Home | ForumFiches casinosAgenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct | 


Inscription
Problème d'identification ?

Actualités
Archives 2019
Archives 2018
Archives 2017
Archives 2016
Archives 2015
Archives 2014
Archives 2013
Archives 2012
Archives 2011
Archives 2010
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003
Archives 2002
Archives 2001
Archives 2000
Archives 1999
Archives 1998
Classements
2011/2012
2010/2011
2009/2010
2008/2009
2007/2008
2006/2007
2005/2006
2004/2005
2003/2004
2002/2003
2001/2002
2000/2001
1999/2000
1998/1999
1997/1998
Documentation
Cour des comptes - La régulation des jeux d’argent et de hasard
Décret n° 2015-669 du 15 juin 2015 relatif aux prélèvements sur le produit des jeux dans les casinos
Arrêté du 15 mai 2015 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2015-540 du 15 mai 2015 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D.321-13 du code de la sécurité intérieure
Arrêté du 30 décembre 2014 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007
Décret no 2014-1726 du 30 décembre 2014 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D. 321-13 du code de la sécurité intérieure
Décret no 2014-1724 du 30 décembre 2014 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Les jeux d’argent en France - Avril 2014
Arrêté du 6 décembre 2013 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Arjel - Rapport d'activité 2012
Arjel Mars 2013
Régulation du secteur des jeux en ligne et nouvelles technologies
Arrêté du 28 février 2013 modifiant l'arrêté du 29 octobre 2010 relatif aux modalités d'encaissement, de recouvrement et de contrôle des prélèvements spécifiques aux jeux de casinos
Arrêté du 14 février 2013 modifiant les dispositions de l'arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2012-685 du 7 mai 2012 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Rapport d'information de M. François TRUCY, fait au nom de la commission des finances n° 17 (2011-2012) - 12 octobre 2011
Les niveaux et pratiques des jeux de hasard et d’argent en 2010
Décret no 2011-906 du 29 juillet 2011 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Décret no 2010-605 du 4 juin 2010 relatif à la proportion maximale des sommes versées en moyenne aux joueurs par les opérateurs agréés de paris hippiques et de paris sportifs en ligne
LOI no 2010-476 du 12 mai 2010 relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Fédération Suisse des Casinos - Rapport 2009
Arrêté du 29 juillet 2009 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Projet de Loi du 30 mars 2009 relatif à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Arrêté du 24 décembre 2008 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Rapport Bauer - Juin 2008 - Jeux en ligne et menaces criminelles
Rapport Durieux - MARS 2008 - Rapport de la mission sur l’ouverture du marché des jeux d’argent et de hasard
Rapport d'information du 6 février 2008 - le monopole des jeux au regard des règles communautaires
Étude de législation comparée n° 180 - décembre 2007 - Les instances de contrôle du secteur des jeux
Arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos (JO du 17 mai 2007)
Loi n° 2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance
Décret no 2006-1595 du 13 décembre 2006 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 et relatif aux casinos
Décret n° 2006- 1386 du 15 novembre 2006
Rapport Trucy

Evolution des jeux de hasard


mots clefs : amenager


Lundi 4 octobre 2004 : L'homme qui veut ramener le «France» en France.



Un promoteur veut amarrer l'ancien transatlantique en Normandie. Les pouvoirs puiblics sont séduits. Décision mercredi.

L'histoire pourrait finir par donner tort à Michel Sardou. «Ne m'appelez plus jamais France», chantait-il dans les années 1970, après le désarmement du transatlantique qui avait si longtemps été l'ambassadeur du savoir-vivre à la française. Aujourd'hui, le retour au pays de l'ex-France devient possible. Le navire pourrait s'amarrer à proximité de Honfleur, au pied du pont de Normandie. C'est en tout cas le projet d'Isaac Dahan, promoteur immobilier de Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis), un projet qui pourrait connaître une avancée décisive dès cette semaine.

L'intérêt d'Isaac Dahan pour le bateau remonte à quelques années. «Il n'était même pas encore à vendre ! se souvient le promoteur qui parle d'une voix calme, mais presque inaudible. C'était au lendemain des attentats du 11-Septembre. Le navire était encore à Miami.»

Né au Maroc en 1947, il a fait fortune en rachetant et revendant des friches industrielles et des usines désaffectées. Il est désormais à la tête de plus de 35 sociétés civiles immobilières et vit entre la banlieue parisienne et le manoir normand de Clairfontaine, un domaine entre Villerville et Trouville, pourvu d'une fermette et qui jouit d'une superbe vue sur la baie de Seine et Le Havre. Isaac Dahan aime la discrétion. Il ne s'attendait pas à ce que son projet «fasse autant de bruit».

Ses contacts avec les nostalgiques du France ont démarré il y a plusieurs mois. Une réunion s'est tenue dans un hôtel de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) en avril. «On ne le connaissait pas, se rappelle Jacques Lhéritier, le président de l'association Pour l'ex-France. Il voulait traiter discrètement et disait avoir un groupe de gros investisseurs derrière lui.»

A ce moment, le paquebot rebaptisé Norway venait d'être remis en vente. Mise à prix ? 20 millions d'euros. La somme est modeste, car le bateau n'a plus de moteur. Il est paralysé depuis l'explosion d'une chaudière qui a tué huit membres d'équipage en mai 2003. L'ex-France est désormais immobile sur un quai désert de l'immense port de Bremerhaven en Allemagne. Le propriétaire est une compagnie basée en Malaisie, Star Cruise, qui a hâte de s'en débarrasser. La maintenance lui coûte 500 000 dollars par mois.

Mais Isaac Dahan n'est pas le seul sur l'affaire. Un investisseur hollandais, Joop Post, veut en faire un hôtel-théâtre-casino dans le port d'Amsterdam. Un Coréen, deux Américains et un Américano-Norvégien sont également sur les rangs. En outre, avec les cours de l'acier qui grimpent, il pourrait même devenir intéressant de vendre le bâtiment à la casse.

Au mois de mai, le promoteur français se rend à Bremerhaven pour visiter le bateau. Il se donne une longueur d'avance. Il a la préférence du vendeur et le début d'un plan pour rentabiliser l'ex-France. Isaac Dahan prévoit d'aménager 600 à 800 chambres d'hôtel, plusieurs restaurants, un centre de loisirs et surtout des structures d'accueil de salons internationaux. «Il mise sur une clientèle qui ne viendrait pas autrement dans la région, celle des Américains, des Japonais et des Chinois, notamment», explique le maire de Honfleur, Michel Lamarre.

En août, tout est prêt pour signer l'affaire. Tout ou presque. Car, à ce moment-là, Isaac Dahan n'a encore prévenu personne de ses intentions. Où amarrer le paquebot et ses 315 mètres de longueur ? Antoine Rufenacht, le maire du Havre, a déjà fait savoir qu'il n'en voulait pas. Même fin de non-recevoir à Saint-Nazaire, où le bateau a été construit et inauguré en 1960 par le général de Gaulle.

Après des semaines de recherche, le choix d'Isaac Dahan se porte sur Honfleur. Mais pas question de mettre la main à la poche pour draguer la Seine, construire un nouveau quai, un parking, une route d'accès... L'ensemble représente 15 à 20 millions d'euros. Isaac Dahan compte plutôt mobiliser l'État et les collectivités locales. Mais ce n'est pas si facile. «Il est tombé de haut, raconte un proche du dossier. Il s'attendait à ce que tout le monde lui soit reconnaissant. Il ramenait le France !»

L'homme d'affaires n'a pas présenté d'études d'impact sur la région ni de business-plan, et n'a pas même fait la preuve de son assise financière. «Il m'a expliqué en tête à tête son projet, mais pas dans le détail», confirme Christian Fougeray, le président de la chambre de commerce du pays d'Auge. «J'attends toujours des réponses», ajoute Anne d'Ornano, la présidente du conseil général du Calvados.

Le dossier séduit de nombreuses collectivités locales, mais c'est au niveau de l'État qu'il va finalement progresser. Au plus haut niveau, celui des ministères. Le préfet Cyrille Schott est chargé de piloter le dossier et plus précisément de réunir autour d'une table tous les acteurs publics : conseils général et régional, CCI, port autonome de Rouen, ville de Honfleur, etc. Isaac Dahan devrait être convoqué pour s'expliquer. Selon nos informations, c'est mercredi que cette réunion se tiendra, à la préfecture du Calvados. Les participants semblent acquis au projet. Seule Anne d'Ornano garde la tête froide. «Ce n'est pas la France qui retrouve le France mais un particulier qui rachète le Norway.»

Désormais, une décision est urgente. Isaac Dahan dit avoir «une option de réservation» sur le bateau, mais le vendeur, Star Cruise, fait savoir que celle-ci ne s'applique «que jusqu'au 10 octobre». Les participants à la réunion d'après-demain donneront-ils leur aval à Isaac Dahan ? Cela lui permettrait de boucler l'affaire dans les temps, à un prix qui devrait finalement avoisiner les 16 millions d'euros.

Ensuite, il resterait à remettre le Norway en état de naviguer. «Pour ne pas ramener quelque chose de sale en France», commente l'initiateur du projet. Cela nécessiterait 1 à 2 millions supplémentaires. Il faudrait enfin remorquer le paquebot jusqu'à Cherbourg pour le désamianter. Un chantier dont le coût est estimé à 2,5 millions. Après 18 à 24 mois de remise à neuf, le navire pourrait alors s'amarrer à son nouveau quai, au pied du pont de Normandie qui aurait été construit entre-temps. Le France serait alors véritablement de retour en France.

(source : lefigaro.fr/Jean-Marc PHILIBERT)


Share |

Réagissez - Laisser un commentaire :

Charte des commentaires


S'inscrire Vous devez être inscrits pour poster un commentaire.



En bref

Le casino de Plombière relancé pour quinze ans
31-07-2017|Une nouvelle convention entre la Ville de Plombières et le casino vient d’être signée, dans une ambiance détendue mais solennelle. Le scellement du mariage est prévu pour quinze ans.

Le casino fait ses jeux à Grasse
20-01-2016|Conseil municipal La Ville a donné hier son agrément au trio de repreneurs de l'établissement de jeux fermé depuis un an. Mais pas à l'unanimité… A la déception du maire
La première étape vers la réouverture du casino vient d'être franchie

Tournage au casino de Bourbonne-les-Bains
11-05-2015|Une équipe de tournage de "Sept à huit", l'émission d'Harry Roselmack, vient de passer une semaine à Bourbonne-les-Bains pour préparer un reportage sur la vie d'un casino rural.(jhm.fr)

Un Francilien remporte plus de 200 000 euros au casino d'Enghien
04-09-2014|Ce dimanche, un joueur a réussi à faire retentir les sirènes des machines à sous du Casino Barrière d’Enghien-les-Bains. Agé de 45 ans, ce Francilien à empoché la coquette somme de 217 890 euros en jouant sur une machine à sous « Joker Poker ». Une belle plus value pour une mise de départ de deux euros. (vosnews.fr)

Cession du Casino d’Hauteville Lompnes
05-02-2014|La famille Ramousse rachète le casino d'Hauteville-Lompnes au groupe Partouche pour pour 1,45 M€

Casino de Saint-Amand partouche etablissement terrasse proprietaire dossiers critiques delegation municipal
Vos derniers commentaires
Arnaques dans les casinos français et européens : plusieurs suspects arrêtés commenté : 1 fois
Privatisation de la Française des jeux : « Une menace pour le casino », selon le maire d’Enghien commenté : 2 fois
Privatisation de la Française des jeux : « Une menace pour le casino », selon le maire d’Enghien commenté : 2 fois
Le bus de Partouche pour transporter les joueurs du casino n’attire pas encore les foules commenté : 1 fois
Toujours plus de sécurité au casino d’Enghien commenté : 1 fois
Casinos : Joa va racheter les 8 établissements d'Emeraude commenté : 1 fois

Forum
Etude sur les pratiques de jeux de hasard et d'argent en Fra par : gargarumf - lundi 08 Octobre 2018 13:38
saumur par : nollach - mercredi 13 juin 2018 15:45
matériels pour l'événementiel par : Magic66 - samedi 28 avril 2018 10:50
Attention par : LGM - mercredi 22 novembre 2017 02:04
demande d 'aide par : l epingleur - mardi 26 septembre 2017 19:04



Agenda Evènement ? nous contacter

Home | Fiches casinos | Agenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct


INTERDICTION VOLONTAIRE DE JEUX
Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.