Home | ForumFiches casinosAgenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct | 


Inscription
Problème d'identification ?

Actualités
Archives 2024
Archives 2023
Archives 2022
Archives 2021
Archives 2020
Archives 2019
Archives 2018
Archives 2017
Archives 2016
Archives 2015
Archives 2014
Archives 2013
Archives 2012
Archives 2011
Archives 2010
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003
Archives 2002
Archives 2001
Archives 2000
Archives 1999
Archives 1998
Classements
2018/2019
2019/2020
Documentation
Rapport du marché des jeux en ligne en France, 4eme trimestre 2020 - 18/03/2021
Cour des comptes - La régulation des jeux d’argent et de hasard
Décret n° 2015-669 du 15 juin 2015 relatif aux prélèvements sur le produit des jeux dans les casinos
Arrêté du 15 mai 2015 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2015-540 du 15 mai 2015 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D.321-13 du code de la sécurité intérieure
Arrêté du 30 décembre 2014 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007
Décret no 2014-1726 du 30 décembre 2014 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D. 321-13 du code de la sécurité intérieure
Décret no 2014-1724 du 30 décembre 2014 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Les jeux d’argent en France - Avril 2014
Arrêté du 6 décembre 2013 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Arjel - Rapport d'activité 2012
Arjel Mars 2013
Régulation du secteur des jeux en ligne et nouvelles technologies
Arrêté du 28 février 2013 modifiant l'arrêté du 29 octobre 2010 relatif aux modalités d'encaissement, de recouvrement et de contrôle des prélèvements spécifiques aux jeux de casinos
Arrêté du 14 février 2013 modifiant les dispositions de l'arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2012-685 du 7 mai 2012 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Rapport d'information de M. François TRUCY, fait au nom de la commission des finances n° 17 (2011-2012) - 12 octobre 2011
Les niveaux et pratiques des jeux de hasard et d’argent en 2010
Décret no 2011-906 du 29 juillet 2011 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Décret no 2010-605 du 4 juin 2010 relatif à la proportion maximale des sommes versées en moyenne aux joueurs par les opérateurs agréés de paris hippiques et de paris sportifs en ligne
LOI no 2010-476 du 12 mai 2010 relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Fédération Suisse des Casinos - Rapport 2009
Arrêté du 29 juillet 2009 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Projet de Loi du 30 mars 2009 relatif à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Arrêté du 24 décembre 2008 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Rapport Bauer - Juin 2008 - Jeux en ligne et menaces criminelles
Rapport Durieux - MARS 2008 - Rapport de la mission sur l’ouverture du marché des jeux d’argent et de hasard
Rapport d'information du 6 février 2008 - le monopole des jeux au regard des règles communautaires
Étude de législation comparée n° 180 - décembre 2007 - Les instances de contrôle du secteur des jeux
Arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos (JO du 17 mai 2007)
Loi n° 2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance
Décret no 2006-1595 du 13 décembre 2006 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 et relatif aux casinos
Décret n° 2006- 1386 du 15 novembre 2006
Rapport Trucy

Evolution des jeux de hasard


mots clefs : fourniture


Lundi 11 mars 2024 : Landes : les secrets du casino de Saint-Paul-lès-Dax (1)



Alors que le département des Landes compte six casinos sur son territoire, ces établissements nourrissent encore de nombreux fantasmes et idées reçues. Plongée dans celui de Saint-Paul-lès-Dax, le Joa César Palace, pour en comprendre les codes

Vous rêvez souvent de Las Vegas, d’Atlantic City ou d’un jackpot à plusieurs zéros, comme au cinéma ? Vous êtes plutôt casino-romantique, sombre, bas de plafond, nappé dans le mystère des jetons et des volutes de cigares ; ou plutôt casino-interactif, rivière de néons, sons électroniques et écrans hypnotiques, s’en remettant au hasard ?

Dans l’Hexagone, la réglementation sur les jeux d’argent fait qu’un casino est souvent l’objet de fantasmes, alors que c’est surtout un établissement qui répond à un cadre extrêmement précis. Qui peut soupçonner par exemple le rôle hebdomadaire que joue la police des jeux dans ces établissements ? La Société de fourniture et de maintenance (SFM) ? Le fait que chaque employé doit avoir un agrément ministériel, un casier vierge ? Le fait que 99 % des gens qui sont interdits de jeu en font eux-mêmes la demande, en général pour trois ans renouvelables ? Qu’un directeur de casino doit faire une déclaration s’il quitte le territoire national plus de 72 heures ?

Jouer, oser, s’amuser. Le groupe Joa, qui compte 33 casinos en France, se donne pour mission, avec ces trois mots et par petites touches, de changer le regard des gens. Exit les lieux sans lumière naturelle censée faire perdre la notion du temps aux joueurs, place aux activités périphériques.

À Saint-Paul-lès-Dax, le casino compte deux restaurants, un bowling, un hôtel et un escape game, représentant 40 % de l’activité commerciale. Le reste est dédié aux jeux, qu’ils soient électroniques ou traditionnels. Et contrairement à ce qu’on aurait pu penser, les curistes ne sont pas en majorité au sein de la clientèle, d’un certain âge, mais où on trouve aussi des jeunes. On pourrait les croire plus attirés par les machines à sous, alors qu’ils font leur grand retour autour des tables de jeux.

92 % de restitution

Sandra Poyardon, la directrice du casino de Saint-Paul-lès-Dax, connaît par cœur son univers : « Il y a beaucoup de croyances autour de l’activité de casino. Certains habitués me disent avec un clin d’œil que j’ai une télécommande pour choisir qui va gagner, et franchement, quand je vois la superstition de certains joueurs, je me demande s’ils ne le pensent pas vraiment ! La vérité, c’est que le casino César Palace a un taux de restitution des mises réalisées fixé à 92 %, que je n’ai absolument pas accès aux machines. Malgré le devoir de discrétion et de confidentialité propre à un casino, les caméras qui filment en permanence tout ce qui se passe sont obligatoires et parfois utiles, notamment en cas de litige avec un client. »

On compte au César Palace une centaine de machines à sous renouvelées régulièrement. Il y a aussi des jeux de tables, qui ont été modernisés en version électronique, mais les croupiers, à en croire la clientèle, ont encore de beaux jours devant eux : « Ça a plutôt créé quelque chose : les ‘‘primos’‘ (NDLR : les débutants) essaient sur les tables de jeux électroniques, avec une mise à 2 euros, avant de passer à la table de black-jack traditionnelle, où la mise de départ est à 5 euros », explique Émilie Corbière, chargée de la promotion.

Deux black-jacks, une roulette anglaise, cet espace n’ouvre qu’après 20 heures, alors que les machines électroniques sont disponibles dès l’ouverture du casino, à 10 heures. Il y a aussi un espace poker qui n’est ouvert que le vendredi soir. Mais ce n’est pas à Saint-Paul-lès-Dax que le succès du poker peut se vérifier : « Il y a des amateurs, on faisait des tournois l’an dernier, mais il faut trouver plusieurs croupiers par partie, donc c’est assez compliqué à mettre en place. »

« Attirés par les tables »

Celle qui connaît le plus le métier de cheffe de table, c’est Valérie, qui travaille ici depuis trente ans. De la prise de service, en passant par la caisse, au déroulement de chaque partie et aux habitudes de chaque croupier, elle a les yeux partout, et a connu les bandits manchots qu’il fallait réapprovisionner avec des seaux remplis de pièces.

« Les machines avaient pris le dessus sur les tables, c’était beaucoup plus économique pour les casinos en matière de charge salariale, mais le travail de table est de retour, notamment chez les jeunes. C’est un peu comme un jeu de société pour eux, là où les machines à sous représentent plus le jeu vidéo. Mais ils l’ont chez eux ou sur leur téléphone, le jeu vidéo, donc ils sont attirés par les tables : toucher les jetons, échanger quelques mots avec le croupier, miser… Il y a aussi les pourboires, il y a de l’interaction, et c’est ce qui plaît. »

Sabot, jeux de cartes agréés, roulette anglaise, tout est sous clef jusqu’à 20 heures. Les croupiers arrivent et vérifient tout le matériel, tout est consigné dans des cahiers eux-mêmes consignés. Pour être croupier, il faut être bon en calcul mental, ne pas avoir de handicap au niveau des mains, et avoir une bonne capacité de concentration. Toutes les quinze minutes, ils changent de table, et font une pause tous les trois quarts d’heure.

Aucun contact physique, pas de poignée de mains, des poches cousues, pas de montre ou peu de bijoux : les codes des tables de jeux sont restés les mêmes qu’au siècle dernier, mais l’atmosphère un peu austère peut vite basculer au chaleureux.

« Les clients sont là pour se détendre, explique Valérie, certains aiment discuter, et l’autre soir, un jeune homme a joué 20 euros, dix minutes avant la fermeture, et il a fini par gagner 1 500 euros en quelques parties. Il dansait tout seul au milieu des tables, il a discuté avec tout le personnel, puis il a annoncé qu’il partait au ski sur-le-champ ! »

Manque de croupiers

Il y a bien une école de croupiers et une antenne à Bordeaux, quai de Paludate, mais les candidats sont rares. Les horaires de travail sont difficiles, et les femmes, notamment, sont de moins en moins nombreuses derrière les tables, au grand regret de la clientèle : « On a du mal à recruter, voire à former. Nous avons un chef de table qui a décidé de prendre sous son aile les candidats », explique Valérie.

Guillaume leur fait une petite formation accélérée : « En général, un futur croupier a déjà sa place dans un casino, et se forme sur le tas, parce qu’une formation coûte cher. Moi, je leur fais quelques tests, comme le daltonisme, de calcul mental, de réussir à prendre dans une main 20 jetons sans les faire tomber… » Et ensuite, c’est de l’expérience. « Il faut savoir compter et répondre au client en même temps sans perdre le fil, ça vient avec le temps. »

Guillaume leur fait une petite formation accélérée : « En général, un futur croupier a déjà sa place dans un casino, et se forme sur le tas, parce qu’une formation coûte cher. Moi, je leur fais quelques tests, comme le daltonisme, de calcul mental, de réussir à prendre dans une main 20 jetons sans les faire tomber… » Et ensuite, c’est de l’expérience. « Il faut savoir compter et répondre au client en même temps sans perdre le fil, ça vient avec le temps. »


Le « mix », le changement de machines à sous, deux fois par an

C’est une opération très encadrée qui a généralement lieu la nuit : chaque machine coûte 40 000 euros, chaque déplacement d’une machine, même sur quelques mètres, doit être validé par le ministère de l’Intérieur. Une fois la machine ouverte par un employé de la Société de fourniture et de maintenance (SFM), on se retrouve face à un ordinateur, qui doit être paramétré.

« Les personnes qui interviennent sont mêmes spécialisées sur une marque de machine. Le CBU, c’est l’unité centrale. Là aussi, il faut rentrer le taux de restitution de l’établissement (il doit être de 85 % minimum, il est de 92 % à Saint-Paul-lès-Dax). Jean-Michel, qui a débuté chez IBM, commence à sourire, sa longue nuit se termine. « Il faut savoir tout faire, informatique, soudure, électronique, électromécanique, sur les anciennes machines… »

(source : sudouest.fr/Arnauld Bernard)



>>> 

En savoir plus


Vos réactions à cet article

titidecannes | 12/03/2024 08:39


Je ne connais pas pas ce casino qui est un peu trop loin pour moi. Par compte dans le groupe JOA j'ai déjà joué à la roulette Anglaise dans les casinos de : Antibes, Bagnols de l'Orne, Fécamp, Gérardmer, et Mandelieu.


Réagissez - Laisser un commentaire :

Charte des commentaires


S'inscrire Vous devez être inscrits pour poster un commentaire.



Autre(s) Article(s)


11-03-2024 | Landes : les secrets du casino de Saint-Paul-lès-Dax

En bref


06-08-2023|

Dans la soirée de jeudi, l’une des 150 machines à sous du casino Vikings de Sanary a rendu une cliente folle de joie, quand elle a découvert le montant du jackpot qu’elle venait de remporter: 147.098 euros! De quoi repartir le cœur léger et le compte en banque bien garni. Il s’agit là du plus gros jackpot remporté dans l’établissement de jeux sanaryen depuis son ouverture, en 2018.




31-03-2023|

Ce jeudi 30 mars 2023, Pierre, 26 ans, a décroché la somme de 50 066 euros au Casino Barrière Bordeaux. Il a suffi qu'il joue 3 coups à 1 euros pour gagner le pactole.




19-01-2023|

Jackpot ! Une retraitée a gagné gros au casino de Bandol (Var) ce mercredi. Elle qui fréquente l'établissement depuis plusieurs années est pour une fois repartie avec un portefeuille plus garni qu'à son arrivée puisqu'elle a empoché 186.347,54 euros. D'après le casino de Bandol, la retraitée compte utiliser cette somme pour emmener toute sa famille faire un beau voyage.




13-01-2023|

Pour une habitante de l'agglomération de Vannes (Morbihan), ce vendredi 13 janvier a été synonyme de jour de chance. Une femme d'une quarantaine d'années a remporté le deuxième plus gros jackpot de l'histoire de l'établissement vannetais « Kasino ».




04-10-2022|

Samedi 1er octobre, un Strasbourgeois de 31 ans a décroché la somme de 186 738 euros sur une machine à sous Bonus Times à 1 €. Client habitué du casino, il avait misé, ce soir-là, la modique somme de trois euros. « En moyenne, même si tout est bien sûr aléatoire, un jackpot de l’ordre de 10 000 euros est remporté entre trois et quatre fois par semaine. Dans ce cas présent, il s’agit d’une somme exceptionnelle ! » contextualise Arnaud Levalois, directeur général du Casino Barrière Niederbronn.



Groupe Patouche experience partouche semestre reouverture partenariat etablissements exploitations croisette
Vos derniers commentaires

Forum
Re:Cherche fan de casinos comme moi par : eric57 - jeudi 06 juillet 2023 22:12
Casino de Fort Mahon (Somme) par : titidecannes - mercredi 05 juillet 2023 11:00
Re:Baisse chiffre d'affaire casino Enghien par : Callie Strong - mardi 29 novembre 2022 13:00
Re:nouveau directeur PASINO LE Havre par : titidecannes - jeudi 02 juin 2022 11:03
nouveau directeur PASINO LE Havrea par : titidecannes - jeudi 02 juin 2022 11:01
Baisse chiffre d'affaire casino Enghien par : titidecannes - vendredi 03 décembre 2021 12:43
Cannes pert un casino (2 au lieu de 3) par : titidecannes - jeudi 28 Octobre 2021 21:38
Attention au douane quand vous avez de l'argent liquide. par : titidecannes - mardi 05 Octobre 2021 14:39
Casinos barriere de CANNES par : titidecannes - mercredi 21 juillet 2021 11:41
Cherche fan de casinos comme moi par : titidecannes - samedi 01 mai 2021 10:07
Agenda Ev?nement ?
Merci de nous contacter

Home | Fiches casinos | Agenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct


Vous pensez avoir un problême avec le jeu ?
Vous rencontrez des difficultés avec le jeu et vous souhaitez arrêter le jeu ?
Vous avez la possibilité de vous protéger en demandant votre interdiction volontaire de jeux auprés de l'ANJ.
Cette démarche est strictement confidentielle et personnelle.