Home | ForumFiches casinosAgenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct | 


Inscription
Problème d'identification ?

Actualités
Archives 2019
Archives 2018
Archives 2017
Archives 2016
Archives 2015
Archives 2014
Archives 2013
Archives 2012
Archives 2011
Archives 2010
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003
Archives 2002
Archives 2001
Archives 2000
Archives 1999
Archives 1998
Classements
2011/2012
2010/2011
2009/2010
2008/2009
2007/2008
2006/2007
2005/2006
2004/2005
2003/2004
2002/2003
2001/2002
2000/2001
1999/2000
1998/1999
1997/1998
Documentation
Cour des comptes - La régulation des jeux d’argent et de hasard
Décret n° 2015-669 du 15 juin 2015 relatif aux prélèvements sur le produit des jeux dans les casinos
Arrêté du 15 mai 2015 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2015-540 du 15 mai 2015 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D.321-13 du code de la sécurité intérieure
Arrêté du 30 décembre 2014 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007
Décret no 2014-1726 du 30 décembre 2014 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D. 321-13 du code de la sécurité intérieure
Décret no 2014-1724 du 30 décembre 2014 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Les jeux d’argent en France - Avril 2014
Arrêté du 6 décembre 2013 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Arjel - Rapport d'activité 2012
Arjel Mars 2013
Régulation du secteur des jeux en ligne et nouvelles technologies
Arrêté du 28 février 2013 modifiant l'arrêté du 29 octobre 2010 relatif aux modalités d'encaissement, de recouvrement et de contrôle des prélèvements spécifiques aux jeux de casinos
Arrêté du 14 février 2013 modifiant les dispositions de l'arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2012-685 du 7 mai 2012 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Rapport d'information de M. François TRUCY, fait au nom de la commission des finances n° 17 (2011-2012) - 12 octobre 2011
Les niveaux et pratiques des jeux de hasard et d’argent en 2010
Décret no 2011-906 du 29 juillet 2011 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Décret no 2010-605 du 4 juin 2010 relatif à la proportion maximale des sommes versées en moyenne aux joueurs par les opérateurs agréés de paris hippiques et de paris sportifs en ligne
LOI no 2010-476 du 12 mai 2010 relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Fédération Suisse des Casinos - Rapport 2009
Arrêté du 29 juillet 2009 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Projet de Loi du 30 mars 2009 relatif à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Arrêté du 24 décembre 2008 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Rapport Bauer - Juin 2008 - Jeux en ligne et menaces criminelles
Rapport Durieux - MARS 2008 - Rapport de la mission sur l’ouverture du marché des jeux d’argent et de hasard
Rapport d'information du 6 février 2008 - le monopole des jeux au regard des règles communautaires
Étude de législation comparée n° 180 - décembre 2007 - Les instances de contrôle du secteur des jeux
Arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos (JO du 17 mai 2007)
Loi n° 2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance
Décret no 2006-1595 du 13 décembre 2006 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 et relatif aux casinos
Décret n° 2006- 1386 du 15 novembre 2006
Rapport Trucy

Evolution des jeux de hasard


mots clefs : bruxelles


Lundi 24 mai 2004 : bruxelles : En 2007, les jeux seront faits.



Le casino s'installera aux Galeries Anspach. On ne connaît toujours pas le nom du futur exploitant. Le gros lot pour la Ville et la Région.

DOSSIER

FRANÇOIS ROBERT, envoyé spécial à Loutraki (Grèce)

Loutraki. Dans la grande salle du casino, c'est l'effervescence électrique. D'un geste immuable, sorte de mouvement perpétuel, des centaines de joueurs, hommes et femmes, abaissent la manette des machines à sous (slots). A toute heure du jour et de la nuit. 24 heures sur 24, 365 jours par an. Caverne d'Ali Baba aux rêves si souvent déçus. Fièvre du jeu, aussi puissante que l'amour. Passé une porte de bois, un autre univers. Ici, la clientèle est triée sur le volet. Le monde des tables de jeu. Baccara, forfaits banco, tournois de belote... Bruissement feutré des pas qui s'enfoncent dans l'épaisse moquette. Claquement des cartes dans les mains adroites des croupiers. Cliquetis des billes qui sautent les haies métalliques des numéros de la roulette.

Loutraki, sur le golfe de Corinthe, à 70 km d'Athènes. L'un des plus grands casinos européens, avec plus de 600 machines à sous et 70 tables de jeux. Qui rapportent gros. Depuis son inauguration en 1995, il ne désemplit pas. Un casino de la nouvelle génération. Intégré à un hôtel luxueux (au bord de la mer, ses jardins sont semés de fleurs et de palmiers) et d'un hôtel où l'on a fait venir à grands frais les meilleurs cuisiniers d'Europe. S'y déroulent une multitude d'événements, de concerts de musique, de soirées dansantes...

Ce concept de casino intégré déployant faste et luxe, on le retrouve désormais partout en Europe. Un casino, c'est presque un « must touristique ». Il se répand sur tout le Vieux Continent, de Monte-Carlo à Baden... et bientôt à bruxelles.

En 2007 en effet s'ouvrira aux Galeries Anspach le plus grand casino de Belgique. bruxelles aura donc « son » Loutraki. Avec 300 machines à sous, le futur établissement se situera cependant dans la moyenne des casinos européens. N'empêche. Avec sa venue, une véritable mutation va s'opérer dans le centre-ville.

C'est la loi cadre du 7 mai 1999 qui a mis fin au vide juridique qui régnait en Belgique en matière de jeux. Elle a régularisé l'existence des casinos déjà exploités (ils sont huit) et en a prévu un nouveau à bruxelles. La loi a aussi mis en place une Commission des jeux, un organisme de contrôle où l'on retrouve notamment l'Etat, qui veille à la déontologie, à l'éthique et protège les joueurs.

Fin 2002, une loi programme a autorisé les bandits manchots (machines à sous), particulièrement rentables, à raison de dix slots pour une table. Signalons au passage qu'aux Pays-Bas voisins, un client dépense en moyenne 125 euros par visite. Quant à la taxation des jeux, elle varie beaucoup d'un pays à l'autre. En Allemagne, elle atteint 85 % et la rentabilité y est très faible, ce qui exclut automatiquement du marché les groupes privés. La moyenne européenne varie de 35 à 45 %. Aux USA, cela ne surprendra personne, elle est très basse.

Revenons à bruxelles. Dans les années 1990, la Région bruxelloise plaidait pour l'installation d'un casino à bruxelles. Et puis, rien ne va plus : François-Xavier de Donnea, bourgmestre de bruxelles puis ministre-président de la Région, a freiné des quatre fers le projet pour des raisons morales. Son départ, en 2003, a relancé le projet.

Plusieurs communes se sont montrées intéressées par l'implantation d'un casino. Uccle proposa l'hippodrome, Anderlecht les abords de la gare du Midi, Saint-Gilles poussa trois sites. C'est pourtant bruxelles qui a raflé la mise en proposant les Galeries Anspach. L'appel d'offres lancé pour l'exploitation du site a été dépouillé : quatre candidats sont en lice (lire par ailleurs) pour décrocher la concession.

La bille ne s'y arrêtera cependant pas tout de suite. Le casino s'installera d'abord à la Madeleine (rue Duquesnoy), nettement plus petite, le temps de réaliser les travaux d'aménagement. L'ouverture du casino Madeleine est prévue en 2005. Celle des Galeries Anspach en 2007.

Quatre candidats et une concession

CANDIDAT nº 1

Nom. Accor Casinos.

Chiffre d'affaires. 389 millions d'euros en 2003.

Casinos exploités. Premier établissement de jeux français, il gère notamment 16 casinos en France, un à Malte, un à Dinant.

Partenaires. Accor Casinos est une filiale du groupe Accor. Il a pour partenaires Lucien Barrière et Colony Capital.

Accor est au départ un groupe hôtelier et de tourisme. Il s'est lancé sur le marché du casino en 1987 en s'associant à la famille Barrière. En janvier 2004, Barrière, Accor et Colony Capital ont créé une société commune, qui en fait un des leaders européens en matière de casinos (37 établissements au total et un chiffre d'affaires de plus de 600 millions d'euros). L'association entre un hôtelier, un fonds d'investissement américain et le spécialiste du jeu est dans l'air du temps. Sur le modèle américain, les établissements de jeux se complètent désormais par d'autres fonctions (surtout divertissement et hôtel).

Dès la fin de l'année passée, Accor Casinos n'a pas fait mystère de sa volonté de décrocher la concession bruxelloise, malgré une mise de fonds estimée à 50 millions d'euros (le coût des aménagements des Galeries Anspach). La stratégie du groupe est clairement de diversifier et de faire déborder ses activités de l'Hexagone (ouverture d'un casino à Fribourg, en Suisse).

CANDIDAT nº 2

Nom. Belcasino.

Chiffres d'affaires. 1,090 million d'euros en 2003.

Casinos exploités : Ostende et Chaudfontaine.

Partenaires. Belcasino est un groupe partagé entre deux actionnaires : la famille Verdonck (40 %) et le groupe français Partouche (60 %).

Belcasino est le plus local des quatre candidats puisque son management est 100 % belge.

Sa configuration actuelle date de 1999 lors de l'entrée dans l'actionnariat de la famille Verdonck de l'Européenne de Casinos (rachetée depuis par Partouche).

Le casinotier Verdonck a une longue expérience. Il a acquis le casino d'Ostende en 1987, celui de Spa en 1991 et enfin celui de Chaudfontaine en 1997. Il s'est depuis lors défait de l'établissement de Spa récemment, vendu à Circus. La famille Verdonck n'a rien à voir avec l'exploitant du casino de Namur (propriétaire : Khaida). Les établissements de Middelkerke et Blankenberge dépendent, eux, du groupe anglais Rank.

Quant à Partouche, c'est un poids lourd qui a du métier. Il était numéro un en France (chiffre d'affaires de 372 millions d'euros en 2002) jusqu'à la création du mégagroupe Accor-Barrière. Partouche gère 44 établissements en France. Il est gestionnaire à 100 % du casino de Knokke.

CANDIDAT nº 3

Nom. Eurocasino.

Partenaires. Eurocasino a un actionnariat varié : la Compagnie immobilière de Belgique (chiffres d'affaires : 109 millions d'euros), le groupe Roularta (450 millions), Kinepolis (207 millions), Holland Casino (672 millions), ABN Amro Capital Belgium et Fortis.

Eurocasino est une structure récente, créée en vue de l'éventuelle exploitation du casino de bruxelles. Ses partenaires se complètent (immobilier, communication, divertissement, jeux et finances).

L'expérience dans le secteur du jeu est fournie par Holland Casino, une institution publique vieille de 25 ans qui, jusqu'à la libéralisation du marché, disposait aux Pays-Bas du monopole du jeu (12 établissements). Aujourd'hui, le casinotier sort (consultant au Canada, en Espagne, en Suède et en Suisse) de ses frontières.

Des négociations sont en cours en vue de l'entrée éventuelle de la Loterie Nationale dans l'actionnariat d'Eurocasino (elle n'aurait lieu que si la concession du casino de bruxelles est attribuée au groupe). Holland Casino a fait récemment l'objet d'une question parlementaire de Hugo Coveliers (VLD) au Sénat : l'équivalent hollandais de la Commission des jeux a fait preuve de certaines réserves sur la multiplication d'éventuelles concessions à l'étranger.

CANDIDAT nº 4

Nom. Casinos Austria.

Chiffre d'affaires : 718 millions d'euros en 2002.

Casinos exploités : 70 établissements (dont 16 bateaux-casinos, dans les eaux internationales) dans 16 pays.

Partenaires : pour l'instant, Casinos Austria envisage un ancrage belge si la concession lui est attribuée.

Si Casinos Austria est peu connu en Belgique, ce n'est pas le cas ailleurs en Europe. Le groupe fait travailler 9.000 personnes et ses établissements ont été visités par 14 millions de personnes en 2002. Casinos Austria est présent sur les cinq continents (même en Australie).

Le groupe existe depuis 1934. Il gère (situation de monopole) les 12 casinos d'Autriche. Sa structure est cependant différente de celle de Holland Casino. Son capital s'est largement ouvert au privé. L'Etat détient un tiers des actions, les banques un autre tiers et des privés (dont des œuvres de charité) le reste. Le groupe s'est diversifié dans de nombreux domaines (loterie). Sa filiale internationale est particulièrement active, contribuant au lancement, à l'exploitation ou la consultance de 80 casinos.

Dans la compétition pour l'attribution de la concession bruxelloise, Casinos Austria s'est montré à ce jour d'une grande discrétion, qui contraste avec d'autres candidats.

(source : regions.be)


Share |

Réagissez - Laisser un commentaire :

Charte des commentaires


S'inscrire Vous devez être inscrits pour poster un commentaire.



En bref

Le casino de Plombière relancé pour quinze ans
31-07-2017|Une nouvelle convention entre la Ville de Plombières et le casino vient d’être signée, dans une ambiance détendue mais solennelle. Le scellement du mariage est prévu pour quinze ans.

Le casino fait ses jeux à Grasse
20-01-2016|Conseil municipal La Ville a donné hier son agrément au trio de repreneurs de l'établissement de jeux fermé depuis un an. Mais pas à l'unanimité… A la déception du maire
La première étape vers la réouverture du casino vient d'être franchie

Tournage au casino de Bourbonne-les-Bains
11-05-2015|Une équipe de tournage de "Sept à huit", l'émission d'Harry Roselmack, vient de passer une semaine à Bourbonne-les-Bains pour préparer un reportage sur la vie d'un casino rural.(jhm.fr)

Un Francilien remporte plus de 200 000 euros au casino d'Enghien
04-09-2014|Ce dimanche, un joueur a réussi à faire retentir les sirènes des machines à sous du Casino Barrière d’Enghien-les-Bains. Agé de 45 ans, ce Francilien à empoché la coquette somme de 217 890 euros en jouant sur une machine à sous « Joker Poker ». Une belle plus value pour une mise de départ de deux euros. (vosnews.fr)

Cession du Casino d’Hauteville Lompnes
05-02-2014|La famille Ramousse rachète le casino d'Hauteville-Lompnes au groupe Partouche pour pour 1,45 M€

Casino de Saint-Amand partouche etablissement terrasse proprietaire dossiers critiques delegation municipal
Vos derniers commentaires
Arnaques dans les casinos français et européens : plusieurs suspects arrêtés commenté : 1 fois
Privatisation de la Française des jeux : « Une menace pour le casino », selon le maire d’Enghien commenté : 2 fois
Privatisation de la Française des jeux : « Une menace pour le casino », selon le maire d’Enghien commenté : 2 fois
Le bus de Partouche pour transporter les joueurs du casino n’attire pas encore les foules commenté : 1 fois
Toujours plus de sécurité au casino d’Enghien commenté : 1 fois
Casinos : Joa va racheter les 8 établissements d'Emeraude commenté : 1 fois

Forum
Etude sur les pratiques de jeux de hasard et d'argent en Fra par : gargarumf - lundi 08 Octobre 2018 13:38
saumur par : nollach - mercredi 13 juin 2018 15:45
matériels pour l'événementiel par : Magic66 - samedi 28 avril 2018 10:50
Attention par : LGM - mercredi 22 novembre 2017 02:04
demande d 'aide par : l epingleur - mardi 26 septembre 2017 19:04



Agenda Evènement ? nous contacter

Home | Fiches casinos | Agenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct


INTERDICTION VOLONTAIRE DE JEUX
Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.