joueurs par les opérateurs agréés de paris hippiques et de paris sportifs en ligne
LOI no 2010-476 du 12 mai 2010 relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Fédération Suisse des Casinos - Rapport 2009
Arrêté du 29 juillet 2009 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Projet de Loi du 30 mars 2009 relatif à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Arrêté du 24 décembre 2008 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Rapport Bauer - Juin 2008 - Jeux en ligne et menaces criminelles
Rapport Durieux - MARS 2008 - Rapport de la mission sur l’ouverture du marché des jeux d’argent et de hasard
Rapport d'information du 6 février 2008 - le monopole des jeux au regard des règles communautaires
Étude de législation comparée n° 180 - décembre 2007 - Les instances de contrôle du secteur des jeux
Arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos (JO du 17 mai 2007)
Loi n° 2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance
Décret no 2006-1595 du 13 décembre 2006 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 et relatif aux casinos
Décret n° 2006- 1386 du 15 novembre 2006
Rapport Trucy

Evolution des jeux de hasard



Lundi 8 avril 2019 : MORPION : un jeu de grattage à 50 centimes d’euros !



MORPION : un jeu de grattage à 50 centimes d’euros !

Fonds de tiroirs, Fonds de poches ?

D u jamais vu dans l’histoire de la Française des jeux (FDJ) : sur fond de crise sociale des Gilets Jaunes, la FDJ prémonitoire a lancé un jeu de grattage à 50 centimes d’euros qui met les loteries instantanées à la portée de toutes les bourses

par

Jean-Pierre G. MARTIGNONI-HUTIN Jr

(Sociologue, Chercheur associé au Centre Max Weber, Université Lumière (Lyon II)

___

Avril 2019

___

Sur fond de crise sociale des Gilets Jaunes, la FDJ a relancé (1) il y a quelques mois un jeu de grattage emblématique (2) MORPION. Mais désormais il coute 50 centimes ! Le jeu donnant à voir sur notre société, comme l’affirmait le grand théoricien du jeu ROGER CAILLOIS - et les jeux d’argent n’échappent pas à cette « loi » - plusieurs pistes peuvent être avancées pour expliquer ce jeu de temps de crise.

La Française des jeux (FDJ) chercherait-elle à gratter les fonds de tiroirs des Français ? A un premier niveau d’analyse, c’est l’impression que donne Morpion. Un jeu de grattage à moins de 1 euro ? Du jamais vu dans l’histoire de la FDJ. Les tickets cartonnés les moins chers jusqu’à présent coûtaient 1 euro, à l’instar de « Banco », « Numéro fétiche » « Goal »…. Cette « braderie » ludique est d’autant remarquable que l’opérateur de Boulogne nous avait plutôt habitué ces derniers temps à sortir des jeux à des prix « audacieux » - pour ne pas dire « prohibitifs » - comme le jeu de grattage Mission Patrimoine vendu 15 euros. Un tel prix (98,39 Francs) ça peut choquer en période de vaches maigres. Dans le Gers un buraliste a même refusé de vendre ce jeu onéreux qu’il trouvait « hors de prix ».(3)

Avec ce « retour « (4) du Morpion nous ne sommes pas dans la même catégorie. De par son prix minimaliste Morpion ne comporte pas comme Mission Patrimoine, un aspect transgressif qui appelle à la transgressivité. Mais les « petites bourses », les Français qui ne sont pas « plein aux as », les petites gens… peuvent être attirées par ce petit jeu à petit prix qui nécessite seulement 5 pièces de 10 centimes. Une misère.

Le jeu de la misère ?

Certes il serait facile dans ce premier niveau d’analyse d’accuser la FDJ de faire les fonds de poche de nos concitoyens en leur « piquant » ces pièces jaunes qui ont fait le succès de la Fondation de Madame Chirac depuis 2009. Ce serait oublier la liberté du joueur d’entrer dans le jeu, l’acte ludique étant volontaire. Si l’on exclut le procès idéologique consistant à diaboliser la FDJ, comment comprendre ce jeu sans nier cette dimension économique et sociale ?

Cette désinflation du prix de ces petits tickets du bonheur souligne-t-elle une accentuation de la crise et de la paupérisation d’une partie des français qui n’ont même plus les moyens de jouer. Pas impossible. On sait la FDJ attentive à sa clientèle et plus largement au moral des Français. L’opérateur historique sait humer l’air du temps. En outre il a perdu ces dernières années 1,6 millions de joueurs. Sortir un jeu de grattage à bas prix permet de tenir compte de la situation économique du pays tout en ratissant large pour attirer de nouveaux joueurs. L’opérateur ne cache pas sa volonté dans cette « relance « (5) du Morpion d’élargir sa cible de gratteurs : « Morpion s’adresse notamment à des clients qui n’ont jamais gratté, un peu comme une offre découverte. La mise accessible permet de tester le jeu de grattage », souligne Patrick Buffard, directeur général adjoint de la FDJ en charge du marketing.

Un jeu « démocratique » qui met les loteries de grattage à la portée de toutes les bourses.

Prendre les petites pièces qui trainent dans les poches des clients qui fréquentaient les saloons c’était déjà l’idée de Charly FEY, le génial inventeur des machines à sous. La FDJ ne fait finalement que renouer avec l’histoire des jeux d’argent en proposant un jeu à moins de 1 euro. En outre un jeu si bon marché est très déculpabilisant. Celui qui l’achètera n’aura même pas l’impression d’être « joueur ». S’il gagne (le gain maximal étant de 500 Euros) il sera tout fier de son coup et assurément remerciera Dame Fortuna. S’il perd…même pas mal. Vu la petitesse de la somme investie le joueur oubliera vite ce déboire ludique et poursuivra ses activités quotidiennes. Le hasard faisant parfois bien les choses il n’est pas impossible que les gazettes annoncent qu’un joueur a gagné « 500 boules » en achetant un seul ticket à 50 centimes. Dans ce cas le taux de retour atteindrait le pourcentage faramineux de 100 000 % !! Cela confortera ceux qui pensent que ce jeu de gagne petit n’est pas si idiot qu’il en a l’air.

Ce jeu comporte donc - si l’on veut rester sur le chemin de crête de l’objectivité - un deuxième niveau d’analyse. Que ça plaise ou non aux moralistes, aux rigoristes anti jeu, aux addictologues… Morpion met les loteries instantanées à la portée de toutes les bourses. Ce jeu démocratise les loteries instantanées. Nombre de nos concitoyens n’ont pas les moyens d’acheter des jeux de grattage à 5, 10, 15 euros. Cela ne signifie pas qu’ils ne souhaitent pas jouer, bien au contraire. Morpion met fin à cette injustice. Avec ce jeu tout le monde peut gratter sans se ruiner. Qui n’a pas 50 centimes dans sa poche ?

Un jeu qui permet aux petits joueurs de flamber

Mieux, Morpion permettra aux petits joueurs qui le souhaitent de flamber à leur manière en achetant de nombreux tickets. Cette catégorie de gamblers préfèrera par exemple acheter 30 Morpions qu’un seul ticket de Mission Patrimoine. Au final la somme dépensée sera identique - 15 euros - mais la démarche ludique s’en trouvera transformer.

Le joueur joue toujours pour gagner mais il souhaite aussi se distraire, faire un écart, passer du temps ... Avec 30 tickets le temps ludique s’allonge, renforçant l’espérance ludique. Chaque dévoilement issu du grattage peut être le bon. Certains joueurs tenteront parfois (une fois par mois, quelque fois par an) des flambes plus importante tout en restant dans les limites du raisonnable : 60 tickets : 30 euros, 120 tickets 60 euros…

La modestie du prix permettra à d’autres de jouer régulièrement, voir quotidiennement. Avec un budget jeu de 15 euros, le joueur pourra par exemple acheter un Morpion tous les jours pendant un mois. Le slogan publicitaire de la FDJ « chaque jour est une chance » ( 6) sera conforté

Ticket acheté quotidiennement, flambe plus ou moins grande, cette récurrence permettra au joueur attentif d’établir différentes statistiques. Dans son travail ludique il notera les régularités observées. L’entrée dans le jeu (in ludo) se transformera progressivement pour certains en illusio. Le petit bout de carton coloré sans intérêt devient un jeu intéressant.

MORPION : chiffres, caractéristiques

Morpion a eu une première vie. Il a été lancé en 1994, arrêté en 2012 puis en 2016. Au total 3,2 milliards de tickets ont été vendus depuis sa création. Sa cote de popularité est importante. 55% des Français le connaissent d’après l’opérateur.

Morpion nouvelle formule reprend les codes qui ont fait son succès : univers humoristique et fun (mascotte), simplicité (le joueur découvre trois O ou trois X en ligne, en colonne ou en diagonale), tickets colorés ( verts, bleus, jaunes) slogan rigolo qui joue en outre sur une redondance sémantique marketing éprouvée ( « Si t’as le gros lot, tu m’paies le resto ! / Si tu gagnes des sous, on part où ? / Si tu gagnes du blé… Tu m’emmènes en soirée !) ».

MORPION complète la gamme de jeux de grattage à mises modérés (Numéro Fétiche, Goal !, Banco = 1€, Black Jack (2€), Maxi Goal ! (3€). Cette gamme de la marque illiko a représenté 7,4 Mds€ de mises en 2017 (+8%) 100 millions de MORPION seront disponibles dans les 30 800 points de vente de la FDJ. Gain maximal 500€, le jackpot le plus faible de la FDJ. Le TRJ sera de 66% : 1 chance sur 4,39 de remporté le gros lot

Pour son retour « en grande pompe « (7). 3 films publicitaires (2 films de 20sec et 1 de 10sec) ont accompagné le lancement de Morpion à la manière d’une bande annonce d’un blockbuster américain. En outre un tag de 5 secondes rappele l’interdiction du jeu aux mineurs

MORPION/MISSION PATRIMOINE

hierarchie ludique, hierarchie sociale ?

Au final Morpion est-il un jeu provocateur mais pour des raisons inverses que Mission Patrimoine qui provoque par son prix audacieux ? Impossible de trancher dans ce sens car comme nous l’avons vu l’acte ludique est volontaire. Nous soulignerons plutot la double hierarchie - ludique et sociale - qui se dévoile si l’on compare les deux jeux.

D’un coté Morpion un petit jeu pour les gens de peu. Un jeu qui renvoie quand même à la pauvreté supposée du joueur. Un jeu certes qui coute pas cher mais un jeu de gagne petit qui rapporte une misère même quand on décroche le jackpot.

D’un autre coté Mission Patrimoine un jeu prestigieux au format XXL richement décoré. Un jeu cher qu’il faut pouvoir se permettre d’acheter. Un jeu qui renvoie quand même à la richesse supposée du joueur. Un jeu tout a la fois noble et citoyen qui permet de participer à la sauvegarde du riche patrimoine historique français et donc d’entrer un peu dans cette histoire. Un jeu finalement - on ne prête qu’aux riches - qui peut rapporter très gros : 1,5 millions d’euros au grattage (8). avec un TRJ généreux : 72%

----

Souhaitons au final à tous les joueurs de gagner à Morpion…mais de ne pas en attraper…des morpions ! Impossible d’échapper à la polysémie du mot. Certes « morpion » est un jeu de réflexion se pratiquant à deux joueurs et dont le but est de créer le premier un alignement sur une grille et la FDJ s’ en est inspiré pour créer son propre Morpion. Mais le « morpion » c’est aussi le « morbac » ce parasite ancestral de l’homme qui colonise les poils pubiens situés en bas, en dessous de la ceinture. La curieuse mascote bleue utilisée ne symbolise t elle pas ce petit parasite détestable qui gratte. Certes nous n’échappons sans doute pas au piège de la sur interprétation en voyant dans Morpion un jeu du bas destiné aux classes situées en bas de l’échelle sociale et dans Mission Patrimoine un jeu du haut destinées à ceux qui sont mieux placés dans cette hiérarchie et peuvent se permettre de débourser 15 euros pour un « riche » morceau de carton.

© j.p.georges. martignoni-hutin jr.sociologue, avril 2019, université lumière Lyon 2, ISH, Centre Max Weber(CMW)UMR 5283, équipe TIPO, ISH, Lyon, France.

Notes =

  1. Jeux à gratter : le retour du «Morpion»Le Parisien, Vincent Mongaillard|27 septembre 2018
  2. communique de PRESSE DE la FDJ : 27 SEPTEMBRE 2018 = « FDJ RELANCE LE JEU EMBLÉMATIQUE « MORPION », PREMIER TICKET DE GRATTAGE À 0,50€ »
  3. Actu toulouse.fr , 11 sept 2018, « Loto du patrimoine : un buraliste du Gers appelle au boycott de ces tickets hors de prix »
  4. Le Monde 27/9/2018 « Morpion » fait son retour chez les buralistes
  5. La FDJ relance le "Morpion"; Marie Sasin , RTL.FR du 27/09/2018
  6. ''CHAQUE JOUR EST UNE CHANCE'' : LA SIGNATURE DE LA FDJ DEVIENT UNE CAMPAGNE CBNEWS : 20 DÉCEMBRE 2017 AMELLE NEBIA
  7. LE "MORPION" FAIT SON RETOUR EN GRANDE POMPE », Lise Garnier, capital.fr du 27/9/2018
  8. Au total Mission patrimoine distribuera 6 lots à 1,5 millions, 8 à 150 000 euros, 20 à 15 000 euros et des milliers de gains intermédiaires et des centaines de milliers de gain de rejeu


Share |

Réagissez - Laisser un commentaire :

Charte des commentaires


S'inscrire Vous devez être inscrits pour poster un commentaire.



Autre(s) Article(s)


08-11-2019 | Les « Echos »….de la privatisation de la FDJ
04-10-2019 | Le jeu pathologie maladie : un « construit social »
16-05-2019 | L’impôt ludique au service du bien commun : un choix politique
08-04-2019 | MORPION : un jeu de grattage à 50 centimes d’euros !
29-03-2019 | L’addiction au jeu : une drôle de maladie… qui a du mal à trouver ses malades !
13-03-2019 | En attendant sa privatisation la FDJ surperforme….…sur fond de crise sociale
14-02-2019 | Paris : cercle de jeux/salles de shoot
30-01-2019 | L’Etat et les jeux, l’état du jeu (II*) :
23-11-2018 | Colloque sur les jeux de hasard et d’argent à l’Assemblée Nationale
29-08-2018 | Haro sur les jeux de grattage
26-07-2018 | Censure, jeu…Libération
22-03-2018 | Pour des Etats Généraux du gambling
21-12-2017 | Jeux d'argent et solidarité
11-10-2017 | Las-Vegas Meurtri (article actualisé le 11/10/2017)
03-10-2017 | Jouer : Les enjeux du jeu
29-08-2017 | Privatisation de la Française des jeux : pour ou contre ? (article actualisé le 29.08.2017)
28-03-2017 | Identifier les joueurs : une mesure liberticide
24-03-2017 | François Fillon et les jeux d’argent
17-03-2017 | Colloque à Valenciennes : le jeu problématique une addiction ?
17-02-2017 | Néo-prohibition, jeux, liberté

En bref

Le casino de Plombière relancé pour quinze ans
31-07-2017|Une nouvelle convention entre la Ville de Plombières et le casino vient d’être signée, dans une ambiance détendue mais solennelle. Le scellement du mariage est prévu pour quinze ans.

Le casino fait ses jeux à Grasse
20-01-2016|Conseil municipal La Ville a donné hier son agrément au trio de repreneurs de l'établissement de jeux fermé depuis un an. Mais pas à l'unanimité… A la déception du maire
La première étape vers la réouverture du casino vient d'être franchie

Tournage au casino de Bourbonne-les-Bains
11-05-2015|Une équipe de tournage de "Sept à huit", l'émission d'Harry Roselmack, vient de passer une semaine à Bourbonne-les-Bains pour préparer un reportage sur la vie d'un casino rural.(jhm.fr)

Un Francilien remporte plus de 200 000 euros au casino d'Enghien
04-09-2014|Ce dimanche, un joueur a réussi à faire retentir les sirènes des machines à sous du Casino Barrière d’Enghien-les-Bains. Agé de 45 ans, ce Francilien à empoché la coquette somme de 217 890 euros en jouant sur une machine à sous « Joker Poker ». Une belle plus value pour une mise de départ de deux euros. (vosnews.fr)

Cession du Casino d’Hauteville Lompnes
05-02-2014|La famille Ramousse rachète le casino d'Hauteville-Lompnes au groupe Partouche pour pour 1,45 M€

G. MARTIGNONI-HUTIN privatisation gulation nationale martignoni pendante palierse sociologue incestueux
Vos derniers commentaires
Le bus de Partouche pour transporter les joueurs du casino n’attire pas encore les foules commenté : 1 fois
Toujours plus de sécurité au casino d’Enghien commenté : 1 fois
Casinos : Joa va racheter les 8 établissements d'Emeraude commenté : 1 fois
Nicolas Sarkozy entre au conseil d'administration de Barrière commenté : 3 fois
Nicolas Sarkozy entre au conseil d'administration de Barrière commenté : 3 fois
Nicolas Sarkozy entre au conseil d'administration de Barrière commenté : 3 fois

Forum
Etude sur les pratiques de jeux de hasard et d'argent en Fra par : gargarumf - lundi 08 Octobre 2018 13:38
saumur par : nollach - mercredi 13 juin 2018 15:45
matériels pour l'événementiel par : Magic66 - samedi 28 avril 2018 10:50
Attention par : LGM - mercredi 22 novembre 2017 02:04
demande d 'aide par : l epingleur - mardi 26 septembre 2017 19:04



Agenda Evènement ? nous contacter

Home | Fiches casinos | Agenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct


INTERDICTION VOLONTAIRE DE JEUX
Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.