Home | ForumFiches casinosAgenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct | 


Inscription
Problème d'identification ?

Actualités
Archives 2021
Archives 2020
Archives 2019
Archives 2018
Archives 2017
Archives 2016
Archives 2015
Archives 2014
Archives 2013
Archives 2012
Archives 2011
Archives 2010
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003
Archives 2002
Archives 2001
Archives 2000
Archives 1999
Archives 1998
Classements
2018/2019
2019/2020
Documentation
Rapport du marché des jeux en ligne en France, 4eme trimestre 2020 - 18/03/2021
Cour des comptes - La régulation des jeux d’argent et de hasard
Décret n° 2015-669 du 15 juin 2015 relatif aux prélèvements sur le produit des jeux dans les casinos
Arrêté du 15 mai 2015 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2015-540 du 15 mai 2015 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D.321-13 du code de la sécurité intérieure
Arrêté du 30 décembre 2014 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007
Décret no 2014-1726 du 30 décembre 2014 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D. 321-13 du code de la sécurité intérieure
Décret no 2014-1724 du 30 décembre 2014 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Les jeux d’argent en France - Avril 2014
Arrêté du 6 décembre 2013 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Arjel - Rapport d'activité 2012
Arjel Mars 2013
Régulation du secteur des jeux en ligne et nouvelles technologies
Arrêté du 28 février 2013 modifiant l'arrêté du 29 octobre 2010 relatif aux modalités d'encaissement, de recouvrement et de contrôle des prélèvements spécifiques aux jeux de casinos
Arrêté du 14 février 2013 modifiant les dispositions de l'arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2012-685 du 7 mai 2012 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Rapport d'information de M. François TRUCY, fait au nom de la commission des finances n° 17 (2011-2012) - 12 octobre 2011
Les niveaux et pratiques des jeux de hasard et d’argent en 2010
Décret no 2011-906 du 29 juillet 2011 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Décret no 2010-605 du 4 juin 2010 relatif à la proportion maximale des sommes versées en moyenne aux joueurs par les opérateurs agréés de paris hippiques et de paris sportifs en ligne
LOI no 2010-476 du 12 mai 2010 relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Fédération Suisse des Casinos - Rapport 2009
Arrêté du 29 juillet 2009 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Projet de Loi du 30 mars 2009 relatif à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Arrêté du 24 décembre 2008 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Rapport Bauer - Juin 2008 - Jeux en ligne et menaces criminelles
Rapport Durieux - MARS 2008 - Rapport de la mission sur l’ouverture du marché des jeux d’argent et de hasard
Rapport d'information du 6 février 2008 - le monopole des jeux au regard des règles communautaires
Étude de législation comparée n° 180 - décembre 2007 - Les instances de contrôle du secteur des jeux
Arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos (JO du 17 mai 2007)
Loi n° 2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance
Décret no 2006-1595 du 13 décembre 2006 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 et relatif aux casinos
Décret n° 2006- 1386 du 15 novembre 2006
Rapport Trucy

Evolution des jeux de hasard



Dimanche 25 avril 2021 : Le groupe Barrière rate un tournant de génération (4)



Le PDG Dominique Desseigne, bientôt 77 ans, peine à passer la main à ses enfants. Plus que la crise, la chaîne d'hôtels et casinos souffre d'une gestion conservatrice et d'une gouvernance loue. Avec Accor à l'affût.

Le groupe Barrière rate un tournant de génération

Officiellement, tout va bien. Dominique Desseigne a même pris la peine d'interrompre un séminaire interne, le 15 avril, pour le confirmer à Challenges. « Je partage la même vision que mon fils Alexandre, qui vient de nous faire une présentation brillante, dit-il. D'ailleurs, je viens de le nommer directeur de la stratégie et du développement, en accord avec le conseil d'administration où siège mon ami Marc Ladreit de Lacharrière qui, je l'espère, restera encore très longtemps notre actionnaire. »

Le groupe d'hôtels de luxe et de casinos (Deauville, Cannes, La Baule, Enghien-les-Bains…) traverse une période difficile depuis le début de l'épidémie de Covid. Les salles de jeux sont fermées, les hôtels sont vides. En raison de pertes de plusieurs millions qui s'accumulent chaque mois, Dominique Desseigne a stoppé la plupart des travaux de rénovation et supprimé 187 emplois dans ses établissements, en sus des mesures de chômage partiel. Après avoir obtenu 120 millions d'euros de liquidités via deux prêts garantis par l'Etat, il est en train d'en négocier un nouveau de 50 millions d'euros avec ses banques. L'endettement du groupe dépassera les 400 millions.

Discrétion familiale

Mais pour autant, le péril n'est pas là. Si l'on en croit un récent audit réalisé à la demande du comité d'entreprise, « la situation du groupe et son avenir sont loin d'être si alarmants que la communication ne veut le laisser entendre », précise le document. Le tribunal de Pontoise vient d'ailleurs de donner raison à la CGT, qui exigeait que le groupe Barrière paie l'intégralité de leur treizième mois à ses salariés. Les primes de participation et d'intéressement ont aussi été gelées par l'employeur.

Dans ce groupe familial, où les employés comme les dirigeants se succèdent de père en fils, et où le personnel des hôtels a vu grandir, vieillir et parfois mourir les membres de la famille Barrière-Desseigne, c'est plutôt la gouvernance qui inquiète aujourd'hui.

« Dominique Desseigne, 77 ans, pense que son fils Alexandre, 33 ans, n'est pas capable de diriger le groupe, révèle un ancien cadre. Il compte se maintenir jusqu'à l'âge de 85 ans, mais ce n'est pas gagné car il montre parfois des signes de faiblesse et des absences. Mais aussi car il n'est pas actionnaire du groupe lui-même. Il a juste l'usufruit des actions appartenant à ses deux enfants, jusqu'à leurs 33 ans, soit 60 % du capital. »

Pour l'heure, le père et le fils gardent leurs différends pour eux, ainsi que Joy, 30 ans, qui vient d'entrer au conseil d'administration comme censeur sans droit de vote. En demandant à Alexandre de se consacrer à la stratégie, son père l'a en réalité écarté de l'opérationnel alors qu'il était directeur général des hôtels et restaurants. C'est désormais Vincent Arnaud, transfuge du groupe Accor qui prend ce poste-clé. Mais ce sont bien les deux enfants qui seront maîtres à bord dans quelques mois, quand la clause de l'usufruit, prévue dans le testament de leur mère Diane Barrière, prendra fin. A moins que l'homme d'affaires Marc Ladreit de Lacharrière (Fimalac), qui aime se décrire comme le premier actionnaire du groupe, avec 40 % des titres quand chaque enfant n'en détient seul que 30 %, ne s'impatiente lui-même. « J'ai confiance en Dominique Desseigne, qui n'est pas gâteux, affirme Ladreit. Quant à ses enfants, nous leur disons comme à mes propres enfants que le patrimoine s'hérite, mais pas les fonctions ! » Exaspération actionnariale

Un administrateur révèle, sous le couvert de l'anonymat, qu'en réalité le patron de Fimalac est exaspéré par la gestion peu audacieuse du groupe, qu'il juge trop patrimoniale. « On lui a fait croire à la poupée qui tousse, résume un vétéran du monde des casinos. Ladreit croyait aux diversifications dans les jeux en ligne et à l'international, mais toutes ces tentatives ont été des fiascos, ainsi que la gestion du Fouquet's, l'une des pépites de Barrière, devenu un gouffre financier. »

L'histoire se répète. En leur temps, Paul Dubrule et Gérard Pélisson, à la tête du groupe Accor, qui a détenu jusqu'à 49 % de Barrière, se plaignaient de voir une si belle entreprise aussi frileuse. « Desseigne est un ancien notaire, il ne rêve pas de devenir le leader mondial des re-sorts hôtels-casinos, mais de préserver les biens de sa famille et d'en protéger le contrôle » , déplore un banquier d'affaires, qui parie sur le départ de Lacharrière.

L'affaire prend un tour singulier quand on apprend que Nicolas Sarkozy, qui siège au conseil d'administration à la demande de son ami Dominique Desseigne, semble partager l'impatience de Marc Ladreit de Lacharrière auquel il vouait pourtant une rancune tenace pour avoir soutenu François Fillon en 2017. « Sarkozy, qui a tout compris de ce secteur, est aussi au board d'Accor, qui a toujours rêvé de mettre la main sur de beaux palaces français » , assure un avocat parisien. L'inusable ancien président de la République n'aurait pas beaucoup de mal à trouver un nouvel avenir à Barrière si ses dirigeants n'y arrivaient pas seuls.

Rien ne va plus pour les casinos

« Entre nous, on se demande souvent si les clients fidèles des machines à sous, qui ont souvent plus de 70 ans, seront de retour après l'épidémie », confie une croupière d'un casino de la Côte d'Azur. En plus de décimer la clientèle, le Covid a balayé cette industrie moins prospère qu'on l'imagine, qui aura dû fermer ses salles plus de 30 semaines en 2020.

Faute d'avoir investi à temps dans le poker en ligne, seul jeu d'argent sur Internet légal en France, les casinotiers traditionnels n'ont pu compter sur ce débouché lors des confinements. Alors que les bureaux de tabac ont pu écouler des millions de cartes à gratter de la Française de Jeux pendant la même période…

(source : challenges.fr/Jean-François Arnaud)


Share |

Vos réactions à cet article

titidecannes | 26/04/2021 08:17


Concernant,les casinos, je ne me fais pas d'illusion. Dés la réouverture des établissements les joueurs reviendrons. Croyez-moi qu'un joueur reste joueur, il continue. C'est difficile pour tous les casinos, les grands groupes arrivent quand même à maintenir la fermeture du au covid. Par contre contre pour les petits casinos indépendants c'est catastrophique.   


sergio | 26/04/2021 13:06


Oui effectivement un joueur reste un joueur ; encore faudra-t-il que les conditions de jeux ne soient pas trop pénibles : masque sur le visage + plaque de plexiglas entre chaque MAS + entrée payante + possibilité ou non de se restaurer ou de prendre une simple consommation au bar, sans compter l'heure du couvre-feu 19h00 ou 21h30 comme à Monaco ; personnellement, le port du masque ne me gêne pas trop mais pour le reste, je préfère attendre juin ou juillet avant de revenir dans les casinos et pour que ces règles s'allègent un peu.


titidecannes | 28/04/2021 08:39


les contrats des casinos Croisette et princes arrivent à leur terme. Mais les propositions ne sont pas acceptables. La ville de Cannes ouvre à la société du Palais des festivals.
La SEMEC casinotière ? La délibération 19 du dernier conseil municipal sème le doute. Celle-ci a pour statuts de l Société d'économie mixte des évènements cannois. L'article 2 va être changé afin de permettre à la société de "gérer toute activité de jeux d'argent et de hasard, de spectacle, de restauration et donc d'exploiter tout casino".
La démarche est surprenante: on a toujours vu la SEMEC se charger des congrés, du palais et de l'événementiel. On ne l'imaginait pas toucher aux casinos..."On ne pouvait pas laisser faire!" à lâché le maire David Lisnard à propos de cette libération.
Explications, pour faire simple Cannes accueille sur son territoire; le Croisette, au sein du palais des festivals, Les princes situé au sous-sol de l'hôtel J.W Mariott et le casino 3.14 (anciennement Palm-Beach) dans les locaux de l'hôtel 3.14 du groupe Partouche.
En octobre 2021, les contrats des deux premiers doivent arriver à leur terme. Or les procédures de passation qui ont été organisées pour désigner de nouveaux exploitants se sont avérées infructueuses. Un seul repreneur s'est présenté pour les deux casinos en proposant une participation inappropriée, c'est-à-dire en deçà du cahier des charges.
Prolongation des contrats jusqu'à 2022
Effectivement, on comprend que la ville se refuse à laisser faire...
C'est bien pour cela qu'elle a décidé de lancer une nouvelle procédure de mise en concurrence et de "jeter" la SEMEC dans le jeu. On ne sait pas sur quoi cela débouchera, mais on se devait d'essayer quelque chose..."
Il est bien entendu que -et c'est stipulé dans la délibération 19-"comme toute entreprise, l'exploitation d'un casino par la SEMEC restera conditionnée à l'obtention d'une autorisation de jeux délivrée par le ministère de l'intérieur."
Entendu aussi que le lancement d'une nouvelle procédure de mise en concurrence et les négociations qui s'ensuivent ne pourront pas aboutir à temps.
Les élus ont voté en ce sens la possibilité de négocier la prolongation des contrats en cours d'exécution d'un an, soit jusqu'au 21 octobre 2022.
Le temps de voir venir donc...
Reste peut-être une question, d'ailleurs posée le premier magistrat lors de la séance; est-ce qu'il y a vraiment la place pour trois casinos dans la seule ville de Cannes. "Apparemment non...Mais les exploitants de casinos sont dans une situation de force compte tenu du contexte", a répondu l'édile. De force et de faiblesse en fait...D'un côté, le reversement des casinos représente aujourd'hui 6% des recettes de fonctionnement de la ville et on se doute que, pour le moment, il parait difficile de s'en passer. De l'autre, les casinos doivent accuser une baisse de leur activité due à la pandémie et au boom des jeux en ligne.
(Source Chrystèle Burlot. cburlot@nicematin.fr)
article diffusé dans le journal Nice-MATIN édition  Cannes, Antibes, GRASSE du mercredi 28 Avril 2022.


titidecannes | 02/05/2021 08:28


Moi aussi Sergio, cela ne me gêne pas trop de pouvoir jouer avec un masque et d'être séparé par un plexiglas. C'est même bien pratique un plexiglas a une table de roulette. 7 joueurs maxi car souvent à Enghien où ailleurs les joueurs sont les uns sur les autres,et c'est pénible étant assis quand un autre jouer debout derrière toi par dessus ton épaule essaye de mettre des jetons sur des chances simple.
       


Réagissez - Laisser un commentaire :

Charte des commentaires


S'inscrire Vous devez être inscrits pour poster un commentaire.



Autre(s) Article(s)


16-10-2021 | Enghien-les-Bains : condamné à 18 mois de prison pour s’être joué de la sécurité du casino
04-10-2021 | Pourquoi le Groupe Barrière pourrait perdre ses deux casinos cannois
29-09-2021 | Blaise Matuidi, nouvel ambassadeur de BarrièreBet
16-08-2021 | Casinos, derrière les machines à sous
21-07-2021 | Qui exploitera les casinos Les Princes et Croisette? La mairie de Cannes rebat les cartes
20-07-2021 | Enghien-les-Bains : le plan de licenciement du casino validé, tandis que le pass sanitaire vient se rajouter mercredi
18-07-2021 | COVID. Une vingtaine de cas positifs parmi le personnel du Groupe Barrière à Deauville
12-06-2021 | Le casino Barrière d'Enghien-les-Bains rouvre ses tables de jeux dans un contexte de plan social
06-05-2021 | Les casinos français rouvriront partiellement le 19 mai
02-05-2021 | Val-d'Oise. Plan social rejeté au casino d'Enghien, la direction persiste
25-04-2021 | Le groupe Barrière rate un tournant de génération
08-04-2021 | Montée en puissance de la quatrième génération chez Barrière
07-04-2021 | Enghien-les-Bains : les salariés du casino mobilisés contre les suppressions d’emploi
25-03-2021 | Où en sont les concessions des casinos de la Côte fleurie ?
25-03-2021 | Lille saluée par la Cour des comptes pour avoir fait sauter la banque du casino
12-02-2021 | Val-d’Oise : les salariés du casino d’Enghien-les-Bains s’organisent contre les licenciements
01-02-2021 | Toulouse. La crise du Covid-19 est "catastrophique" pour le Casino Barrière : pourra-t-il rebondir?
30-01-2021 | Saint-Malo : la Ville accorde une ristourne au casino, mais exige le maintien des emplois
22-01-2021 | «Ce plan nous a flingués» : 64 licenciements prévus au casino d’Enghien-les-Bains
05-01-2021 | Val-d'Oise. Crise sanitaire : des emplois se jouent au casino Barrière d'Enghien

En bref


31-07-2017|Une nouvelle convention entre la Ville de Plombières et le casino vient d’être signée, dans une ambiance détendue mais solennelle. Le scellement du mariage est prévu pour quinze ans.


20-01-2016|Conseil municipal La Ville a donné hier son agrément au trio de repreneurs de l'établissement de jeux fermé depuis un an. Mais pas à l'unanimité… A la déception du maire
La première étape vers la réouverture du casino vient d'être franchie


11-05-2015|Une équipe de tournage de "Sept à huit", l'émission d'Harry Roselmack, vient de passer une semaine à Bourbonne-les-Bains pour préparer un reportage sur la vie d'un casino rural.(jhm.fr)


04-09-2014|Ce dimanche, un joueur a réussi à faire retentir les sirènes des machines à sous du Casino Barrière d’Enghien-les-Bains. Agé de 45 ans, ce Francilien à empoché la coquette somme de 217 890 euros en jouant sur une machine à sous « Joker Poker ». Une belle plus value pour une mise de départ de deux euros. (vosnews.fr)


05-02-2014|La famille Ramousse rachète le casino d'Hauteville-Lompnes au groupe Partouche pour pour 1,45 M€

Henri Jibrayel marseille nationale assemblee procureur jibrayel solennellement politique constante
Vos derniers commentaires

Forum
Cannes pert un casino (2 au lieu de 3) par : titidecannes - jeudi 28 Octobre 2021 21:38
Attention au douane quand vous avez de l'argent liquide. par : titidecannes - mardi 05 Octobre 2021 14:39
Casinos barriere de CANNES par : titidecannes - mercredi 21 juillet 2021 11:41
Cherche fan de casinos comme moi par : titidecannes - samedi 01 mai 2021 10:07
Réouverture des casinos par : titidecannes - samedi 01 mai 2021 09:37
Re:Travail dans un casino par : AlexUnder - lundi 19 avril 2021 13:47
Le groupe Partouche face au défi du Covid 19 par : titidecannes - vendredi 26 mars 2021 16:57
Re:article à diffuser sur votre site par : admin - jeudi 25 mars 2021 19:35
article à diffuser sur votre site par : titidecannes - jeudi 25 mars 2021 10:37
Casino de CABOURG par : titidecannes - mardi 23 mars 2021 00:13
Agenda Ev?nement ?
Merci de nous contacter

Home | Fiches casinos | Agenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct


Vous pensez avoir un problême avec le jeu ?
Vous rencontrez des difficultés avec le jeu et vous souhaitez arrêter le jeu ?
Vous avez la possibilité de vous protéger en demandant votre interdiction volontaire de jeux auprés de l'ANJ.
Cette démarche est strictement confidentielle et personnelle.