Home | ForumFiches casinosAgenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct | 


Inscription
Problème d'identification ?

Actualités
Archives 2024
Archives 2023
Archives 2022
Archives 2021
Archives 2020
Archives 2019
Archives 2018
Archives 2017
Archives 2016
Archives 2015
Archives 2014
Archives 2013
Archives 2012
Archives 2011
Archives 2010
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003
Archives 2002
Archives 2001
Archives 2000
Archives 1999
Archives 1998
Classements
2018/2019
2019/2020
Documentation
Rapport du marché des jeux en ligne en France, 4eme trimestre 2020 - 18/03/2021
Cour des comptes - La régulation des jeux d’argent et de hasard
Décret n° 2015-669 du 15 juin 2015 relatif aux prélèvements sur le produit des jeux dans les casinos
Arrêté du 15 mai 2015 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2015-540 du 15 mai 2015 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D.321-13 du code de la sécurité intérieure
Arrêté du 30 décembre 2014 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007
Décret no 2014-1726 du 30 décembre 2014 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D. 321-13 du code de la sécurité intérieure
Décret no 2014-1724 du 30 décembre 2014 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Les jeux d’argent en France - Avril 2014
Arrêté du 6 décembre 2013 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Arjel - Rapport d'activité 2012
Arjel Mars 2013
Régulation du secteur des jeux en ligne et nouvelles technologies
Arrêté du 28 février 2013 modifiant l'arrêté du 29 octobre 2010 relatif aux modalités d'encaissement, de recouvrement et de contrôle des prélèvements spécifiques aux jeux de casinos
Arrêté du 14 février 2013 modifiant les dispositions de l'arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2012-685 du 7 mai 2012 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Rapport d'information de M. François TRUCY, fait au nom de la commission des finances n° 17 (2011-2012) - 12 octobre 2011
Les niveaux et pratiques des jeux de hasard et d’argent en 2010
Décret no 2011-906 du 29 juillet 2011 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Décret no 2010-605 du 4 juin 2010 relatif à la proportion maximale des sommes versées en moyenne aux joueurs par les opérateurs agréés de paris hippiques et de paris sportifs en ligne
LOI no 2010-476 du 12 mai 2010 relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Fédération Suisse des Casinos - Rapport 2009
Arrêté du 29 juillet 2009 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Projet de Loi du 30 mars 2009 relatif à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Arrêté du 24 décembre 2008 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Rapport Bauer - Juin 2008 - Jeux en ligne et menaces criminelles
Rapport Durieux - MARS 2008 - Rapport de la mission sur l’ouverture du marché des jeux d’argent et de hasard
Rapport d'information du 6 février 2008 - le monopole des jeux au regard des règles communautaires
Étude de législation comparée n° 180 - décembre 2007 - Les instances de contrôle du secteur des jeux
Arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos (JO du 17 mai 2007)
Loi n° 2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance
Décret no 2006-1595 du 13 décembre 2006 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 et relatif aux casinos
Décret n° 2006- 1386 du 15 novembre 2006
Rapport Trucy

Evolution des jeux de hasard



Mardi 12 décembre 2023 : "Avant, il fallait faire la queue" : ces Français adeptes des machines à sous malgré l'inflation (4)



Oubliez le clinquant Deauville, le Parlement vient d’adopter une loi prévoyant de nouvelles ouvertures de casinos afin de « réduire les inégalités territoriales ». Mais qui les fréquente ? Reportage au casino d’Enghien-les-Bains, parmi des Français précaires mais bien décidés à continuer de miser malgré le contexte économique difficile.

Dans le grand atrium de l’entrée du casino, situé sur les bords du lac d'Enghien-les-Bains (Val-d’Oise), Véronique attend son tour avec impatience. Elle a des étoiles plein les yeux devant la décoration hétéroclite du lieu, mélange d’une ambiance marine mêlée au vernis de Las Vegas et ornée d’une parure de Noël. La Picarde a une heure trente de route dans les pattes mais l’excitation prend le dessus sur la fatigue en ce soir de semaine. Après avoir réglé sa place – puisqu’il s’agit d’un des seuls casinos de France où il faut s'acquitter de la somme de 16 euros pour y accéder –, la soirée festive avec sa sœur et son conjoint peut enfin commencer.

« C’est notre première fois à Enghien. Vu la réputation, on avait hâte de découvrir comment c’était fait… L’intérieur des casinos, c’est ce qu’on préfère ! », précise-t-elle d’emblée. Pour cette femme de ménage en invalidité professionnelle depuis peu à cause de problèmes de santé qui ne lui permettent plus d’exercer un métier éprouvant physiquement, pas question de trop dépenser ce soir. Vingt ou trente euros feront l’affaire. « On ne peut pas se permettre de mettre plus, vu la conjoncture économique », regrette-t-elle.

La cinquantenaire raconte pourtant que son « truc », c’est de faire « la tournée des casinos », en dressant fièrement l’inventaire des établissements qu’elle a déjà « visité » – souvent à l’occasion de vacances, même si ces dernières « sont devenues de plus en plus rares ». Véronique pourra bientôt en ajouter à sa liste puisque le Parlement vient d’adopter une proposition de loi « visant à réduire les inégalités territoriales pour les ouvertures de casinos ». Sur les 196 communes françaises accueillant aujourd’hui un casino, l’offre est « inégalement répartie sur le territoire qui se concentre principalement au bord de mer et dans les zones urbaines », insistait le ministre des Collectivités territoriales et de la ruralité Dominique Faure en préambule du vote.

« ON A BIEN LE DROIT DE VIVRE »

Des établissements devraient donc prochainement s’implanter dans des petites villes comme Cluny, en Saône-et-Loire ou Aurillac, dans le Cantal – très loin du faste de Vegas. Pour Jean-Pierre Martignoni, qui étudie les joueurs et leurs motivations depuis plus de vingt ans, les casinos se sont déjà fortement implantés ces dernières décennies et donc à travers ce mouvement, ils se sont largement « démocratisés ». « Dans les petites et moyennes villes, ce sont quasiment les seuls lieux d’accueil ouvert non-stop et ils constituent souvent la sortie du samedi soir. C’est aussi un univers où on se sent en sécurité, par les temps qui courent ce n’est pas négligeable », observe-t-il.

Du côté du casino d’Enghien, véritable poumon économique de la ville et premier de France en termes de chiffre d’affaires, il n’y a pourtant pas foule. La faute à un soir de semaine, moins propice aux excès que le week-end ? Rien à voir répondent les habitués. « Ces derniers temps, avec l’inflation, il y a moins de monde. Avant il fallait faire la queue pour pouvoir s’installer sur une machine à sous. Là, vous voyez, il y a de la place partout », constate en sirotant un cocktail au bar un couple de jeunes retraités qui fréquente ce lieu deux fois par mois. « C’est notre petit plaisir… On a bien le droit de vivre quand on a mis de côté toute sa vie » confie Marilyn, ancienne auxiliaire de crèche. Avant d’ajouter : « Mais on reste raisonnable, on ne va pas se ruiner. Pas plus de cent euros la soirée. »

Bruno, son compagnon, acquiesce : « Il y a des priorités. On ne dépense pas grand-chose pour nous en dehors de ça. » « Quand je fais les comptes mensuels, je mets le casino : ça fait partie du budget », complète cet ancien militaire, avant d'entamer une diatribe contre l’augmentation des prix de l’électricité et « les politiques qui ne tiennent pas leurs promesses ». Le sociologue spécialiste du « gambling » contemporain a pu constater au cours de sa carrière que les joueurs de casinos sont souvent « comptables de leur jeu avec une précision incroyable, en tenant des statistiques par exemple, car ils savent qu’ils ont des moyens limités ».

Loin des jeux de tables qu’on appelait à l’époque « les jeux nobles » et désormais privilégiés par le public le plus jeune de l’établissement, on retrouve l’espace le plus populaire du casino : celui des machines à sous. « S’il y a désormais une grande mixité sociale dans les casinos, c’est notamment grâce à la montée en puissance des machines à sous », indique Jean-Pierre Martignoni. On y croise les personnes aux petites mises de départ – et donc souvent les plus précaires –, tout de même prêtes à débourser cinquante, cent, parfois deux cents euros. « C’est un jeu simple, intégrateur. Les gens apprécient de pouvoir joueur à un jeu qui ne nécessite pas de compétences particulières, souligne-t-il. N'importe qui peut jouer : c'est important pour les classes populaires quand elles estiment qu’il y a une inégalité à la naissance. »

« JE ME GARDE 500 EUROS POUR VENIR JOUER »

Aïcha, « comme la chanson », est installée depuis plus d’une heure devant l’une de ces machines. L’aide soignante de 55 ans a pris les transports depuis Puteaux pour profiter de sa sortie mensuelle. « Chaque mois, quand je fais mes comptes je prévois le loyer, les courses, la carte navigo… et je me garde 500 euros pour venir jouer », explique celle qui a un salaire d'environ 2 000 euros, en constatant avec agacement que la machine sur laquelle elle tapote en continu affiche un gain en chute libre. La joueuse, jadis bien plus régulière, dit « s’empêcher » de venir plus souvent, « sinon c’est l’addiction ». Encore émerveillée, elle raconte avoir déjà gagné un sacré jackpot : « 6 900 euros, il y a dix ans ». Alors forcément, ça donne envie de revenir...

« Les classes populaires, du fait qu’elles ne sont pas fortunées, ont toutes les raisons de venir jouer », souligne le sociologue, avant de nuancer : « Mais les gens qui ont les plus bas revenus, tout comme ceux qui ont les plus hauts, sont ceux qu’on voit le moins dans les casinos parce qu’il faut un minimum d’argent pour jouer. » Au cours de ses études de terrain, le chercheur a tout de même pu constater que les personnes qui touchaient entre 1 000 et 1 500 euros par mois représentaient environ 24 % de la population dans les casinos – 20 % pour des salaires se situant entre 1 500 et 2 000 euros et même 12 % pour des revenus inférieurs à 1 000 euros.

Si l’attrait pour l’argent, omniprésent dans les casinos – jusqu’au bruit des pièces reconstitué – représente l'une des motivations principales pour les joueurs, Jean-Pierre Martignoni a pu en observer des dizaines d’autres. Certains s'y rendent « pour s'amuser », « se vider la tête » ou « sortir de la solitude ». C’est le cas d’Isabelle, septuagénaire venue en voiture depuis Creil à 80 km de là – soit deux heures aller-retour. Assise depuis un long moment au milieu des écrans de jeu, elle observe silencieusement ce théâtre de lumière, sans participer.

« Comme d'habitude, j'ai perdu mon argent. Je ne gagne jamais », bronche-t-elle. Mais on comprend rapidement que ce qui déçoit cette retraitée réside davantage en l'absence de rencontre effectuée pendant la soirée. « Les gens ne causent plus beaucoup », déplore celle qui est obligée de faire des ménages quelques heures par semaine pour finir le mois. « Je ne me plains pas, faut bien gagner sa croûte », avant d'embrayer sur « la vie chère ». La soirée lui aura coûté près de 250 euros, en comptant le parking. À cela, il faudra rajouter l'essence. « M'enfin, faut bien passer le temps », lâche-t-elle en soufflant, avant de repartir.

(source : marianne.net/Marion Rivet)


Share |

Vos réactions à cet article

titidecannes | 13/12/2023 08:56


Malgrès que l'entrée est payante de 16 euros les gens viennent quand même . Moi pour ma part j'y vais plus. Payer l'entrée du casino pour jouer , plus le parking non merçi......


Chris06 | 13/12/2023 09:04


Le pilier du groupe Barrière, la machine à cash.
La galerie de portrait casse un peu le mythe de celles et ceux qui ont une idée préconçue de la fréquentation habituelle des casinos.
Ce n'est pas un jugement au contraire, chacun a le droit de choisir ses loisirs.


sergio | 13/12/2023 09:05


Les joueurs franciliens n'ont pas le choix ; moi avec ma carte "VIP Barrière Or", je ne paie pas l'entrée mais je reconnais qu'il vaut mieux se limiter à venir dans un casino qu'une fois par mois avec 500 € maxi de budget. Le problème rencontré dans tous les casinos (France et Monaco), c'est qu'avec un budget de 500 €, on ne joue pas très longtemps = 2 heures maximum et encore avec beaucoup, beaucoup, beaucoup de chance et des mises (MAS) de 1-2-3 € max le coup. Donc pour avoir son quota d'adrénaline, venir tous les deux mois avec 1000 € de budget et là dans ce cas de figure, tenter les grosses mises (5 à 15 €).


sergio | 13/12/2023 09:19


... concernant le casino d'Enghien-les-Bains, à l'ouverture, les lieux sont plutôt propres mais ensuite plus aucun ménage (pas de personnel ?) n'est fait jusqu'à la fermeture le lendemain à 4 ou 5 h du matin : mégots de cigarettes, verres, mouchoirs en papier, etc ... qui traînent entre et sur les MAS ... le personnel, exceptés les caissiers, est plutôt blasé et peu souriant, cela peut se comprendre vu le niveau miséreux des salaires ... la clientèle âgée, féminine à 90 %, fait la gueule pour les mêmes raisons ... et si par malheur, vous gagnez un jackpot (1500 € et plus), vous risquez de vous faire taxer par votre voisin/voisine de machine ... et je ne parlerai pas de l'entrée payante imposée - il est vrai - par le cahier des charges de la mairie mais aucune contre-partie en ticket de jeu de la part du casino d'Enghien, comme à Monte-Carlo ... Barrière = radin de chez radin ... conclusion : pour être le 1er casino de France en chiffre d'affaires brut, c'est très simple : serrer les MAS au maximum, des cartes de fidélité qui ne donnent droit à pas grand chose, imposer un retrait de 300 € minimum aux caisses du casino, accepter les chèques bancaires et aucun soutien ou conseil aux personnes addictes et en très grande difficulté financière ...


Réagissez - Laisser un commentaire :

Charte des commentaires


S'inscrire Vous devez être inscrits pour poster un commentaire.



Autre(s) Article(s)


13-06-2024 | Chiffre d’affaires du 1er semestre 2024 en hausse de +2,3 % à 220,6 M€ Activités dynamiques, nouveaux partenariats et réouverture de deux casinos emblématiques
11-06-2024 | Le casino de Grasse pourra-t-il ouvrir cet été?
10-06-2024 | Chacun son jeu pour attirer les joueurs dans les casinos de l'air toulonnaise
05-06-2024 | Le casino de Luc-sur-Mer veut rendre son aménagement plus attractif
04-06-2024 | Jeux d’argent bilan 2023 : jusque-là tout va bien ?....malgré l’ANJ
01-06-2024 | Pompadour : six candidats intéressés par le projet de Casino dans la cité équestre
30-05-2024 | Démantèlement d'un réseau de machines à sous clandestines : six individus interpellés en Seine-Saint-Denis
08-05-2024 | Groupe Barrière : le retour de la belle endormie
08-05-2024 | Avec la blockchain et le métaverse, Partouche voit plus loin que les casinos
30-04-2024 | Barrière Play : l’application qui révolutionne l'expérience client en casino
29-04-2024 | Craon : la ville est candidate pour accueillir un casino
23-04-2024 | Bilan 2023 du marché des jeux d’argent : une dynamique qui se confirme
18-04-2024 | VOS PAPIERS !! : la bombe liberticide du gendarme des jeux
18-04-2024 | Le Casino Le Lyon vert rouvre et devient Pasino Grand La Tour de Salvagny
09-04-2024 | Après le black jack, les clubs de jeu parisiens prêts pour la roulette
30-03-2024 | "Notre ambition est de nous développer en France": le repreneur belge du casino de Grasse dévoile son projet
28-03-2024 | TEMOIGNAGE. "J’allais droit dans le mur, j’ai réagi" : accro aux casinos, un retraité raconte pourquoi il s'est fait interdire de jeux
15-03-2024 | À plus de 160 ans, la Société des bains de mer se sent pousser des ailes hors de Monte-Carlo
13-03-2024 | Le groupe de casinos Partouche investit à son tour dans la "restauration festive"
11-03-2024 | Landes : les secrets du casino de Saint-Paul-lès-Dax

En bref


06-08-2023|

Dans la soirée de jeudi, l’une des 150 machines à sous du casino Vikings de Sanary a rendu une cliente folle de joie, quand elle a découvert le montant du jackpot qu’elle venait de remporter: 147.098 euros! De quoi repartir le cœur léger et le compte en banque bien garni. Il s’agit là du plus gros jackpot remporté dans l’établissement de jeux sanaryen depuis son ouverture, en 2018.




31-03-2023|

Ce jeudi 30 mars 2023, Pierre, 26 ans, a décroché la somme de 50 066 euros au Casino Barrière Bordeaux. Il a suffi qu'il joue 3 coups à 1 euros pour gagner le pactole.




19-01-2023|

Jackpot ! Une retraitée a gagné gros au casino de Bandol (Var) ce mercredi. Elle qui fréquente l'établissement depuis plusieurs années est pour une fois repartie avec un portefeuille plus garni qu'à son arrivée puisqu'elle a empoché 186.347,54 euros. D'après le casino de Bandol, la retraitée compte utiliser cette somme pour emmener toute sa famille faire un beau voyage.




13-01-2023|

Pour une habitante de l'agglomération de Vannes (Morbihan), ce vendredi 13 janvier a été synonyme de jour de chance. Une femme d'une quarantaine d'années a remporté le deuxième plus gros jackpot de l'histoire de l'établissement vannetais « Kasino ».




04-10-2022|

Samedi 1er octobre, un Strasbourgeois de 31 ans a décroché la somme de 186 738 euros sur une machine à sous Bonus Times à 1 €. Client habitué du casino, il avait misé, ce soir-là, la modique somme de trois euros. « En moyenne, même si tout est bien sûr aléatoire, un jackpot de l’ordre de 10 000 euros est remporté entre trois et quatre fois par semaine. Dans ce cas présent, il s’agit d’une somme exceptionnelle ! » contextualise Arnaud Levalois, directeur général du Casino Barrière Niederbronn.



Groupe Patouche experience partouche semestre reouverture partenariat etablissements exploitations croisette
Vos derniers commentaires

Forum
Re:Cherche fan de casinos comme moi par : eric57 - jeudi 06 juillet 2023 22:12
Casino de Fort Mahon (Somme) par : titidecannes - mercredi 05 juillet 2023 11:00
Re:Baisse chiffre d'affaire casino Enghien par : Callie Strong - mardi 29 novembre 2022 13:00
Re:nouveau directeur PASINO LE Havre par : titidecannes - jeudi 02 juin 2022 11:03
nouveau directeur PASINO LE Havrea par : titidecannes - jeudi 02 juin 2022 11:01
Baisse chiffre d'affaire casino Enghien par : titidecannes - vendredi 03 décembre 2021 12:43
Cannes pert un casino (2 au lieu de 3) par : titidecannes - jeudi 28 Octobre 2021 21:38
Attention au douane quand vous avez de l'argent liquide. par : titidecannes - mardi 05 Octobre 2021 14:39
Casinos barriere de CANNES par : titidecannes - mercredi 21 juillet 2021 11:41
Cherche fan de casinos comme moi par : titidecannes - samedi 01 mai 2021 10:07
Agenda Ev?nement ?
Merci de nous contacter

Home | Fiches casinos | Agenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct


Vous pensez avoir un problême avec le jeu ?
Vous rencontrez des difficultés avec le jeu et vous souhaitez arrêter le jeu ?
Vous avez la possibilité de vous protéger en demandant votre interdiction volontaire de jeux auprés de l'ANJ.
Cette démarche est strictement confidentielle et personnelle.