Home | ForumFiches casinosAgenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct | 


Inscription
Problème d'identification ?

Actualités
Archives 2018
Archives 2017
Archives 2016
Archives 2015
Archives 2014
Archives 2013
Archives 2012
Archives 2011
Archives 2010
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003
Archives 2002
Archives 2001
Archives 2000
Archives 1999
Archives 1998
Classements
2011/2012
2010/2011
2009/2010
2008/2009
2007/2008
2006/2007
2005/2006
2004/2005
2003/2004
2002/2003
2001/2002
2000/2001
1999/2000
1998/1999
1997/1998
Documentation
Cour des comptes - La régulation des jeux d’argent et de hasard
Décret n° 2015-669 du 15 juin 2015 relatif aux prélèvements sur le produit des jeux dans les casinos
Arrêté du 15 mai 2015 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2015-540 du 15 mai 2015 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D.321-13 du code de la sécurité intérieure
Arrêté du 30 décembre 2014 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007
Décret no 2014-1726 du 30 décembre 2014 modifiant la liste des jeux autorisés dans les casinos fixée par l’article D. 321-13 du code de la sécurité intérieure
Décret no 2014-1724 du 30 décembre 2014 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Les jeux d’argent en France - Avril 2014
Arrêté du 6 décembre 2013 modifiant les dispositions de l’arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Arjel - Rapport d'activité 2012
Arjel Mars 2013
Régulation du secteur des jeux en ligne et nouvelles technologies
Arrêté du 28 février 2013 modifiant l'arrêté du 29 octobre 2010 relatif aux modalités d'encaissement, de recouvrement et de contrôle des prélèvements spécifiques aux jeux de casinos
Arrêté du 14 février 2013 modifiant les dispositions de l'arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Décret no 2012-685 du 7 mai 2012 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Rapport d'information de M. François TRUCY, fait au nom de la commission des finances n° 17 (2011-2012) - 12 octobre 2011
Les niveaux et pratiques des jeux de hasard et d’argent en 2010
Décret no 2011-906 du 29 juillet 2011 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 portant réglementation des jeux dans les casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques
Décret no 2010-605 du 4 juin 2010 relatif à la proportion maximale des sommes versées en moyenne aux joueurs par les opérateurs agréés de paris hippiques et de paris sportifs en ligne
LOI no 2010-476 du 12 mai 2010 relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Fédération Suisse des Casinos - Rapport 2009
Arrêté du 29 juillet 2009 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Projet de Loi du 30 mars 2009 relatif à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne
Arrêté du 24 décembre 2008 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos
Rapport Bauer - Juin 2008 - Jeux en ligne et menaces criminelles
Rapport Durieux - MARS 2008 - Rapport de la mission sur l’ouverture du marché des jeux d’argent et de hasard
Rapport d'information du 6 février 2008 - le monopole des jeux au regard des règles communautaires
Étude de législation comparée n° 180 - décembre 2007 - Les instances de contrôle du secteur des jeux
Arrêté du 14 mai 2007 relatif à la réglementation des jeux dans les casinos (JO du 17 mai 2007)
Loi n° 2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance
Décret no 2006-1595 du 13 décembre 2006 modifiant le décret no 59-1489 du 22 décembre 1959 et relatif aux casinos
Décret n° 2006- 1386 du 15 novembre 2006
Rapport Trucy

Evolution des jeux de hasard


mots clefs : tranchant


Mercredi 11 janvier 2006 : Pau : Rien ne va plus au casino



PAU. Depuis hier après-midi, le casino est fermé. Le personnel, informé que la concession ne serait sans doute pas renouvelée au groupe tranchant qui l'emploie depuis dix-huit ans, s'est mis en grève

« Si vous ne me croyez pas, vous êtes des connards » : le style direct d'André Labarrère hier après-midi devant sa mairie n'a pas convaincu. La quarantaine de salariés du casino de Pau venue le rencontrer s'est offusquée, décidant dans la foulée de se mettre en grève pour une durée illimitée.

Tout avait commencé la veille. Lors d'un comité d'entreprise, Frédérique Quelennec, la directrice de l'établissement exploité depuis dix-huit ans par le groupe tranchant, annonçait aux 80 employés que le renouvellement de la concession, arrivant à son terme le 28 juin prochain, était loin d'être acquis. Si le Conseil municipal devra trancher le 24 janvier, le projet de délibération est sans ambiguïté. Car l'appel d'offres lancé l'année dernière a séduit dans un premier temps trois candidats : le groupe tranchant, bien sûr, mais aussi les Espagnols de la Corporation de Nueva Marbella, et surtout le groupe présenté par un ancien Palois Pierre-Louis Faure. Les Espagnols n'ayant pas répondu aux demandes de pièces complémentaires, ils n'étaient plus que deux en lice en octobre. Et manifestement, à l'issue des négociations et rencontres, le groupe Faure a emporté l'adhésion de la commission municipale des délégations de service public.

Favori soutenu à La Réunion. Une très mauvaise nouvelle pour le groupe tranchant, qui pensait sans doute, faute d'adversaires de poids comme les groupes Partouche ou Barrière, que la partie serait facile. Une surprise aussi, car le candidat favori garde encore une part de mystère. Le groupe est en effet en cours de constitution. Il est composé de deux anciens directeurs de casinos, dont Pierre-Louis Faure, qui a exercé à Paris. Ce n'est pas un inconnu à Pau, son père ayant assuré la direction du casino dans les années 80. On y trouve également deux membres de la société exploitant le casino de Saint-Denis de La Réunion, elle-même présente en tant que personne morale. Parmi eux, Charles Massoni, qui se porte caution et a accepté de nantir en second rang les actions qu'il détient dans l'affaire réunionnaise.

Mais aux yeux des 80 salariés palois réunis hier en début d'après-midi en assemblée générale, « ce groupe qui n'existe pas encore n'est pas professionnel. On nous demande de faire confiance à des gens que personne ne connaît », explique Christian Guibert, élu au comité d'entreprise. « Il faut marquer le coup. La fermeture du casino va faire du bruit », lançait pour sa part Paula Rodriguez, autre élue du CE.

« Un risque colossal. » Leur principale préoccupation réside dans la pérennité de leurs emplois. Car au-delà de la décision du Conseil municipal, l'incertitude demeure, selon le personnel, sur les autorisations de jeux que seul le ministère de l'Intérieur est habilité à délivrer. « On a aujourd'hui cent machines à sous, soit plus de 90 % du chiffre d'affaires et 60 emplois », précise Paula Rodriguez. Autant d'inquiétudes que partagent les cadres du groupe tranchant. Et Romain tranchant lui-même : « Reprendre les employés est certes une obligation, mais faut-il encore pouvoir les payer. Sans machines à sous ou si elles ne sont pas en nombre suffisant, il faudra avoir les reins solides. Or, je constate que si mon groupe s'engage à apporter une caution totale comme le prévoyait initialement le cahier des charges, la règle du jeu a changé en cours de procédure. L'autre candidat propose une garantie plafonnée à 1,5 million d'euros. Or, quand on change de concessionnaire, mieux vaut avoir une meilleure garantie, non ? », interroge-t-il. Selon lui, la Ville prend « un risque colossal », non seulement sur ce point, mais également sur l'ouverture du casino cet été : « Le temps que la procédure administrative soit menée à bien, que le ministère de l'Intérieur apprécie le sérieux du projet, cela peut prendre du temps ».

« Vous ne risquez rien. » Enfin, M. tranchant ne cache pas étudier lui-même le dossier pour, le cas échéant, utiliser toutes les voies de recours judiciaires possibles : « On ne m'a pas encore fichu dehors, même si cela en prend le chemin », conclut-il. André Labarrère a une toute autre lecture de l'affaire. Il ne l'a pas caché aux salariés hier. S'étant entretenu vers midi au téléphone avec Christian Guibert, il acceptait, « sous la contrainte mais par amitié », de recevoir hier après-midi dans son bureau une délégation de quatre employés, encadrés par Bernard Mouchet, permanent de Force ouvrière : « Dans le cadre d'une délégation de service public, la reprise du personnel à qualification égale est obligatoire. Et cela est reprécisé dans le cahier des charges. Vous ne risquez rien. De toute façon, rien n'a été voté encore ».

Aux autres interrogations relatives à la solvabilité du candidat concurrent, le maire répliquait : « Vous me croyez assez con pour retenir une offre sans garantie financière et sans être sûr d'avoir les jeux ? La ville de Pau a intérêt à avoir de l'argent et des machines à sous ! ».

Descendant à la rencontre des autres salariés rassemblés sous le balcon de son bureau, il renouvelait ses assurances. Pressé de questions, il les traitait à plusieurs reprises de « connards » : « Vous préférez aller aux Eaux-Bonnes où tranchant a supprimé 29 emplois ? », leur demandait-il excédé, avant de gagner sa voiture sous les sifflets. En partant, il se retournait, lâchant un baiser du bout des doigts...

(source : sudouest.com/Anne-Marie Siméon)



>>> 

En savoir plus


Réagissez - Laisser un commentaire :

Charte des commentaires


S'inscrire Vous devez être inscrits pour poster un commentaire.



En bref

Le casino de Plombière relancé pour quinze ans
31-07-2017|Une nouvelle convention entre la Ville de Plombières et le casino vient d’être signée, dans une ambiance détendue mais solennelle. Le scellement du mariage est prévu pour quinze ans.

Le casino fait ses jeux à Grasse
20-01-2016|Conseil municipal La Ville a donné hier son agrément au trio de repreneurs de l'établissement de jeux fermé depuis un an. Mais pas à l'unanimité… A la déception du maire
La première étape vers la réouverture du casino vient d'être franchie

Tournage au casino de Bourbonne-les-Bains
11-05-2015|Une équipe de tournage de "Sept à huit", l'émission d'Harry Roselmack, vient de passer une semaine à Bourbonne-les-Bains pour préparer un reportage sur la vie d'un casino rural.(jhm.fr)

Un Francilien remporte plus de 200 000 euros au casino d'Enghien
04-09-2014|Ce dimanche, un joueur a réussi à faire retentir les sirènes des machines à sous du Casino Barrière d’Enghien-les-Bains. Agé de 45 ans, ce Francilien à empoché la coquette somme de 217 890 euros en jouant sur une machine à sous « Joker Poker ». Une belle plus value pour une mise de départ de deux euros. (vosnews.fr)

Cession du Casino d’Hauteville Lompnes
05-02-2014|La famille Ramousse rachète le casino d'Hauteville-Lompnes au groupe Partouche pour pour 1,45 M€

casinos au Val d’Europe agrandissement destination territoire installation developpement prochaines injection disneyland
Vos derniers commentaires
Dieppe : le casino accueillera de nouvelles machines à sous à partir du 5 décembre 2018 commenté : 1 fois
L’installation de casinos au Val d’Europe est en stand-by commenté : 1 fois
Santenay : de nombreux postes sont à pourvoir au casino commenté : 1 fois
Le casino de Vannes fête son premier anniversaire commenté : 1 fois
Le casino de Niederbronn a ouvert son école de croupiers commenté : 1 fois
Privatisation de FDJ : l'État empochera toujours ses 3 milliards d'euros commenté : 1 fois

Forum
Etude sur les pratiques de jeux de hasard et d'argent en Fra par : gargarumf - lundi 08 Octobre 2018 13:38
saumur par : nollach - mercredi 13 juin 2018 15:45
matériels pour l'événementiel par : Magic66 - samedi 28 avril 2018 10:50
Attention par : LGM - mercredi 22 novembre 2017 02:04
demande d 'aide par : l epingleur - mardi 26 septembre 2017 19:04



Agenda Evènement ? nous contacter

Home | Fiches casinos | Agenda | Offres d'emploi | Annuaire | cont@ct


INTERDICTION VOLONTAIRE DE JEUX
Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.